09 avril 2015

Le déclin de l'Occident


Ce joli tableau traine dans les réseaux sociaux et montre la répartition des prénoms selon la filière du bac. Je m'en fous. J'ai un bac C, ce qui, selon la nomenclature actuelle devrait me mettre dans la catégorie des prénoms pas trop tordus. Tout le monde ne peut pas s'appeler Étienne, Pierre ou Rolland comme tout le monde. Ou Styven. 

Ce tableau est exemplaire de la tournure de la société. Je vous laisse interpréter. 

Tout bon blogueur de gauche doit, à l'occasion, faire un billet affreusement réactionnaire pour faire plaisir à sa clientèle réactionnaire putative. 

Le jour où les parents se décideront à prénommer ceux qu'ils ont vêlé normalement, Nicolas, Didier, Tonnégrande, Mamadou ou Rachid, l'Occident aura une chance de survivre. 

Les Jessica et Enzo n'ont qu'à bien se tenir. 

Pensez donc ! Le jour où Jean-Marie Le Pen est convoqué devant la commission disciplinaire de son parti, c'est à mourrir de rire. Ou à pleurer. Pensez-donc ! Le Front National va finir propre sur lui... A la limite, j'ai une pensée émue pour les militants historiques de ce parti qui ne savent plus où ils sont. Et une pensée émue, une autre, hein !, pour les militants de la gauche de la gauche qui se font piquer leur programme et leur électorat. 

Arrêtez d'appeler vos en enfants Jean-Kévin. 

Merci. 

28 commentaires:

  1. Il y a des bons prénoms de connasse dans la colonne de droite, ça doit piailler en cours.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai fait A2, L colonne de gauche, ça n'a pas changé. Je les adore, propres sur elles mais.. entreprenantes quand il le faut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfait. Et connes à souhait ?

      Supprimer
    2. Non, pas toutes, loin de là. Mais je manque peut-etre d'objectivité. En tout cas, être le seul mec dans une classe de 25, c'est le bonheur.

      Supprimer
    3. Tu les as toutes tirées ? (sauf la grosse au fond, hein ?)

      Supprimer
    4. Youssef ,colonne de droite10 avril, 2015 08:06

      Petit merdeux !
      La grosse au fond, c'est ma soeur !
      Fils de pût' tu parl' pas comm' ça d'ma soeur fils de pût' !
      On descend à 20 des muriers et on te démonte la bouch', fils de pût' !

      De toutes façons, elle est retournée au bled, mariée à un couzin
      Elle était grosse avant, elle est très grosse aujourd'hui
      7 enfants en 10 ans, mieux que les cathos vronzais !

      Supprimer
  3. Dans le roman dont auquel j'essaie de l'écrire, il y a un adolescent qui se prénomme Mohammed-Charles : je suis bien triste de ne pas le retrouver dans votre tableau.

    RépondreSupprimer
  4. On dirait un de ces nombreux auteurs ratés, des valochards qui rament dans l'auto-éditions. J'ai l'impression que ton type est autant sociologue que Lorant Deutch est historien. Caricature à peine grossière de quelqu'un qui n'a jamais mis les pieds dans un lycée.

    RépondreSupprimer
  5. http://coulmont.com/livres/prenoms/ Tiens.

    RépondreSupprimer
  6. Le travail que fait Lorant Deutch est tout à fait honorable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " il se base sur les recherches des professionnels – sans pourtant en citer un seul dans Métronome, dépourvu de toute bibliographie et dédié au grand historien contemporain Eddy Mitchell."
      Honorable, pourquoi pas...

      Supprimer
    2. Il faut prendre l'ouvrage pour ce qu'il est, une oeuvre de vulgarisation, effectivement honorable, dont le but n'est pas de ressembler à un bouquin d'universitaire illisible parce que vérolé par des notes de bas de pages qui prennent la moitié d'une page. Les abrutis qui hurlent au loup peuvent bien gueuler, tout ce qui est écrit est historiquement juste. Quant à l'accusation de parti pris idéologique, je me marre, surtout quand on voit la gueule de ceux qui sont à l'origine de la cabale : des historiens encartés à l'extrême gauche. On a vu mieux en termes d'impartialité et d'honnêteté intellectuelle.

      Supprimer
    3. L'universitaire "illisible" est bien l'ennemi de la médiocrité générale qui couvre tout de son ignorance dans ce pays et fait dire à n'importe qui presque n'importe quoi sur tout et son contraire. Vous avez la tolérance sélective et vous semblez comme le borgne qui voudrait aveugler son monde probablement afin d'y trôner fièrement. Grotesque !

      Supprimer
    4. Voyons, mon capitaine, ne vous fâchez pas comme ça ! Ce n'est pas parce que vous êtes vous-même illisible qu'il faut faire de la remarque de Koltchak une affaire personnelle !

      Supprimer
    5. Goux... un avis sur tout c'est le monoprix de la pensée. Vous êtes un troll à dimension limitée et prévisible.

      Supprimer
    6. C'est un peu le principe de base du troll, non ?

      Supprimer
    7. Certes mon con, mais l'universitaire est et restera illisible pour le prolo moyen qui pourrait être intéressé par l'histoire de son pays. Heureusement qu'il y a des Deutsch et Saint - Bris pour écrire des livres qui lui donneront l'eau à la bouche. Il faut être un sacré connard méprisant pour ne pas le voir, à moins que comme beaucoup de gauchistes vous donniez dans la prolophobie.

      Supprimer
  7. Ce tableau n'a strictement rien à voir avec les études, il correspond aux prénoms des rejetons des familles lésées pas les zoociaslissssses qui ont diminué fortement les alloc des familles Prout Prout.

    RépondreSupprimer
  8. Je précise que ce qui m'intéresse dans ce tableau n'est pas l'origine géographique des prénoms mais le fait que dans certaines filières la plupart des prénoms n'existaient pas il y a 30 ans. Et je crois possible cette différence par filière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quant au sexe, je m'en fous aussi. C'est un autre sujet.

      Supprimer
    2. Ho l'autre, hé !
      Il se fout du sexe ?
      Elle est bien bonne !
      Qui pourrait croire un truc pareil ?

      Supprimer
    3. Je ne baise jamais quand je bois.

      Supprimer
  9. Il me plait à la lecture de ce billet de voir dans la liste concernant le bac STG qui ne prépare pas à une insertion professionnelle immédiate que des Ahmed , Yousef , Walid , Nassim , se préparent a des études supérieures BTS , IUT bien loin des clichés que certains véhiculent ....
    vincent

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.