03 mars 2015

Ne dissolvons pas le sexe des anges dans la laïcité

Ange bouddhiste se demandant pourquoi il est pris à parti
« La gauche ne comprend pas l’abstention, ni le vote croissant pour le FN, parce qu’elle ne VEUT pas les comprendre !

Elle a abandonné le combat pour la laïcité, par peur d’être traitée « d'islamophobe », et par complexe de culpabilité post-colonial.

Elle ne veut pas admettre que le combat majeur de notre époque, et qui se déroule à l’échelle mondiale, c’est celui de l’islamisme qui veut détruire les sociétés occidentales (la traduction de l’expression Boko Haram, c’est  « L’éducation occidentale est un péché ».)

Elle a failli renverser le gouvernement sur la question du nombre de dimanches pendant lesquels les grandes surfaces pourraient ouvrir, alors que nous sommes entrés dans une longue époque d’attentats terroristes et de luttes non pas sociales, mais communautaristes – et qu’elle n’est pas idéologiquement prête à l’admettre .

Elle se refuse de voir que ce qui a mobilisé des millions de Français le 11 janvier, c’est le refus du terrorisme : ni « la défense des acquis sociaux », ni la lutte contre le réchauffement climatique, ses thèmes de prédilection, qui ne mobilisent plus personne depuis longtemps.

La gauche, ce sont les Byzantins discutant du sexe des anges lorsque les Turcs s’apprêtaient à prendre leur ville. »

Ce texte est un commentaire d'Elie Arié, chez Sarkofrance et repris par Suzanne… Et sans vergogne par moi. Cela fera moins de lecture pour nos visiteurs réciproques. Vous pouvez le reprendre aussi sur vos blogs, comme au bon vieux temps.

Notons bien que si j’avais eu à l’écrire, j’aurais rédigé différemment l’avant dernier paragraphe qui laisse entendre que les autres sujets ne sont pas importants. Ils le sont. Mais ils ne mobilisent plus personne, c’est vrai, mais j’ajouterai qu’ils sont souvent traités en dépit du bon sens. Par exemple : c’est bien de défendre les acquis sociaux mais quand le nombre de personnes qui en bénéficient baisse du fait des mutations de la société, il faut passer à autre chose. Et je veux bien mettre des ampoules basse consommation chez moi, mais tant que les Chinois continueront à émettre de plus en plus de gaz à effet de serre, autant pisser dans un violon.

Je l'aurais aussi rédigé autrement car le 11 janvier n'est pas que la lutte contre le terrorisme. C'est aussi pour ce qu'il combat... Notre société.

Hier soir, dans mon annexe, je faisais un billet pour rigoler de la vraie gauche mais le fond du problème était le port du voile à l’université. Un copain a laissé un commentaire, j’ai répondu, lui aussi, avec : « Mais réduire le port du hijab à une soumission à un ordre religieux patriarcal misogyne, ça me paraît aussi schématique que de dire que les femmes se maquillant le font uniquement par pure volonté personnelle/envie "de se faire belle"... C'est peut-être justement à mettre largement au crédit de la République que le voile, ça reste sur son principe un choix. »

Outre le fait que je doute qu’il s’agisse d’un choix, il s’agit bien d’une soumission, à ce que l’on voudra. Il faut arrêter de jouer avec les mots.

C’est bien un combat pour la laïcité, qu’il faut arrêter de réduire à sa définition stricte de séparation de l’Eglise et de l’Etat, c’est aussi le « Caractère de ce qui est laïque, indépendant des conceptions religieuses ou partisanes. » Le trottoir en bas de chez moi et nos universités doivent être indépendants des questions religieuses ou partisanes.

La gauche ne doit pas céder, et surtout pas au nom de l’antiracisme car l’origine ethnique ou autre n’est pas du tout en cause. Il s’agit de lutter contre la progression d’une religion qui me parait relativement éloignée de certaines valeurs de notre République.


C’est le cœur du problème actuelle et cela nous renvoie à la première phrase du commentaire d’Elie : la gauche ne veut pas comprendre l’abstention et la montée du Front National. Débattre du sexe des anges est probablement plus important.

On réfléchira au réchauffement climatique dans un monde en paix et à la défense des acquis sociaux quand ils ne seront plus réservés qu'à quelques privilégiés. Non voilés, d'ailleurs.

C'était un beau commentaire...

61 commentaires:

  1. + 1000 pour Elie Arié et autant pour Jegoun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant pour l'auteur du commentaire que pour celui qui en fait un copié-collé ??? Et la "valeur travail", dans tout ça ?

      Supprimer
    2. Hé ho ! Et la valeur retraite ?

