12 mars 2015

La pugnacité du blogueur de vrauche


La nouvelle est bonne ! L'Assemblée a voté une loi pour rendre obligatoire l'accès à la cantine scolaires de tous les gamins. En d'autres termes les municipalités ne pourront plus refuser d'accueillir des enfants sous des mauvais prétextes comme : les parents sont au chômage, ils peuvent accueillir les enfants pour déjeuner. En plus, le pur bonheur. Tous les partis de gauche ont voté ce texte. L'unité, enfin ! Et en plus les deux députés du Front National n'ont pas pris part au vote, les lâches. Honte sur eux ! Ils veulent pouvoir refuser ceux qui ne mange pas de porc et tout çà. C'est largement le meilleur billet de blog politique que j'ai lu aujourd'hui. 

Du coup, je voulais en faire un mais avec un autre regard : comment se fait-il que la loi soit obligée de s'occuper de cela et comment pourra-t-elle être appliquée ?

Alors, je suis allé voir sur le site de l'AN pour voir. 

L'information est fausse. Gauche de Combat, puisqu'il s'agit de lui, n'a encore rien compris. L'Assemblée n'a pas voté une loi mais une commission parlementaire a validé une proposition de loi émise par un député PRG. Le texte devra donc être validé par l'Assemblée (et donc le gouvernement qui pourra déposer des amendements) puis le Sénat. 

La gauche est certes unie mais la droite ne s'oppose pas. Elle s'abstient avec les doutes que j'ai émis et un argument que je partage (et surtout résumé) : si la commune ne veut pas payer et n'en a pas les moyens, qui va lui les donner ? Peut-on imposer une charge pour l'Etat en dehors de la loi de finances. 

Ainsi un député a fait passer une proposition de loi en commission et les députés socialistes n'avaient pas d'autre choix que de voter pour pour ne pas paraître pour des fumiers avant une élection départementale mais sans se poser la question de savoir si c'était possible à appliquer dans notre contexte budgétaire et devant les contraintes constitutionnelles. 

Je participe au concours de la phrase la plus longue dans les blogs organisé par un certain Didier Goux. 

En outre, les députés FN n'ont pas refusé de participer au vote mais ne font pas partie de la commission en question. 

Tout faux. Et ça veut faire de la politique. 

6 commentaires:

  1. Koltchak9112012 mars, 2015 22:04

    Le con de gauche bat... des records. Il vient de fracasser le mur du çon.

    RépondreSupprimer
  2. Je lis le slogan des Échos de la Gauchosphère et il me vient aussitôt celui du maquereau: l'espoir est dans nos putes....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un peu de ça. Cela étant c'est toujours rigolo de voir un type de droite se prétendre de gauche et être persuadé de l'être ça m'amuse toujours. Il veut qu'un des impôts les plus injustes, la taxe d'habitation serve à payer les sociétés privées qui font les cantines scolaires.

      Un tel niveau de connerie, il fallait l'inventer.

      Supprimer
  3. Refuser ceux qui ne mangent pas de port, voilà qui va faire couiner sur les quais...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.