14 juin 2015

Etre de gauche en France

« Finalement, être de gauche en France, cela semble être avant tout affirmer que l'on est plus purement de gauche que les autres gens de gauche, prouver que les autres gens de gauche sont en fait de droite. La droite est finalement sauvée par la peur paralysante qu'éprouvent ses ennemis de passer pour réactionnaires. Dans les moments de crise, lorsque le pouvoir pourrait changer de mains, plusieurs secteurs de l'opposition ne trouvent tout à coup rien de plus urgent que de proclamer l'identité profonde de presque tous ses alliés avec les détenteurs du pouvoir. »

C’est Jean-François Revel, qui le disait il y a près de 50 ans. Et c’est Didier Goux qui se fout de notre gueule, aujourd’hui.

Savez-vous que Revel est mort au Kremlin-Bicêtre ? Vous vous en foutez mais ça nous emmène au sujet du billet que je voulais faire avant de m’engluer dans un billet « bistro ». Bicêtre est la plus grosse commune MRC de France, le parti de Jean-Pierre Chevènement, un autre lascar qui a hanté le Parti Socialiste... Je m’y intéresse donc plus que la moyenne des Français, d’autant que j’y ai des copains et que je connais assez bien le maire, Jean-Luc Laurent, président du MRC. Ils tiennent leur congrès, ce week-end, ce que j’ai suivi dans Twitter avec tous les comptes de mes potes.

Figurez-vous que Chevènement vient de quitter le MRC pour reprendre sa liberté et, si j’ai bien compris, parce que les militants refusaient le rapprochement avec Dupont-Aignan qu’il souhaitait.


Etre de gauche, en France…

24 commentaires:

  1. Chevènement, Le Pen... c'est quasiment du pareil au même: seul l'autel les intéresse...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai appris ça ce matin (pour la mort de Revel à côté de chez vous). Ce que je me demande, c'est pourquoi il est allé mourir là-bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On y vit très bien mais je ne sais pas comment on y crève.

      Supprimer
  3. Cela dit, en publiant ce court extrait, ce n'est pas tellement de votre gueule que je me foutais…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais. D'autant que je ne suis pas de la vraie gauche. Mais ça m'a fait rigoler suite à une anecdote récente (que je ne raconterai pas vu qu'elle n'a aucun intérêt).

      Supprimer
  4. Chevènement , c'est bien celui qui a eu un arrêt momentané de l'oxygénation du cerveau

    RépondreSupprimer
  5. Je ne donne pas tort à JP Chevènement. Il est un temps où, si l'on vous bloque dans vos réflexions et vos arguments, il vaut mieux partir. Acte qu'il avait déjà mis en application alors qu'il était ministre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non.

      Ça m'a fait rigoler de mettre les deux sujets dans mon billet. La gauche est forcément internationaliste. Et c'est pour cela que je coince avec le Che alors que depuis que Jean-Luc Laurent est député (comme je le connais je m'intéresse à ce qu'il dit), je suis d'accord avec à peu près tout ce qu'il dit sauf son attachement à une vision disons traditionnelle de la République. Et j'étais d'accord avec la tribune du Ché sur Valls. Mais le voir se retourner plus vers les souverainistes me sidère.

      Supprimer
  6. Koltchak9112014 juin, 2015 14:21

    "Chevènement", adverbe tombé en désuétude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah. Un des rares types, qui, vous connaissant un peu (pas lui, moi), vous pourriez respecter.

      A part ça, le déjeuner de blogueurs de droite, ca s'est bien passé ? En vouant la photo des vieilles croutes dans le billet de Boutfil que vous avez partagé dans Facebook, je me disais que vous rigoleriez plus à la Comete. C'est qui le guignol en short ? Pas vous, j'espère.

      Supprimer
    2. Koltchak9112014 juin, 2015 19:35

      Blague à part, je le respecte. C'est un des rares types de gauche qui soit un patriote sincère.

      Sinon, nous nous sommes vraiment bien marrés. Quant au short, vous ne me verrez jamais porter ça; plutôt crever que de ressembler à un hollandais en goguette ou à un plagiste.

      Supprimer
    3. Je respecte aussi. Le type entre Corto et vous est en short. Vous auriez dû lui donner une baffe.

      Supprimer
    4. Koltchak9112014 juin, 2015 21:56

      En fait, c'est la serviette du restau.

      Supprimer
  7. Les 5 % qui ont voté pour lui en 2002, se croyaient de la vraie gauche, et voilà ce qu'il était déjà un souverainiste de droite...oui, pléonasme. Vraie ou fausse gauche, centre gauche ....etc ...tout ça est de la vraie rigolade...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez assez mal suivi sa campagne de 2002, dont le thème était " Au-dessus de la gauche et de la droite (dont il n'est pas question de nier les différences), il y a les valeurs de la République, aujourd'hui en danger", et il a été soutenu par des gens comme des gaullistes historiques ( Charbonnel, Debezies), des ex-résistants ( Lucie Aubrac), Michel Pinton ( créateur de l' UDF), des pasquaïens, des séguinistes, et même des monarchistes (Bertrand Renouvin), qui ne se "croyaient pas de la vraie gauche".

      Le souverainisme est la base de la démocratie, parce qu'il n'y a pas de démocratie supra-étatique; Hubert Védrine appelle le fédéralisme européen " la société post-démocratique".

      Supprimer
    2. Moi, je ne peux pas boire avec les autres : j'ai télé.

      Supprimer
  8. "je connais assez bien le maire, Jean-Luc Laurent, président du MRC. Ils tiennent leur congrès, ce week-end ":


    Vous aviez lu ça ? :

    http://tinyurl.com/oe8gdro

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se précise :

      http://tinyurl.com/pu9zle9

      Supprimer
    2. Et pour enfoncer le clou :

      http://tinyurl.com/o9pv4o9

      Supprimer
    3. Il y a là une vraie rupture entre Chevènement et le MRC : au congrès du MRC samedi et dimanche, la motion chevènementiste n'a recueilli que 16% des voix. «Le débat a été étouffé», a regretté Jean-Pierre Chevènement, qui estime avoir «essayé en vain de faire bouger la direction du MRC». Le responsable du parti, Jean-Luc Laurent, voit dans le départ du président d'honneur une posture de déni. «C'est un refus des procédures démocratiques et du vote des militants du MRC lors du congrès», a-t-il considéré.

      Je me demande s'il y a un avenir pour le MRC sans Chevènement...

      Supprimer
  9. Ton blog est formidable, travail de grande qualité… Je suis certaine que beaucoup seront d’accord avec moi même s’ils ne prennent pas le temps de te le dire

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.