      Supprimer
  2. et la décision de l'europe sur la fessée ?

    des heures d'antenne aujourd'hui , c'est a dire des heures de propagande FN qui est le seul à se battre conte le ridicule européen

    merci l'europe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord !

      Merci pour l'info, je n'ai pas suivi l'actualité aujourd'hui.

      Supprimer
  3. Ce qu' Elie Arié illustre fort justement avec sa remarque sur le sexe des anges c'est que nous sommes en train d'assister dans le domaine politique à quelque chose de totalement inédit, un véritable changement de paradigme.
    Depuis la Libération, le débat sur le partage des fruits de la croissance a été au coeur de l'ancienne façon de voir les choses et on avait (en gros), une gauche pour le travail, une droite pour le capital. Maintenant nous sommesen train de basculer dans une représentation du combat politique qui n'a plus rien à voir avec cela, mais qui oppose notre modèle de vie sociale (en raccourci, la laïcité) à celui qui est importé par les migrants islamiques (absolutisme religieux).
    Tant que la gauche continuera à fonder ses analyses sur l'ancien paradigme elle sera en effet incapable de comprendre l’abstention ou le vote croissant pour le FN.

    RépondreSupprimer
  4. Beau commentaire en effet. C'est le problème majeur à l'échelle mondiale mais l'emploi, le pouvoir d'achat, les impôts et l'insécurité sont bien présents encore dans les priorités des français. Il est vrai que l'environnement et certains acquis sociaux sont loin dans les préoccupations prioritaires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et non. Oui dans les priorités personnelles. Mais les Français ne sont pas tarés. La préoccupation est le changement de société avec l'islamisme, le pouvoir d'achat et tout ça.

      Quand tu vois le Front de Gauche promettre un SMIC à 1700 euros, le français n'est pas fou. Il sait qu'il y aura de l'inflation et qu'il sera impossible d'acheter une maison.

      Il n'y a qu'une droite populiste qui puisse le faire (je ne parle pas de MLP mais de NS).

      Supprimer
    2. Pffff...Même pas un SMIC à 1750 euros, et ça se dit "gauche radicale" !

      Supprimer
    3. Qui ? Je ne suis pas de la gauche radicale. Je suis pour le smic à 1000 euros et la bière à 1 euros. Il faut que trouve un boulot à 2 smic.

      Supprimer
  5. Moi, ce qui me gêne dans le port du voile dans les lieux publics, et particulièrement à l'école (terme générique), c'est qu'aujourd'hui ils se battent pour pouvoir le porter, (et pourquoi pas en effet ?) mais demain, ne risquent-ils pas de se battre pour que VOUS le portiez aussi... C'est comme la bouffe Hallal, "c'est bon pour tout le monde, alors vous pouvez en manger aussi, quelle importance ?"

    RépondreSupprimer
  6. Toute ma vie j'ai rêvé de foutre les religions en l'air... ( air connu)

    Il n'y a qu'un seul combat à mener.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pourriez peut-être nous préciser lequel ?

      Supprimer
    2. Déjà qu'il a beaucoup de peine à comprendre...

      Supprimer
  7. Il a tapé dans le mille l'ami Elie avec son commentaire. Pas faux tout ça comme disait Suzanne.

    RépondreSupprimer
  8. Mais est-ce quelqu'un connait des femmes voilees? J'en connais des tas amies d'enfance de fac de boulot de voisines. Et ben a 99% elles l'ont choisi des fois elles ont grandi dans des contextes religieux qui a certainement joue mais d'un cote ca serait acceptable qu'une femme non voilee bien catho traite de pute une femme courtement vetu mais pas bien si une femme se voile en respectant les autres?a 50% ce sont elles qui sont plus religieuses que leur famille, qui ont converti leur conjoint. Le 1% (et encore) qui ne l'a pas choisi sont des femmes etrangeres ramenees du pays coincees chez elle mais bon c'est pas le voile le probleme ce n'est qu'un des symptomes.
    Evidemment que certains voudraient l'appliquer a tous mais aller a l'encontre du droit a disposer de son corps sont ce pretexte est aussi con que l'argument des anti-mariage homo de dire que cela ouvrait la voie a la legalisalion de l'inceste de la zoophilie.
    Il n'y a jamais eu ce debat pseudo-feministe contre les juifs orthodoxes où les femmes sont voilees ou ont le crane rase.
    Je n'aime pas ce que sous-entend le voile mais j'ai beau tourner le droit et la laicite dans tous les sens, je ne vois pas en quoi on pourrait l'interdire dans l'espace publique. Et pire plus on en parle et plus ca donne envie aux ados ayant besoin de se radicaliser pour se trouver un but dans la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux trouver 15000 raisons si tu veux mais je vais en retenir une : le vivre ensemble qui veut qu'on adopte les pratiques du pays où l'on vit, où l'on vient vivre. En France, nos ancêtres se sont battus pour nos droits. Tu sais, le pays des lumières et tout ça. Et les conventions sociales. Et l'égalité homme femme. Tu sais ce truc qui permet aux femmes de s'habiller comme des mecs. Et il faudrait qu'une religion intervienne dans nos pratiques ?

