12 juin 2015

L'obligation de probité de l'homme de gauche


La photo a été retrouvée par l'ami Jacques (lien ci-dessous). Elle représente Nicolas Sarkozy accompahné par son fils à l'ouverture des JO de Pékin en 2008. A l'époque, on a un peu ronchonné pour des raisons diplomatiques mais pas du tout pour le coût du voyage. Il est normal qu'un homme politique aille à un événement sportif international. Il n'est pas choquant qu'il emmène son rejeton. Le voyage coûte très cher, surtout pour aller en Chine, Berlin, çà fait petite bite. Mais Valls n'est que Premier ministre. Prendre son fils dans l'avion ne coûte rien. 

A ce sujet, je me demande réellement si Valls n'a remboursé "que" pour ses fils pour le côté farce de la chose. 

Une espèce de folie s'est abattue cette semaine dans les "milieux qui commentent la politique". 

Dites, à droite, vous n'avez pas honte ? D'autant que le coût du voyage en Chine est largement supérieur. Et qu'on pourrait évidemment trouver beaucoup plus de conneries à droite ! Ne serait-ce que Fillon qui rentrait dans la Sarthe en avion toutes les semaines pour la modeste somme de 17000 euros. De mémoire. Pendant cinq ans. 

Mais c'est aux fous furieux de gauche que je veux m'adresser ce soir. Vous avez gueulé contre le coût du voyage et pas contre celui de la virée de Sarko, et infiniment plus que contre les machins de Fillons. Vous avez pas honte. Vous vous rendez compte que vous avez gueulé uniquement par ce que Valls est votre homme à abattre (le rapport qualité-prix des prestations au Parlement européen de Mélenchon ne vous choque pas ?), beaucoup plus fort que l'homme des discours de Grenoble et de Dakar ? 

Mais ce n'est pas non plus à eux que je m'adresse, mais aux types de gauche qui parlent de probité dans cette affaire. 

Prenons l'exemple de Cahuzac. Je l'ai défendu jusqu'au moment où on a eu autre chose contre lui que les éléments de Médiapart, à savoir ses aveux. C'est ma conception de la justice. D'ailleurs, j'ai aussi soutenu DSK, qui a été "blanchi" aujourd'hui pour une de ses affaires. C'est ma conception de la justice. Ça ne veut pas dire que je pardonne : je m'en fous. Ce que DSK a fait est du ressort du privé. C'est contraire à la morale, peut-être, mais la morale n'a pas à entrer dans mon jugement politique. 

Et c'est ma conception de la justice. 

Pour Cahuzac, c'est différent. Il était ministre du budget chargé de lutter contre la fraude fiscale et il avait un compte en Suisse qu'il a pas déclaré. En tant qu'électeur, je me sens trahi et j'ai envie de refiler des baffes. Il n'empêche que je m'en fous totalement que le citoyen Cahuzac ait fraudé le fisc (ou pas, de mémoire rien n'est ni prouvé ni jugé). C'est l'affaire de la justice. C'est la trahison du ministre qui me dérange (réellement, pas par principe, comme vous). 

Et c'est ma conception de la justice. Je lui pisserai dessus pour sa faute fiscale quand il aura été jugé. Pour l'instant, je lui pisse dessus uniquement pour la trahison. 

Tiens ! Et Thévenoud ? Il a pas déclaré ses impôts. Il n'a pas à être ministre et je considère qu'en acceptant le poste, il a trahi des gens en qui j'avais confiance, donc qu'il m'a trahi. Pour le reste, le pauvre type qui oublie de déclarer des revenus alors que ceux qui versent les revenus aurait tendance à me faire pitié. 

Et j'ai pitié. Et c'est ma conception de la justice. Et la justice, pour moi, est une des principales valeurs de gauche (ce qui ne veut pas dire qu'elle ne soit pas aussi une valeur de droite, le sujet n'est pas là). 

