17 mai 2015

Les éternels mensonges de Nicolas Sarkozy

Visite au zoo.
Ah ben ! Il est en forme, le Sarko, si j’en crois Le Point : « "Aucun pays n'a connu un choc fiscal de la violence de celui imposé aux ménages et à nos entreprises. Ce n'est pas une question de spécialiste ou d'amateur, de droite ou de gauche, de riche ou de pauvre, c'est du bon sens : quand on est en Europe et que le marché premier, c'est l'Europe, avec un tel matraquage, comment voulez-vous que nos entreprises participent à l'économie européenne ?" a-t-il encore lancé. "J'accuse le gouvernement socialiste d'être directement responsable de l'augmentation invraisemblable du nombre de chômeurs. (...)

Et maintenant, il fait quoi ? Il regarde, il va fêter son troisième anniversaire dans les Caraïbes, et il va saluer, sic, le dernier grand personnage, Fidel Castro", a encore ajouté le président de l'UMP, venu apporter son soutien à Dominique Reynié, tête de liste de la droite pour les régionales en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

Nicolas Sarkozy, qui a également multiplié les critiques à l'encontre de la réforme "invraisemblable" du collège de Najat Vallaud-Belkacerm, a aussi égratigné le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, qui l'avait accusé d'être "légèrement xénophobe" en raison justement de ses attaques visant notamment la ministre de l'Éducation nationale.

"Invraisemblable" réforme du collège

"Un responsable de gauche dont j'ai oublié le nom, que je ne connais même pas, a dit que j'étais presque xénophobe. Je ne vois pas comment on peut être presque xénophobe. C'est stupide. (...) En tout cas, lui, il n'est pas presque stupide", a conclu Nicolas Sarkozy. »

J’ai cinq minutes. Je vais lui répondre, point par point. 140 caractères par point, vous savez, les 140 caractères qui l’ont rendu ridicule vendredi.

Le matraquage fiscal : qui avait fait voter une forte augmentation de la TVA, avant de perdre la présidentielle ? Qui a ruiné la France ?

Le nombre de chômeurs : il n’a jamais autant augmenté que pendant le précédent quinquennat ?

Castro : heu… On fait la liste des dictateurs qu’il a rencontrés, voire soutenus, le Sarko ?

La réforme du collège : vous avez vu les informations ce matin : le niveau en mathématique des collégiens n’a jamais été aussi faible. Et il ne faudrait pas réformer ?

Presque xénophobe ? Non, il a dit légèrement. Encore un mensonge !

Hé ! M'sieur Sarko ! Ce sont des propositions pour redresser la France qu'on attend... Pas que vous tapiez sur Mme Vallaud-Belkacem : de toute manière, vos fans ne peuvent pas la blairer...

6 commentaires:

  1. Sur Castro, on en revient à l'argument classique : "on peut se comporter comme des minables parce que ceux avant nous se sont comportés comme des minables". Notre démocratie ne progressera jamais avec ce type d'arguments

    Sur le reste rien a dire. Un billet politique où tu défends bien ton camp et où l'autre est fracassé. Ca plaira aux supporters. Rien a dire
    Sinon sur la phrase sur Castro. Avec toutes les conneries qu'ont fait le PS pendant ce mandat, la droite a toutes les excuses pour être nuls après leur reprise du pouvoir en 2017...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais la liste des conneries. Après on fera une comparaison. En outre, ce billet n'est pas contre la droite mais contre Sarko .

      Supprimer
  2. Ah Sarko ! Seul recours de la droite... les pauvres !

    RépondreSupprimer
  3. On a les leaders qu'on mérite, il ne faut pas s'étonner de l'état d'esprit des Parrillo et des Corto parmi ses supporters.

    RépondreSupprimer
  4. Je supporte pas Sarkozy mais ne soyons pas de mauvaise foi, évidemment que le chômage a explosé en 2008 avec la crise, maintenant les autres pays de même niveau économique voient leurs situations s améliorer et pas la France donc oui on peut s interroger sur la politique de Hollande...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.