      Et pourquoi tu me parles des juives ? Tu ne sombrerait pas dans l'antisémitisme primaire ? Vois tu une seule femme juive voilée dans la rue ? Peux-tu reconnaître une femme juive à l'œil nu ?

      Porter une tenus spécifique est s'exclure de la communauté. C'est (paradoxalement) du communautarisme. Et j'en reviens au vivre ensemble... Si on veut vivre avec les autres, on n'affiche pas l'appartenance à une communauté.

      Supprimer
    2. Je connais des femmes juives voilees ou rasees. Et je m'en fous. Elles l'ont parfaitement choisis. L'argument antisemite est lamentable. Le voile est encore largement repandu chez les chretiennes dans les pays de l'est, en france il n'y a plus que les juifs et les musulmans qui le pratiquent.
      C'est quoi la tenue officielle francaise? Jusqu'a quelle date? Sinon on peut interdire les babascools les hipsters les metaliccas les pro-mangas, ceux qui ont des teeshirts de johnny. Apres tout ils forment une communaute!
      Les gens : la majorite des musulmans en france sont francais et il y a de plus en plus de "souchiens" qui se convertissent. Et selon notre constitution ils font ce qu'ils veulent et s'habillent comme ils veulent, meme si ils font evoluer la culture du pays, ils ont autant de legitimite que vous et moi.
      On peut deplorer voir une eglise etre remplacee par une mosquee, voir la culture francaise evoluer, voir les bistros remplaces par des japonnais. Cela ne fait pas de nous d'affreux racistes reacs. Mais de l'autre cote on ne peut pas invoquer le droit ou l'"integration" (Ils sont francais) pour lutter contre le voile. Faut juste avoir les couilles d'assumer qu'on prefererait ne pas le voir sans se cacher derriere des notions fumeuses de vivre ensemble qui sont "evidentes" pour leurs defenseurs pour cacher le fait qu'ils veulent juste imposer leurs avis . Et ne pas se tromper d'argument sur le voile, faut d'adresser aux voilees comme a des citoyennes normales, pas leur dire qu'elles sont alienees et soumises et stupides (venant d'une majorite de citoyens ou 80% des taches menageres sont faites par les femmes c'est tres drole, ou les recits de viol ("j'ai dit non a dsk il l'a fait quand meme") sont qualifies de "parties fines" c'est encore plus hypocrite).
      Et sinon que fait-on contre les vegetaliens? Ils veulent detruire la culture gastronomique francaise!
      Je redis encore j'abhorre ce que sous-entend le voile de cette dichotomie entre celle qui l'est et celle qui ne l'est pas. Mais vraiment on s'y prend mal jusqu'ici d'un cote on accepte plein de revendication (genre plus de poisson le vendredi ou plus creche) et d'un autre cote on traite les femmes voilees de debiles alienees. Et le resultat c'est qu'il y en a de plus en plus.

      Supprimer
    3. Bonjour Nicolas,

      Je comprends bien le principe: "le vivre ensemble veut qu'on adopte les pratiques du pays où l'on vit, où l'on vient vivre"

      Ca c'est simple.

      L'application du principe est plus compliquée. Zemmour disait:

      - Il faut que les étranger arrêtent d'appeler leurs gosses Mohamed ou Aicha, sauf que nos gosses, on les appelle Steeve ou Cindy. C'est français, ça?

      - Il faut que les étrangers arrêtent de bouffer halal, sauf que nous on bouffe des hamburgers, des sandwichs grecs, des pizzas et des sushis. C'est français, ça?

      - Il faut que les étrangers s'habillent comme nous: en blue jean, avec un sweet shirt, des Nike aux pieds et une casquette des White Sox sur le crâne. C'est français ça?

      - Il faut que les étranger parlent le français: sur le blog Intrigations, tu pourras compter le nombre de posts en anglais et ensuite on en reparle.

      Alors, ma question est simple: c'est quoi, au juste, les "pratiques du pays" en France? Qu'est ce qu'on demande au juste aux étrangers?

      Est-ce qu'on a vraiment la volonté de leur donner une ligne claire et intelligible de comportements à suivre, ou pas? Est-ce que ces comportements sont typiquement français? Sont-ils exemplaires?