En tombant sur Valls au nom de la rectitude qui doit dicter les actions de l'homme de gauche, vous en avez bafoué une : la justice. Et une deuxième : le recul, que je considère comme ce qui devrait être une valeur de base de la social-démocratie. On pose les sujets. On réfléchit. On ne s'emporte pas. On prend les décisions qui sont bonnes. Le pire est que vous avez réagi en urgence comme ce que vous reprochiez à la droite. Et une troisième : cette égalité, valeur de gauche par excellence. Vous avez été plus durs avec un type de gauche qu'avec les types du camp d'en face (je pourrais, en conséquence, en ajouter une quatrième : la connerie). Quand je pense que vous parlez en permanence de l'égalité, confondant celle des droits (que vous bafouez) et l'égalité réelle (qui existe pas : jamais une gonzesse de quarante kilos de mon âge ne pourra boire autant de bières que moi sans tomber). 

Aussi, in fine, je me demande si vous n'êtes pas des crevures. 



Le lien vers chez Jacques :
http://jacques-ambroise.blogspot.fr/2015/06/mais-qui-est-le-gamin.html

58 commentaires:

  1. Cahuzac a quand même avoué sur son blog , alors qu'on ne lui demandait rien.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas d'accord sur un point essentiel: Valls a commis une faute, une belle. Ses explications étaient vaseuses. Cela n'en fait pas un délinquant financier ou je ne sais quelle autre racaille corrompue. Mais c'est techniquement une faute que de voler en Falcon républicain pour assister uniquement à un match de foot, de surcroit avec 2 de ses enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux nous faire une dissertation sur ce qu'est une faute technique ? Il a fait une faute de communication. Il aurait du mettre sur son site son agenda. Personne n'aurait rien dit.

      Supprimer
    2. @ Juan Sarkofrance

      Non, c'est ce qu'a recommandé la Cour des Comptes pour les déplacemets privés du Président et du Premier ministre ! Voir :
      http://tinyurl.com/qat4v7j

      Quand aux deux enfants : le coût du vol est le même, quel que soit le nombre de passagers.

      Supprimer
    3. Elie, inutile d'insister. On est arrivé à un point de non retour.

      Supprimer
    4. ça vous dérange pas qu'il dépense l'équivalent d'un smic annuel pour son bon plaisir, et que de l'autre il vire les migrants à paris le même jour!? en disant on peu rien faire pour eux!
      Moi perso, je pense que le premier ministre n'a pas a utiliser les deniers de l'état pour son propre plaisir!
      a moins que ce ne soit exceptionnel et justifié! comme un cadeau d'entreprise!
      Je touche moins dans l'année que ce qu'il a dépensé en un jour! ça me fout le moral a zero, savoir que je suis victime de la crise et du bien pensant (on me rabote de 600€ sur mes allocations chomage et logement parce que j'ai gagné 500€ ce mois ci...) et de l'autre coté on a des politiciens qui dépense 15 000€ pour se pavaner dans un stade! mais qu'il paye! et qu'il paye l'intégralité du déplacement!
      désolé mais pas d'intransigeance!
      Depuis que Sarko a été président, les abus de biens sociaux sont monnaie courante, et limite justifiés!
      Hier, MAM, pour un voyage en tunisie, presque pas médiatisé!
      Je rappel qu'en son temps, Lang a failli être viré de son ministère parce qu'il avais acheté des chaussures avec son enveloppe ministérielle! On serai en Suède il aurai déjà présenté sa démission le Valls!

      Supprimer
  3. Je note.. "1. Prenons l'exemple de Cahuzac. Je l'ai défendu jusqu'au moment où on a eu autre chose contre lui que les éléments de Médiapart, à savoir ses aveux.. Donc, en l'écrivant pour Manuel Valls (qui reconnaît implicitement sa faute en acceptant de payer pour ses gosses, chose impensable sans la presse...) ça donne:

    "Prenons l'exemple de Manuel Valls. Je l'ai défendu jusqu'au moment où on a eu autre chose contre lui que les éléments de la Presse, à savoir ses aveux". Il a avoué sa faute et a promis de ne plus jamais recommencer (on va le croire).

    Tu n'es pas à une contradiction près (déjà avec toi même), et oser dire ( Je te cite, chez Falconhill qui ne partage pas ton avis,) je résume ta réflexion: " Lorsqu'on est de Gauche, on ne doit pas taper sur son camp parce que les gens de droite ne le font jamais". C'est vraiment imbécile comme réflexion, soit t'es complètement con et sans aucune morale (tu dois des excuses à isabelle @iboux), soit tu penses que la politique, c'est taper dans la caisse avec l'autorisation des militants de son camp (à peu près). je précise, Manuel Valls n'a pas tapé dans la caisse certes, mais aurait pu "gagner" ces quelques centimes qu'il va remettre dans les caisses du trésor public (2500€).

