20 mai 2015

Pause de blogage

Je me disais que ça fait un bout de temps que je n'ai pas fait de vrai billet sur ce blog. Pas très grave : trop de boulot, pas le temps de suivre l'actualité et tout ça. 

Prenez la réforme du collège. Il y a un an, j'en aurais fait 15 billets. Là presque rien, à part pour dénoncer les mensonges des opposants de gauche ou de droite. De droite, c'est la routine. De gauche, cela me désole. Je voyais un copain récemment qui disait : vous voyez bien qu'elle est mauvaise, le MEDEF est pour. A contrario, je vois le gouvernement insister. Ca me gène avec autant de critiques. Passer en force est-il la solution ? Réformer le mammouth...

Ce matin, j'ai lu une interview de Lamy (le vieux, j'ai oublié son prénom. François ?). Rien à voir avec la réforme du collège. Il disait que la France avait un déficit de libéralisme. Je suis presque d'accord avec lui mais la gauche, la vraie, n'a rien compris au libéralisme. Elle le confond avec le capitalisme financier. La vraie plaie. 

Je lisais aussi une tribune de Cécile Duflot dans Libération (je crois) où elle envoyait chier Jean-Luc Mélenchon suite à son récent bouquin où il tape sur l'Allemagne. Elle a raison. Je l'aurais embrassée ou plus si affinités. La gauche est foutue en France avec tous les militants de la vraie gauche qui pensent qu'EELV pourrait s'unir avec le FdG. Dans EELV, il y a Europe. 

Il y a un type au comptoir qui gueule parce que je veux récupérer ma place au comptoir qu'il a prise pendant que j'étais parti aux toilettes alors que mon demi est toujours là, montrant que j'étais là avant lui. Cela dit pour montrer que j'ai toujours soif de bloguer : je bloguais en pissant. Et en plus cet imbécile et son pote prennent des verres de blanc à 10€80 alors que le demi est à 1€50. Un Condrieux.

Toujours est-il qu'en constatant que je glandais, sur mon blog politique, je constatais aussi que Sarkofrance et moi avions levé le pied à peu près en même temps. Étrange. Ou pas ?

Sur le blog geek, je ne fais plus rien, non plus. Les mêmes raisons. Plus le temps et un constat : la perception du numérique par les geeks est à chier. Si je puis me permettre. Quant au blog bistro, je dois reconnaître que j'ai toujours envie. Je viens de faire un billet "de rien". 

Une passade ?

7 commentaires:

  1. Ouais, faut laisser aller et ça revient toujours comme une envie de pisser. Faudra pas attendre longtemps avant que les charlots de droite ne disent des conneries. D'ailleurs ils veulent ressortir "les français déçus" dans la rue.... sûrement pour camoufler la merde au chat sarkozyste et le retour de Dati la menace aux affaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête de dénigrer Dati. C'est une grande dame.

      Par contre dis moi s'il fait que j'arrête de boire.

      Supprimer
    2. Si tu défends beaucoup la garde des Sceaux,
      c'est que beaucoup trop tu dessaoules,
      à mon humble avis, Nicolas

      Supprimer
    3. ta défense de R Dati m'a surpris, voilà tout

      Supprimer
  2. Une passade, peut être. Tu décris avec justesse que la fragmentation politique pèse beaucoup. Et le spectacle politique - a la fois ses politiques et ses commentateurs amateurs ou professionnels - est désespérant.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.