      Par exemple, quelle est la pratique française en matière d'impôts? Payer ou frauder? Quelle est la pratique française en matière de civisme? Couper la file d'attente ou attendre sagement son tour?

      Je crains qu'on n'exige plus des étrangers que de nous-mêmes, en fait, et que ce discours vertueux soit en réalité très hypocrite.

      Supprimer
    4. Qui les traite de débile ? C'est bien toi.

      Redis moi pourquoi tu parles de juives et ajoute chrétiennes pour supprimer les accusations d'antisémitisme.

      Je vais t'expliquer autrement : la société multiculturelle que je défends et toi aussi est en train de devenir monoculturelle en faveur d'une culture qui représente le moyen âge. C'est logique 1300 ans après l'apparition du prophète...

      Tu confonds les sujets. Tu parles de crèches et de poisson. Je te parle de moyen âge. De régression. Je te parle de liberté tu me parles de liberté de s'habiller en porte de prison.

      Reviens sur terre. Réagis. Parce que dans cinquante ans tes petites filles devront porter le voile et on imposera l'excision.

      Tu me parles de mosquée. Mais je m'en fous. Les musulmans ont droit à leurs lieux de culte.

      Supprimer
    5. Pourquoi tu focalises sur le voile ? Le billet parle de terrorisme international au nom de l'islam ? Bouge ton cul si je puis me permettre.

      Supprimer
    6. Je parle du voile parce que tu en parles et que je suis d'accord avec le reste. Et que contrairement a ce que tu dis ce que je constate c'est que ce n'est pas porte par des femmes soumises (meme si c'en est un symbole criant) et qu'on ne peut pas l'interdire dans l'espace publique selon les fameux droits dont on dit qu'ils font la societe francaise. Alors on fait quoi et comment on argumente devant des jeunes filles qui ont grandi en france et dont la famille est francaise chretienne depuis 500 ans et qui se convertissent? Ce n'est ni un pb de soumission ni de culture. Il va bien falloir cerner les vraies raisons.

      Supprimer
    7. Je ne connais pas de femmes voilées, mais je suis persuadé qu'il y a un certain plaisir, un certain soulagement, à régresser au stade de non-acteur, à se réfugier dans la passivité de la dépendance qui vous décharge de l'angoisse des responsabilités .

      Au fond, quelque chose qui ressemble un peu à mon statut de retraité : on continue à toucher son salaire, mais sans avoir à travailler, à plaire à ses clients ou à ses supérieurs hiérarchiques, à " atteindre des objectifs" , etc.

      Retraité ou femme soumise : les charmes de l'assistanat .

      Supprimer
    8. Les commentaires se croisent. Je vais essayer de repondre à tous.

      Tshok,

      Tu compliques tout. Les gens font bien ce qu'ils veulent et je pesterais contre comme je peste contre les parents qui donnent des prénoms débiles ou les gens qui s'habillent n'importe comment. Tiens ! Tu as déjà été à Sarlat ? Jolie ville médiévale enlaidie car c'est une étape pour les cyclistes qui visitent la ville dans leurs tenues ridicules pleines de publicité.

      Intrigations a quelques billets en anglais car le taulier diffuse des trucs qu'il produit dans le cadre d'organisations internationales de normalisation.

      Mon blog est politique, pas philosophique. Ne tire pas de trois mots que je sors une dissertation.

      La plupart des musulmans venant chez nous s'habillent comme nous. Ceux qui s'habillent différemment (je parle des hommes) le font pour marquer leurs différences. Qu'ils aillent se faire voir.

      C'est quand délirant de constater que les partisans du voile sont les mêmes que ceux qui gueulent contre les crèches. Interprétation philosophique ou non : on frise le ridicule. Franchement. Il y a des trucs pas défendables.

      Tiens ! J'étais organisateur de centre de vacances. J'ai toujours refusé de faire des menus spécifiques en fonction des religions (alors que j'en préparais pour raisons médicales). Je disais aux parents : c'est ca ou rien.

      La loi interdit la fraude fiscale. Elle peut interdire le voile (ce qui serait aussi ridicule) tout comme une université (ce qui n'est pas ridicule).

      Supprimer
    9. Lyly,

      Tu confonds toujours les sujets en l'occurrence le port du voile et le pourquoi de la conversion. Tu parles d'un sujet qui n'est pas le sujet en me répondant que tu es d'accord avec le reste. Je parlais du voile parce que c'était un sujet d'actualité du jour (hier).

      Et tu racontes n'importe quoi : le voile qu'il soit porté volontairement ou non est évidemment une marque de soumission, si ce n'est pas aux hommes, au moins à la religion, religion qui impose la soumission des femmes aux hommes.

      Quant aux droits qui font la société française comme tu dis, ils sont en train d'être tués par des obligation comme celle de porter le voile. Il faut lutter.