    Non mon gros, ce qui nous différencie de la Droite, c'est justement ça. "A Gauche, on ne critique pas la Droite parce qu'ils sont de Droite, on dénonce ce qu'on accepte pas, on critique ce que l'on ne fera pas (personnellement) et collectivement,". Bref, c'est "l'esprit de la Gauche propre". Il faut l'être pour le comprendre, mais ça, c'est une autre histoire...

    Je te devais un commentaire de cette semaine, c'est fait.

    @bembelly.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non ! Tu me devais un commentaire intelligent. Je ne lis même pas le tien en entier tellement il est grotesque. Je ne dois d'excuses à personne. Si Valls porte plainte contre Isabelle, il gagne. La justice, toujours la justice ! Elle a sali son honneur. De même que si je porte plainte contre toi et ta manie de me m'insulter et de me traiter de raciste partout. Je ne le ferai pas parce que j'ai une autre notion de l'honneur.

      Cela étant, tu devrais te faire soigner. Sincèrement. Une dépression, ce n'est pas grave mais chez toi, cela fait plus d'un an qu'elle dure.

      Supprimer
    2. L'honneur? Si seulement tu savais ce que cela veut dire, je t'excepte de t'en prévaloir à défaut de te l'interdire. Maintenant que tu le sais...

      Supprimer
    3. Mouarf ! Tu peux nous refaire ce commentaire dans un français intelligible ?

      Supprimer
    4. Ah! Ok! "je t'exempte", 1 point.
      Je disais," t'as des gr. de quelque chose, mais aucune once d'honneur.". Ça te va? De rien.

      @bembelly

      Supprimer
    5. Refais nous le commentaire en français, pauvre type. Personne ne comprends ce que tu dis. Et fais toi soigner. Et ne parle pas d'honneur, ça fait 18 mois que tu cherches à abattre Valls sans aucun argument. Et un an que tu me tapes dessus alors que nous fûmes amis. Aucun honneur.

      Vas chier.

      Supprimer
    6. Vous connaissez la réplique de Surcouf`à un amiral qui lui avait dit " Vous, Monsieur, vous vus battez pour de l'argent, mais moi, je me bats pour l' honneur" ?

      "Monsieur, chacun se bat pour ce qui lui manque".

      Supprimer
    7. Et il n'a rien compris en plus! (Ah ha ha!).
      Merci à Elie Arié pour cette belle réplique.
      Bon week-end.

      Supprimer
  4. En fait maintenant c'est l'exhumation des casseroles d'avant du camps d'en face, pour défendre la connerie (en plus assumée et reconnue) de Valls.

    Avant que vos copains de droite n'exhume les morts autour de la Mitterrandie et l'observatoire, allez donc voir si sous Chaban y avait pas des choses troubles.

    Peut être que sous la IVeme vous trouverez des saloperies chez Pinet et tout ca.

    Quand vous aurez fini cette partition, faites moi signe... (Quoique l'inventaire du Front populaire a t'il été fait ? Et Clemenceau, le modèle de Valls, il n'a jamais amené ses petits voir Jean Monet ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je ne sors aucune partition. Je dis dans mon billet que les types de gauche sont plus durs avec ceux du même camp que ceux de droite.

      Je le fous des casseroles de droite. Relis mon billet.

      Supprimer
    2. Tape
      Tapons
      Tapez ...
      Les C...
      vincent

      Supprimer
    3. Et Mazarin ? Et Fouquet ? Ils ne se sont pas un peu gavés d'argent public, ces deux-là ? Je suis sûr que Mazarin prenait l'une des chaises à porteurs du Louvre pour aller tirer ses maîtresses.

      Supprimer
  5. Globalement d'accord.

    Perso je pense que c'est une connerie dans tous les cas (*) mais que l'affaire des enfants est une non-affaire car ça ne coûte pas plus cher de trimbaler 2x50kg supplémentaires dans un avion de 11 tonnes à vide. Parce que sinon, tant qu'on en est aux comptes d'apothicaire autant lui faire payer un supplément bagage, son plateau repas ou l'accès aux chiottes comme sur Ryanair tant qu'on y est.

