26 avril 2015

Le blogueur de droite doit retourner à l'école

« Quand la gauche se lance dans une pseudo lutte pour une école égalitaire et un refus de toute discipline pouvant laisser à penser qu’il puisse exister une quelconque forme d’élitisme dans l’école de la République, ça donne ça ! » Quand un billet de blog commence ainsi, vous devinez immédiatement qu'il s'agit de celui de Pierre Parrillo ! Du coup, vous vous prenez au jeu et vous lisez le reste, vous demandant comment un type qui ne sait pas écrire (ni réfléchir mais le sujet est ailleurs) peut parler de l'Education Nationale.

Alors vous tombez sur cette phrase : « Pourquoi l’allemande serait moins important que l’anglais, l’espagnol, l’arabe, le chinois ou l’italien pour les écoliers français, surtout quand on sait que l’Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et qu’une très grande majorité des actuels écoliers français ont de grandes chances de ne jamais aller vivre et travailler au-delà de nos frontières, c’est-à-dire dans des pays dont la langue officielle est celle que la Ministre souhaite privilégier à l’école ??? »

Vous explosez de rire en voyant le féminin à « allemand ». Le Pierre Parrillo a tellement peu de respect pour ce qu'il écrit sans réfléchir (puisque son seul but est de critiquer le gouvernement) qu'il ne respecte même pas le sujet qu'il devrait défendre. Ensuite, vous vous demandez en quoi l'enseignement de l'arabe, du chinois ou de l'italien est important en France. Vous continuez et vous vous interrogez sur le fait que c'est une chance de ne jamais vivre en Allemagne et que comme on ira jamais là-bas, il est important de savoir parler la langue. Mais le ministre souhaite privilégier des langues dont au sujet desquelles... heu, je ne sais pas. Je renonce à comprendre.

Blogueur de droite de mauvaise foi, c'est un métier, quand même !

Continuons...

« Quel modèle voulons-nous pour notre école ?

Un système égalitaire avec un alignement général vers le bas pour ne surtout pas froisser ceux qui ne sont pas capables d’y arriver, ou voulons-nous une école forte, où la force des bons éléments permet de tirer tout un ensemble vers le haut ? »

Son propos est complément con : si on mélange les bons élèves avec les mauvais élèves, on ne fera des bons élèves des crétins mais on les aidera à faire avancer toute la classe. Par contre, on n'a jamais fait un génie en poussant un élève à faire de l'allemand très tôt. J'en suis la preuve vivante : je suis un génie (certes, auto-déclaré) ayant fait de l'allemand dès la sixième en première langue, n’ayant de renoncer en première pour avoir une chance.

Mais surtout, notre Pierre Parrillo voudrait ne pas froisser ceux qui ne sont pas capables d'arriver en bas. C'est ce qu'il a écrit. Vous pouvez relire.

Il est très bas. S'il est froissé, il faudrait le repasser. Et il devrait retourner à l'école pour repasser le bac.

11 commentaires:

  1. s'il est froissé , rappelons lui que

    Fabulon, c'est fabuleux

    RépondreSupprimer
  2. 'Par contre, on n'a jamais fait un génie en poussant un élève à faire de l'allemand très trop' ?
    très trop ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens je ne sais plus ce que je voulais dire.

      Supprimer
  3. je suis un génie ayant fait de l'allemand dès la sixième en première langue, n’ayant de renoncer en première pour avoir une chance.

    n'ayant de renoncer ? (humour je précise)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire était bloqué dans les tuyaux.

      Ce étant, ça nous fait un point commun sauf que je crois avoir renoncé dès la seconde. Mais j'étais nul en anglais (par la faute des profs, ce que je dis sans arrière pensée : fils de prof, les gens qui les critiquent pour expliquer que leurs gamins sont nuls m'ont toujours fait rire : pour mon cas c'est une réalité statistiques et ceux qui ont toujours été dans ma classe étaient dans le même cas).

      Supprimer
    2. C'était juste un commentaire sur la forme. Je précise que je reprenais une partie de te note et voulais juste souligner la coquille...T'avais voulu écrire 'ayant dû renoncer' et tu as écrit 'n'ayant de renoncer', remarque que je n'aurais pas souligné si le premier paragraphe de ta note ne reprochait pas à un blogueur de ne pas savoir écrire...
      Ne le prends pas mal, je trouvais ça amusant. Je fais moi-même beaucoup de fautes...d'étourderie la plupart du temps.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Oui mais ça ne colle pas avec mon langage habituel. En temps normal j'aurais dit "avant d'avoir sauté sa première copine de classe". Mais là, j'ai probablement été coupé dans mon élan pendant une vanne.

      Supprimer
  5. Mon dieu mais vous vivez dans quel monde??? Je me faisais frapper parce que j etais une "bouffone" de bonne eleve.. on en est arrive a un point ou c est la honte de bien travailler ou de ne pas foutre le bordel! Non mais serieusement entendre d un pedagogue a la con qui n est jamais sorti du 16 eme et dont les enfants sont a henri 4, ok mais d un mec qui vit dans la vraie vie!
    L allemand servait a selectionner une classe ou les eleves ne sont pas forcement bons (en 6eme nous etions 4 sur 28 a lire fluidement dans notre classe de mechants elitistes) mais où les parents ne toleraient pas le bordel en excusant les pauvres cheris. Heureusement mon college a ete novateur et cela fait longtempd qu ils ont melange les classes allemand et anglais comme ca ils ont encore perdu en reussite en brevet ouf les gamins du 16eme auront moins de concurrence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Visiblement, tu n'as pas été assez frappée.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.