      Un jour des musulmans diront qu'ils ne veulent pas voir des femmes non voilées et militeront pour que les non musulmanes mettent des voiles. Et des gens comme toi militeront avec au non de leur droit de ne pas voir des femmes non voilées.

      On en a tondues pour moins que cela à la libération. Et je ne déconne pas : nous sommes en guerre. Relis le commentaire d'Elie (celui que j'ai intégré au billet).

      Supprimer
    10. Élie,

      Il y a un peu de cela. C'est surréaliste.

      Supprimer
    11. Ah, ben, là, si vous vous mettez à répondre à Tschok, vous êtes mûr pour l'asile !

      Et en plus, maintenant, vous avez ce (ou cette) Lyly… Bon courage…

      Supprimer
    12. Didier, j'ai le choix entre ca et discuter avec un gros noir.

      Supprimer
    13. Eh bien, tout raciste viscéral que je sois, et Dieu sait si je le suis, je préfère dix fois discuter avec le connard de nègre dont auquel vous faites allusion (à condition qu'il y ait à boire) qu'avec vos imbéciles de commentateurs.

      Voilà.

      Supprimer
    14. Vous dites ca parce que vous ne le voyez pas tous les jours. Et reconnaissez que je ne rencontre que des nègres sympathiques. Ou alors citez moi un contre exemple.

      Supprimer
    15. "je suis persuadé qu'il y a un certain plaisir, un certain soulagement, à régresser au stade de non-acteur, à se réfugier dans la passivité de la dépendance qui vous décharge de l'angoisse des responsabilités ."
      C'est pourquoi tant d'hommes furent heureux -et le sont encore- d'aller à la guerre. On ne réfléchit pas, on agit selon les ordres, on n'a rien à organiser, on n'est responsable de rien, et on a plein de bons copains.

      Supprimer
  9. M'enfin, réfléchir 30 secondes à l'application d'un principe, simple au demeurant, ce n'est pas tout compliquer, ni même "philosopher", c'est se poser une question très pratique: comment appliquer le principe dans le monde réel?

    Imaginons que je sois un étranger qui débarque en France, avec les meilleures intentions du monde, et on me dit: comportez-vous comme un Français.

    Pani problem; Sauf que... cékoi au juste un comportement français? Tous les français ont-ils les mêmes comportements? Y-a-t-il des comportements typiquement français? Si on me fait une liste claire et intelligible, je suis prêt à l'appliquer.

    Mais très vite surgissent les problèmes. Tiens, celui de la religion. On me dit: "ici c'est la république, l'Etat te garantit la libre pratique du culte de ton choix, la preuve, c'est marqué dans la loi et la constitution". Et le fait est que c'est marqué noir sur blanc.

    Sauf qu'on ajoute: "mais t'as pas le droit de faire ceci, t'as pas le droit de faire cela, etc" et la liste est longue. Je demande alors où c'est écrit, pour savoir ce qu'il ne faut pas faire, et là on me répond que c'est écrit nulle part et que c'est les gens qui, selon leur propre conception de la laïcité, pensent ceci ou cela.

    Ta conception de la laïcité, par exemple, n'intègre pas les "accommodements raisonnables" sur les menus en collectivité, mais la conception d'une autre personne pourrait les intégrer. Comment l'étranger peut savoir sur qui il tombe quand il envoie ses gosses en centre de vacances? Il y a un problème de prévisibilité.

    Plus globalement, chacun a ses conceptions de ce que dois faire ou ne pas faire un étranger.

    Ainsi, tu penses que s'habiller d'une façon spécifique pour marquer sa différence, c'est mal. Et tu dis en substance que l'étranger qui s'habille en étranger "aille se faire voir".

    Une autre personne pensera différemment et pourrait même critiquer très vertement ta position. Admettons qu'un étranger assiste à vos échanges d'amabilités, que pourra-t-il en penser? Très certainement que la situation n'est pas claire et lisible.

    Mets toi à la place de l'étranger qui observe notre société avec ses yeux et demande toi simplement si ce qu'on exige de lui est clair, alors même qu'un truc aussi con que s'habiller en étranger (pour peu qu'on sache ce que c'est) n'est nullement interdit par la loi. Si j'ai envie, moi, Français de souche, de m'habiller en djellaba, j'en ai parfaitement le droit. D'ailleurs, je mets souvent des fringues indiennes et personne, pour l'instant, ne m'a fait de réflexion désagréable du genre "retourne dans ton pays, sale étranger qui s'affirme".

