27 mars 2015

L'objectivité du blogueur politique

« Le pouvoir d'achat des Français n'avait pas autant progressé depuis 2010. Il a augmenté de 1,1% sur l'ensemble de l'année 2014, en dépit d'un recul à la fin de l'année, selon l'Insee, jeudi 26 mars. » C’est la Tribune qui le dit. L’information date d’hier mais je n’ai vu aucun blog de gouvernement en faire la publicité.

Ils disent plein de choses, d’ailleurs, l’Insee et la Tribune. « La consommation des ménages a augmenté de 0,6% sur l'année et progressé modérément (0,2%) sur le quatrième trimestre. Celle des administrations publiques a augmenté de 1,9% sur l'année. » Je me demande pourquoi les loustics de la vraie gauche parlent de politique d’austérité alors que la consommation des entreprises publiques augmente.

Je vous laisse vous esbaudir devant ces bonnes nouvelles si vous avez envie. La situation semble réellement se renverser, le chômage est moins élevé que fin 2014 (je pourrais faire la communication du gouvernement…). Nous devons nous réjouir.

Mais ce n’est pas le sujet de mon billet. Je citais un blogueur de droite, vers midi. Tous les mois, il diffuse les chiffres du chômage. Tout juste s’il n’affiche pas sa joie de voir la situation empirer parce que ça prouverait ses thèses. Et il diffuse une courbe du chômage qui démarre en mai 2012 pour démontrer qu’il a raison et que la croissance est continue.  Voir la dernière ici. Allez voir, sérieusement et observer le graphique. Il est en pour cent sur une base de 0 en avril 2012 et de 20%. Cela ne veut rien dire…

Je pourrais diffuser une courbe depuis 2007, pour rigoler. Nicolas Sarkozy a « reçu les clés » avec un chômage qui baisse et que la hausse du chômage est continue depuis 2008. Vous m’objecterez qu’il y a la crise de 2008 et la conjoncture. Certes. C’est pour cela que je ne montre pas une courbe depuis 2008 mais une courbe depuis 1997 (c’est le hasard et l’article d’Atlantico duquel elle est tirée ne va pas dans mon sens, sauf sur un point, avec les chiffres qu’ils prennent, le taux de chômage baisse en France depuis 2012…).

Alors la conjoncture, mon cul, si je puis me permettre. Les tendances, en France, ce sont clairement inversées vers 2008 ou 2009. Il y a donc bien impact de la politique menée dans les pays (et si l’Allemagne s’en sort correctement avec une jolie baisse vers 2005, c’est grâce à des réformes de droite menées par la gauche ; néanmoins, les conséquences sociales de cette baisse sont dramatiques : précarité, travailleurs pauvres,…).

Il est donc aisé de démontrer que tous les maux du monde reviennent à la gestion de la droite, qui pourra en faire porter le tort des 35 heures et on devrait pouvoir remonter ainsi jusqu’à Vercingétorix.

Le blogueur en question tellement soucieux de prouver que la politique de François Hollande est mauvaise qu’il en est arrivé à s’autopersuader que le chômage a démarré en mai 2012. C’est couillon quand même. Si j’étais dans l’opposition, je pourrais faire un billet sur le thème : ah mais vous voyez bien que la politique de Pépère n’est pas plus efficace que celle de Sarko mais non.

Si le pouvoir d’achat est en augmentation en 2014 pour la première fois depuis 2010, cela veut dire qu’il a commencé à baissé en 2010, c’est-à-dire après trois ans de Nicolas Sarkozy et huit ans de droite.

C’est un fait. Pas nécessairement une explication, mais un fait.

Par contre, quand un blogueur de droite montre une courbe du chômage avec 0% en 2012 et 20% en 2014, c’est peut-être un fait puisqu’il prend l’augmentation depuis le début du quinquennat mais cela ne veut rien dire…

Et comme c'est une déformation éhontée de la vérité, c’est donc un mensonge. Le blogueur militant de droite arrive à transformer un fait en mensonge. C'est fort.

C’est amusant car je suis persuadé qu’il s’imagine avoir raison.


6 commentaires:

  1. Il semble bien suivre son maître à "penser". le Sarko en question vient de vomir sur FR3. Hollande n'est qu'un menteur que personne ne croit. C'est vrai qu'il sait de quoi il retourne, lui le modèle en la matière.
    Un mot pris dans une phrase, on peut lui faire dire ce qu'on veut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Récemment, il a nié avoir dit "casse toi pauvre con" et un autre truc (voir Le Lab d'Europe 1. Il ne se rend même pas compte que les gens ne sont pas dupes.

      Supprimer
  2. C'est bien de faire un bille par jour sur des blogueurs de droite qui font de la politique aussi bêtement que la plupart des blogueurs de gauche (peut être pas les blogs en vue, et encore) l'ont fait les mandats précédents. Mais je ne sais pas si pour convaincre les gens c'est la bonne manière.
    On pourrait réécrire tes deux derniers paragraphes en remplaçant "droite" par "gauche", ça serait pareil. On s'imagine tous avoir raison...

    Franchement, je crois qu'on en est plus à se la mesurer entre le mandat précédent de Sarkozy et celui de Hollande. Si la gauche gouvernementale en est encore là après deux ans et demi...
    Je te le dis sans méchanceté ni agressivité. Juste en ressortant de la réunion publique de la candidate que je soutiens. Mais je me dis que si le seul argument c'est "mais sous Sarkozy gnagnagna", elle est foutue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Outre le fait que je ne crois plus que les blogs soient faits pour convaincre, je fais de l'autodérision dès le premier paragraphe. Prends du recul, bordel. Je dis même que l'Allemagne s'en est sortie parce que la gauche a fait une politique de droite qui était mauvaise. Presque du troisième degré.

      Il ne s'agit pas dans ce billet de savoir ce qui est mieux. On verra en 2017.

      Pour le reste à chaque fous que je me moque d'un blogueur tu me le fais remarquer. Or je le fais depuis 8 ans, plusieurs fois par semaine quabd je n'ai pas le temps de faire un billet de fond. Tu as vu le temps que j'ai passé sur le billet de mon Blog geek. Celui-ci m'a pris moins de dix minutes (plus le temps de la recherche du schéma et la lecture de l'article qui allait avec).

      Supprimer
  3. On a des nouvelles d'Elie Arié ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.