    Et en même temps je trouve cette polémique totalement ridicule dans tous les cas également, comme si c'était le plus gros scandale de la République depuis l'affaire de Panama. Franchement ça fait 1 semaine qu'on en parle et on a l'impression que les gens ignorent toujours en 2015 que tous les déplacements longue distance du PM se font en Falcon. Et dans le même temps ils oublient que les frais de fonctionnement de l'Elysée et Matignon ont diminué depuis 2012. Mais c'est toujours comme ça quand la gauche est au pouvoir, les gens s'attendent à ce qu'ils se comportent comme des mormons et se font qualifier de traîtres au moindre signe extérieur (godasses, montres, cigares, bagnoles...), alors que la droite peut cramer le fric à vitesse grand V et ça ne choque personne car on n'attend rien de mieux de leur part. Holier Than Thou, comme disent les ricains.


    (*) faire un déplacement à titre privé en jet, je sais bien que le PM est censé voyager sous protection permanente, mais pour des raisons d'images il devrait limiter ses déplacements privés à ceux qu'il peut effectuer en voiture ou en train. Je refuse de croire qu'ils puissent se sentir surpris par ce genre de polémique, on est tout de même en France, donc si faute il y a elle est de communication.

    RépondreSupprimer
  6. Mon avis c'est que la gauche, idéologiquement, a des prétentions morales que la droite n'a pas, et sera donc jugée plus sévèrement.
    Que les socialistes renoncent à ces prétentions, qu'ils renoncent à vouloir éduquer le bon peuple, et le bon peuple s'en fichera comme d'une guigne de leurs vies.
    Cessez de vous mêler de la vie des gens, et les gens cesseront de se mêler de la votre.
    Les politiques sont là pour gouverner pas pour transformer la société et les individus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez de ces a priori... Prenez du recul, bon dieu et arrêtez avec ces conneries de "changement des individus".

      Supprimer
  7. Certains à Vrauche vont bientôt donner l'absolution à Bismuth

    RépondreSupprimer
  8. Je suis à peu près d'accord pour dire que cette "affaire" ne casse pas trois pattes à un canard ; et que, de toute façon, tout le monde l'aura probablement oubliée demain. Il reste que la position serait plus forte si vous (un "vous" collectif) ne cessiez, depuis maintenant huit ans, de nous bassiner avec le Fouquet's et le yacht de Bolloré, deux sottises qui n'ont même pas coûté un centime d'argent public.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi parce que ça n'a pas coûté un sou au public que c'est choquant.

      Supprimer
    2. Faudra que vous m'expliquiez ça, un de ces jours…

      Supprimer
    3. Parce qu'il se montrait dès l'élection plus proche des milliardaire que du peuple, parce qu'il avait fait une campagne sur le thème "travailler plus pour gagner plus" et vivait comme un pacha avec du pognon qu'il n'avait pas gagné en travaillant...

      Supprimer
  9. Belle remise au point !
    Aucun de ces hommes ne "méritait" une telle chasse à l'homme....et une telle cruauté.
    Je pense que Valls était attendu au tournant...le courage pour s'opposer à sa politique c'est autre chose que cette polémique. Valls n'est pas Sarkozy, c'est le mépris du dernier qui a provoqué notre rage (parfois exagérée mais après tout fallait bien se défendre).
    ou alors faisons un vrai sondage....les français sont ils opposés aux privilèges (si on considère que le voyage de Valls en est un)...et ensuite on les liste tous, dans toutes les professions....et là, je suis sûre qu'il y aura des hésitations !.
    Sinon c'est la politique que mène Valls qui ne plait pas.
    Sylvie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je voulais écrire
      "sinon c'est la politique que mène Valls qui ne ME plait pas"

      Supprimer
    2. Elle peut ne pas plaire !

      Et oui, observons tous les privilèges...

      Supprimer
  10. Koltchak9112013 juin, 2015 09:33

    "Il est normal qu'un homme politique aille à un événement sportif international."