    Ce n'est pas enculer le drosophile que de se poser concrètement la question de l'application pratique et je dis juste une chose très terre à terre: demandons-nous tout bêtement si la liste de nos exigences à l'égard des étrangers est claire, intelligible et univoque, en laissant de côté la question de la légitimité des exigences.

    Tout simplement: l'étranger est-il en mesure de décrypter le message?

    C'est au ras des pâquerettes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes commentaires sont trop longs. Tu es pas obligé de lire mes billets mais je suis obligé de lire les commentaires pour les diffuser. Le vivre ensemble et le savoir vivre, bordel.

      Supprimer
    2. Pourquoi tu parles d'étrangers alors qu'on parle de religion ou, alors, d'immigrés qui ont fait le choix de vivre en France ?

      Je t'assure que tu confonds politique et philosophie. La solution est simple : l'interdiction de port ostensible de signes religieux sauf pour les officiers du cultes et les religions qui font pas chier.

      Revenons à la philo (à mon niveau, hein !). C'est une question de civilisation.

      Supprimer
    3. C'est l'inconvénient de la censure a priori. Tu t'imposes une tâche dont tu pourrais te libérer en passant en mode censure a posteriori.

      Sinon, je discutais juste de l'application du principe que tu as toi-même rappelé: "le vivre ensemble veut qu'on adopte les pratiques du pays où l'on vit, où l'on vient vivre".

      Un principe simple dont l'application pratique ne l'est pas.

      De même: "La solution est simple : l'interdiction de port ostensible de signes religieux sauf pour les officiers du cultes et les religions qui font pas chier."

      Le croyant d'une religion qui ne fait pas chier aurait donc droit de porter des signes ostensibles, si je te suis bien.

      Deux questions:

      - cékoi une religion qui ne fait pas chier?
      - Le croyant en une religion qui ne fait pas chier ne va-t-il pas devenir chiant, précisément parce qui porte un signe ostensible?

      Si porter ostensiblement un signe religieux revient à faire chier, alors il faut convenir que ta solution est auto-bouclante, ce qui n'est pas une question de civilisation ou de philo, mais de simple logique.

      Etanov, niet?

      Supprimer
    4. Non. C'est très simple. Le juif avec son machin sur la tête ou le sikh (?) et son turban ne l'ont pas chier et ne portent pas leur machin par revendication.

      La modération à posteriori est pire puisque je suis obligé de lire et e vérifier la légalité. Alors qu'avec une modération a priori je pourrais supprimer sans lire (ce que je fais souvent d'ailleurs).

      Supprimer
    5. Je croyais que ce serait fini, après les attentats, les débats comme ça.

      Je n'ai plus envie de répondre aux Lily ou aux gens de ce type, avec des arguments gentils. Ils s'en moquent, ils font ce que Tariq Ramadan a dit "montrez vous, communiquez, participez, faites des associations, entrez partout où vous pouvez et faites tout ce que vous pouvez pour transformer ou adapter votre cadre de vie d'une façon islamo-compatible".

      Les finasseries sur le voile, les débats sans fin sur les atteintes aux droits et les interprétations de la laïcité... Oh la la... mais la réalité est là, qui cogne à porte. On tue des gosses juifs en France, et il faudrait défendre les droits des connards d'islamistes ? Les droits, non seulement de déambuler couverts de draps noirs et de tas de chiffons avec, accrochée à la poussette, une môme de quatre ans avec un fichu sur la tête et les mollets cachés, au printemps, sous des collants noirs ?
      Mais que ces intégristes soient refoulés des facs, de tous les boulots en contact avec la petite enfance ou le grand âge ou de quelque endroit que ce soit où ils pourraient avoir un quelconque pouvoir de nuisance, ça gênerait qui, au juste ?

      Quant aux pinailleries du style ah mais c'est quoi être français, qui visent à t'embrouiller jusqu'à la nausée, j'en ai marre également.

      Qu'ils aillent se faire voir ailleurs, ceux qui tiennent tant à leurs fringues islamistes, à leur extra sensibilité au blasphème. Et que leurs prosélytes, leurs défenseurs, leurs branleurs de mouches molles les accompagnent dans de joyeux pays où l'on honorera mieux Allah, son prophète et son saint coran, ça nous fera des vacances.

      Supprimer
    6. Je viens pas te faire suer expres, je suis vraiment curieuse de voir concretement comment on peut organiser ca. Je rejoins tchok, concretement comment fait-on? Comment ecrire une loi interdisant le voile ou la djeballa et pas le turban ou le sari? C'est une vraie question, actuellement le fn surfe sur cette idee que si il etait au pouvoir il mettra au pas les musulmans qui se "voient". Tu dis que c'est tres simple et parfaitement possible vis a vis de notre constitution.

      Supprimer
    7. Suzanne,

      Non. Ce est pas fini.

