18 mars 2015

Le Figaro et l'information en continu

Je suis abonné aux alertes du Figaro. Il y a eu cette après-midi l'attaque d'un musée en Tunisie. Ces braves gens du Figaro m'envoient un premier mail à 13h59 pour m'informer de l'attaque et de la mort de 8 touristes et un deuxième (illustration du haut) à 15h35 pour dire que les otages ont été libérés. Le troisième (illustration du bas) arrive 39 minutes plus tard pour dire que 17 touristes étaient morts.

Première question : en quoi est-ce utile d'envoyer l'information ? Certes, l'événement est important (mais on ne connait pas les causes de la prise d'otage) mais le direct est-il nécessaire ?

Deuxième question : pourquoi avoir émis les deux premiers messages avec une information fausse (surtout le premier) ? Pourquoi ne pas attendre une confirmation.

Troisième question : il y a eu un incendie dans la tour à côté de celle où je bosse, ce matin. C'est idiot mais l'information m'est plus utile que l'autre que j'aurais découvert ce soir... J'aurais pu aller à la fenêtre (je ne travaille pas du bon côté) et regarder l'intervention. Pourquoi ne pas avoir émis d'alerte ?

J'ai la réponse à se dernière question : je suis le seul intéressé.

10 commentaires:

  1. "J'ai la réponse à se dernière question : je suis le seul intéressé."
    Bin, non. Je suis sûr que beaucoup ont regardé ou lu l'article et comme on annonçait qu'il n'y avait pas de blessé... ouf!
    Par contre à la réflexion, je me demande si cette fumée noire (signe de deuil en occident) n'a pas un rapport quelconque avec le beau Patrick, voisin de palier.

    RépondreSupprimer
  2. Le stagiaire de BFMTV aurait pu écrire sur le bandeau "Un attentat dans une tour de la Défense en Tunisie, on craint un incendie"

    RépondreSupprimer
  3. "Au moins" 8 personnes ont été tuées, ce qui est malheureusement vrai.
    La première info n'était donc pas fausse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si. Mais elle n'est pas dans la copie d'écran. Comme je l'ai précisé.

      Supprimer
  4. Et vous n'avez reçu aucune alerte pour l'attaque du RER à Juvisy, il y a quelques jours ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non. Mais ma question est sérieuse. Je me demande ce qui justifie qu'un type décide d'envoyer une alerte ou pas. Sérieusement. Pour savoir comment fonctionnent les médias. J'ai vécu des années sans recevoir d'alerte, je me fous des alertes. Soit j'ai le temps de traiter mais dans ce cas, je suis au courant avant l'alerte, avec Twitter. Soit je n'ai pas le temps et je m'informe plus tard. Aussi, ça m'intéresse de recevoir des alertes pour un attentat dans Paris ou le début d'une attaque à Tunis mais pourquoi une alerte intermédiaire et une alerte à la fin.

      Par exemple, j'ai reçu une alerte pour le machin de Balkany. Je m'en fous. Je savais par la presse qu'il y aurait un machin ce matin.

      Supprimer
    2. Je ne peux pas vous dire : on ne m'alerte jamais de rien, moi…

      Supprimer
    3. Vous recevriez une alerte quabd Tonnégrande met une tournée, ça vous intéresserait plus mais le Figaro s'en fout. C'est bien la preuve que ce canard n'est pas un machin populaire.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.