    Ah bon ? Au nom de quel fumeux principe cela serait-il normal ? Les habituelles sorties sur la nécessité de la représentation etc., tout cela ne tient pas. Un événement sportif, même international n'est jamais qu'un événement sportif. Un chef d'Etat, un Premier ministre sont élus et nommés pour bosser, c'est à dire s'occuper de faire les lois,
    de la monnaie, lever les impôts, entretenir une armée, faire la guerre si nécessaire, puis signer la paix, assurer la douane même si cela devient de plus en plus compliqué, assurer la sécurité intérieure, de la justice, réaliser des infrastructures publiques. Ensuite, s'ils ont le temps, sur le peu de congés qu'ils prennent, ils peuvent bien aller faire les guignols dans les stades, même aux antipodes si ça leur chante, mais sur leurs deniers personnels. Je suis toujours étonné du peu de récriminations populaires lorsqu'on voit tel ou tel faire le beau dans une tribune hors de prix, payée avec l'argent public, alors que le pays est aux 36ème dessous.

    Après, ces polémiques ne valent pas un pet de lapin, c'est juste du cirque républicon pour exister sur les ondes, se draper sélectivement dans les oripeaux de l'indignation à peu de frais histoire de se refaire la cerise. L'amusant dans tout cela, c'est que les types dits de droite comme ceux de gauche passent leur temps à s'envoyer des petites affaires à la gueule, chacun défendant ses poulains sans s'apercevoir qu'ils sont tous construits sur le même moule. Ils partagent les mêmes inclinations qui les poussent à user et abuser du pouvoir et de ses avantages, à l'affairisme, etc. De Danton piquant dans la caisse jusqu'aux dernières affaires en cours, l'histoire de la république est foutrement riche en magouilles, détournements, abus, etc. Mais cela ne semble pas inquiéter grand monde, on préfère se focaliser sur des conneries et en trouver certaines normales. Le système a encore de beaux jours devant lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'accord avec votre première partie caricaturale. L'homme politique doit aussi inaugurer des machins,défiler sur les Champs,...

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec Nicolas : souvenons-nous de de Gaulle inaugurant la Maison de la Radio. Cela dit, tout est question de mesure et de circonstances : inaugurer une centrale atomique n'a pas la même signification que d'aller gesticuler dans une tribune de stade.

      Supprimer
    3. Depuis quand vous êtes d'accord avec moi, vous ! Tu parles d'un troll...

      Supprimer
    4. Koltchak9112013 juin, 2015 19:56

      Didier, Nicolas, entre inaugurer la maison de la radio qui à sa manière diffusait la voix de la France, et se trouve dans la capitale, et assister à l'étranger à une rencontre de pousseurs de balle même pas français en plus, il me semble qu'il y a un gouffre. En plus, mon commentaire fustige les apparitions inopportunes de ces beaux messieurs dans des arènes sportives, nationales ou pas, quel que soit le sport. Après, effectivement, je ne vais pas chipoter parce qu'un machin d'importance nationale (hôpital, centrale nucléaire,...) est inauguré. Cela permet de faire de la publicité pour notre savoir-faire, alors que le sport, je ne vois pas l'utilité.

      Supprimer
  11. Ce billet contient plusieurs erreurs. Notamment, penser que ce qui choque les gens est tout à fait proportionné et raisonné alors que ça ne l'est évidemment pas.
    Je suis ravi que les gens de gauche râle contre un type de gauche quand il déborde des lignes, tandis qu'un type de droite ne trouve rien à redire aux gabegies de Sarkozy. C'est le témoignage qu'être de gauche, c'est conserver des valeurs.
    Enfin, Valls est le type de gauche au pouvoir qui n'a réussi qu'à réunir 5% des suffrages de la gauche, c'est dire comme il est estimé dans ce paysage de gauche.
    Au final, je ris quand même quand on sort des sondages (payés par qui ?) dans lesquels 67% des sondés se disent choqués par le comportement de Valls alors qu'un autre sondage indique que 29% des personnes interrogées sont choquées par le sort des migrants. Ça souligne bien l'usage de la politique spectacle qu'on nous livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire contient plusieurs erreurs, notamment dans la première phrase, je n'ai pas dit cela. Tout est une question de mesure...
      La primaire n'était pas pour choisir une politique mais un type pour gagner l'élection. Hollande a gagné parce que les gens pensaient qu'il pouvait gagner et le candidat le plus proche de lui est celui qui a fait 5%.
      Enfin, on nous livre la politique spectacle car on en veut : regarde les réactions dans Twitter aux conneries alors que les sujets de font sont occultés comme la loi pour les PME et TPE passée cette semaine.