      Lyly,

      Ce que tu propose est donc de laisser le FN gérer le problème. C'est ce que font la droite et la gauche depuis toujours. On en arrive à des attaques terroristes chez nous et ce qui finira bien par ressembler à une guerre mondiale.

      Il faut arrêter les conneries. La loi dite Stasi a plus de 10 ans et on continue à débattre. Stop ! Les signes ostentatoire machin doivent être interdits dans tous les bâtiments de la République, les commerces et certains espaces publics comme les parcs.

      Les flics n'auront pas que çà à faire de verbaliser et les juges trancheront quand ils auront le temps. Et basta.

      Supprimer
  10. @ Nicolas

    Les deux types de censure t'obligent de toute façon à vérifier la légalité, donc ça, tu n'y coupe pas (c'est la loi: t'es responsable non pas de ce qui se dit sur ton blog, mais d'agir si quelque chose de condamnable y est dit).

    L'avantage de la censure a postériori, c'est que le fil de dial se charge pour toi de la mission de veille et d'alerte. Lorsqu'un internaute fait un com qui mérite un signalement, en pratique, la collectivité des internautes réagit et attire ton attention sur le truc litigieux. Tu le vois rien qu'au trafic. Et, là, tu peux prendre la décision oui/non publication en étant dégagé du stress d'avoir à apprécier par toi-même, tout seul, un propos litigieux. Tu as un parapluie.

    La censure a priori, qu'on appelait jadis l'imprimatur, n'est pas un contrôle des excès, mais un mode de canalisation de l'expression publique de la pensée là où on veut qu'elle aille. C'est souvent cela que recherche un blogueur: faire le tri dans l'expression de l'opinion commune, pour ne retenir que celle qui lui convient. Corto fonctionne comme cela, par exemple.

    Maintenant tu fais ce que tu veux: blogueur est maître chez lui, seule règle qui vaille.

    @ Suzanne,

    J'aimerais vous dire que je suis contre à peu près tout ce que vous dites, mais j'ai l'impression que vous m'avez d'ores et déjà classé dans un camp qui n'est pas le mien.

    Vous et moi, on a des ennemis communs, mais tel que vous présentez les choses, je suis dans le camp de vos ennemis, sans avoir d'autre choix.

    Vous venez donc de gagner un ennemi supplémentaire. Parmi les vôtres, donc, dans la place.

    Et accessoirement, une tringle à rideaux.

    C'est à vous de choisir, maintenant: soit vous tenez un discours d'alliance contre un péril commun, donc un discours de consensus fort, soit vous tenez un discours d'accumulation des différences et des divergences, donc un discours de consensus mou.

    La seconde option vous promet à la défaite. Si j'en juge par la fébrilité dont vous faite preuve, vous avez l'intuition que le moment de la défaite s'approche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tshok, outre le fait que je connaisse probablement mieux les commentaires de blog que toi, tu racontes n'importe quoi et confonds blogs et forum.

      Ton avant dernier paragraphe est un tas de conneries et tu deviens insultant avec les commentateurs.

      La discussion est close.

      Quand je modère a priori je peux ne pas lire les commentaire et les foutre à la poubelle. Tu es un bavard casse couilles.

      Supprimer
    2. Tschok ou comment ne rien dire en quarante lignes.

      Supprimer
  11. T'es maître.

    (et, tu l'auras compris, je suis avec Lyly)

    RépondreSupprimer
  12. Tschok: bah, soyez avec qui vous voulez, contre vous voulez, qu'est-ce que vous voulez que ça me fasse ?
    Je ne vais pas me la jouer Gauche de Combat "qui fait tout le boulot", mais pendant des années j'ai écrit des billets anti islamistes, ma réputation est donc faite. Pendant des années j'ai gémi que si la gauche se soumettait aux islamistes, elle se trahissait, trahissait son peuple et laissait à d'autres qui en profiteraient bien la gestion du problème. Voilà, c'est arrivé. Maintenant, il y a des gens de gauche qui clament "je l'ai toujours dit", qui dénoncent les magouilles avec les intégristes, etc. Pour Un Malek Bouthi, il y a beaucoup de résistants de la dernière heure.
    Après Charlie, ceux qui viennent te soutenir la cause de ces filles qui se voilent pour ceci, pour cela, et les juives alors... Ben fuck, ce n'est plus la peine de dire "vous allez voir ce qui va arriver", puis que c'est arrivé. Alors, continuez vos mièvreries ramadanesques, discutez du sexe des anges ou de la longueur du voile ou du danger des Loubavitch et des Chrétiens dans le monde...

    Le FN va se retrouver au pouvoir, d'une façon ou d'une autre. C'est assez probable. Il ne fera évidemment pas mieux que l'umps qu'il fustige, et risque de commettre beaucoup de dégâts. On aurait pu éviter d'en arriver là, on aurait pu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moralité : le pire est toujours certain.

      (Mais, cette fois-ci, plus.)

      Supprimer
  13. Tu ne vas peut-etre pas me publier mais y a un truc qui me chiffone, qui vous dit que je suis pas une affreuse raciste islamophobe ou une reac au sens noble du terme qui voudrait garder l'image d'epinal d'une france avec des clochers et sans mosquee? Nul part j'ai dit que je suis pour le voile, je me pose la question constitutionnelle, et nan ce que tu proposes et ce que suzanne dit n'est pas possible dans notre droit actuel, on a quand meme un conseil d'etat qui a valide la reconnaissance de la polygamie pour les etrangers...donc non on n'est pas dans un debat de droit (blabla les droits de la femme blabla une laicite qui donnerait moins de droits a un voile religieux qu'a un piercing) mais donc bien de culture où vous proposez de mettre de cote certains fondamentaux de nos principes de droits pour gagner la guerre, on est donc bien dans un choc de civilisation qui ne se base pas sur des principes universels de droits de l'homme d'aucun cote mais où chacun veut garder sa culture (et la encore rien ne vous dit que je suis contre ca).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les "fondamentaux des principes de droit", c'est du bullshit en barre ! Quand les lois ne sont plus adaptées à la situation on les abroge ou les amende ; quand les "principes de droit" deviennent obsolètes, même chose.

      Quant aux "principes universels de droits de l'homme", ils n'existent que dans votre imagination ou vos rêves : 90 % des êtres humains n'ont même pas de mots dans leurs langues respectives pour dire "droits de l'homme".

      Supprimer
    2. Quels fondamentaux des principes du droit ? D'autant qu'on est en train de faire envahir d'autres fondamentaux...

      La République a une decidé qui tuent en trois mots (auxquels on pourrait ajouter "laïcités"). Je ne cherche pas à imposer ma culture. Tu parles de polygamie par exemple : je m'en fous (tant que les membres du couple restent égaux et qu'il n'y a asservissement d'un "genre").

      Tiens. Lis le commentaire de Suzanne : le FN va gagner. Ca va etre un gâchis pour la France. Une régression économique, une régression des droits parce que la gauche française ne fait pas son job, celui qu'elle a pourtant toujours fait : foutre la religion en dehors de l'espace public. Et je vois des féministes renier les combats de leurs ancêtres qui se sont battues pour des libertés, notamment celles de s'habiller comme elles veulent. Et tu m'expliques que les musulmanes sont volontaires pour adopter un code vestimentaire les rabaissant par rapport aux hommes et écrits dans textes religieux à l'origine divine discutable (je le comprends).

      Supprimer
  14. Bon. Je laisse Suzanne et Didier repondre aux commentaires. J'ai apéro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'ai apéro, bordel ! Mais comme je suis un troll consciencieux, je le prends devant mon écran.

      Supprimer
    2. On vient d'écrire "bordel" quasiment à la même seconde dans nos blogs (enfin celui de l'autre) respectifs. Ce qui nous donne une raison pour nous biturer de concert.

      Supprimer
    3. Oui, je viens de voir ça ! Enfin, moi, c'est "biture légère" : je finis le verre de Ricard que j'ai devant moi (mais dosé comme pour un légionnaire, tout de même) et, après, direction le salon télé. Et, si je n'arrive pas à lire les sous-titres, comme il arrive de plus en plus souvent les soirs "avec", ce sera dodo.

      Supprimer
    4. Pourquoi ? C'est un film arabe sous-titré en français. Le grand remplacement...

      Supprimer
    5. Eh ! ça m'est déjà arrivé, de regarder des films arabes, et de m'en trouver fort bien ! Comme disait Léon Daudet, à qui ses amis de l'Action française reprochaient d'avoir soutenu Voyage au bout de la nuit pour le prix Goncourt, parce que Céline était antipatriote : « Quand il s'agit de littérature, la patrie je lui dit merde ! »

      Supprimer
  15. Ça y est, j'ai trouvé la solution législative, qui préoccupe tellement Lyly .

    Seuls les rabbins auraient le droit de prêcher dans les mosquées, les imams dans les églises, et les curés dans les synagogues.

    Et puis, réflexion faite , non : tous ces gens seraient capables de finir par de mettre d'accord entre eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je propose une solution alternative. Transformons les églises, temples, mosquées, sinagogues en bistro.

      Les clients seraient d'accord pour s'engueuler entre eux par principe.

      Supprimer
    2. J'aurais pas oublier un "y", moi ? Ils font chier les grecs.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.