      Supprimer
    2. Je suis assez désespéré moi-même des twittos ! :-)

      Supprimer
  12. Bah ! JE parlais de Twitter comme exemple mais regarde la presse (et donc les gens qui achètent des journaux).

    RépondreSupprimer
  13. Comme l'écrit un commentateur (Pollux) sur un de mes bmlogs :

    "Et si effectivement on parlait des vrais problèmes, ceux qui finiront par nous péter au nez...et par exemple comment l'appât du gain a séparé la finance de l'économie réelle.On sait par exemple ( via la BRI ) que le montant des liquidités circulant dans le monde, en 2014, avoisine les 750 trillions de dollars.On sait aussi que les trois quarts de ces sommes représentent des paris mutuels entre opérateurs sur la variation des taux de change ( ah, l'abolition des accords de Bretton Woods ) et surtout des taux d'intérêt dans l'avenir à moyen terme.(ah la dérégulation bancaire).; on sait enfin que cette spéculation, ces liquidités représentent trois fois le produit brut mondial : quel média en parle ?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une des réflexions que je me faisais en répondant à Didier plus haut à propos du Fouquet's. La connivence... Et on fait tout pour ne pas évoquer les sujets importants.

      Supprimer
    2. oui mais là @ Elie....750 trillions c'est trop vague pour les medias....il faut un "coupable" s'il y en a trop c'est pas vendeur !
      les vrais sujets c'est comme la vraie gauche, on ne sait plus de quoi on parle :) faudrait qu'en même pas être obligé de réfléchir !

      Supprimer
    3. Et pourtant, iça nous concerne tous directement : lorsque les grandes banques manipulent le Libor, et annoncent, par exemple, à Thomas Cook que le taux d'intérêt de ses prêts passe de 3 % à 3,5 %, c'est un coup de massue pour cette entreprise...mais qui le répercutera sur le prix des billets de voyage et des séjours touristiques qu'elle vendra à ses clients.

      Supprimer
    4. Un trillion étant un milliard de milliards, je me demande si vos chiffres, mon cher Arié, ne sont pas un tantinet gonflés.

      D'autre part quand les taux d'intérêt des prêts de Thomas Machin passent de 3 à 3,5 %, cela ne nous concerne pas "tous directement" : cela ne concerne que les imbéciles qui se croient obligés de sillonner la planète. Les autres, tous les autres, s'en foutent complètement.

      Supprimer
    5. Allons bon ! Didier, de mémoire un trillion est mille milliards. Et ne parlez pas de taux d'intérêt quand on vous parle de spéculation.

      Supprimer
    6. Bizarrement ( j'ai regardé dans le dico) trillion signifie aussi bien mille milliards qu'un milliard de milliards depuis 1948:

      http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/advanced.exe?8;s=1504080270;

      Mais le PIB mondial ayant été (en 2008) de 60 689 milliards de dollars, et la BRI ( Banque des Règlements Internationaux) parlant d'un montant des liquidités circulant dans le monde égal à 3 fois ce PIB mondial, il s'agit de 180 milliards de dollars.

      Dont acte.

      Supprimer
    7. Non : 180 mille milliards de dollars !

      Supprimer
    8. Débroulliez vous l'angouille.

      Supprimer
    9. Ben non, c'est très clair : si on utilise "trillion" dans son sens de mille milliards, le texte de mon commentateur est tout à fait cohérent.

      C'est quand même bizarre, qu'un mot désignant un chiffre puisse désigner deux chiffres, dont l'un est mille fois supérieur à l'autre...

      Supprimer
    10. Trillion ne signifie mille milliards que pour ces imbéciles d'Anglo-Saxons : pour le reste du monde, ça désigne un milliard de milliards. Donc, comme on s'exprime en français et dans le système français…

      Supprimer
    11. Du point de vue des Anglo-Saxons, c'est assez logique, puisque, au lieu de milliard, il disent, je crois, "billion". Donc : million x 1000 = billion x 1000 = trillion.

      Enfin, bref : ça fait beaucoup d'argent, si je vous ai bien compris.

      Supprimer
    12. Mais tout ça ne nous dit pas pourquoi votre blog semble en panne depuis quelques jours.

      Supprimer
    13. J'écris Paludes

      (Mais je vais aller vous mettre un petit extrait de J.F. Revel, tiens !)

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.