25 juin 2015

Le problème des transports parisiens

Aujourd'hui, la guerre des taxis a fait la une de l'actualité mais je n'ai pas eu le temps de bloguer. Hier soir, j'ai fait un billet pour me foutre de la gueule des copains blogueurs de gauche qui défendaient les taxis. Pour ma part, moi qui suis un blogueur de gouvernement officiel, j'ai envie de donner des baffes à M. Cazeneuve qui semble avoir donné raison aux taxis (mais je n'ai suivi l'actualité que de loin). Le week-end dernier, je faisais un billet pour rappeler que la structure du travail en France allait évoluer. D'ailleurs, mon copain Seb Musset fait un billet sur Uber, aujourd'hui.  Je suis d'accord avec lui mais je ne lutte pas contre les moulins à vent. La structure du travail va évoluer. C'est très drôle de voir des types de gauche défendent les taxis alors que les types qui bossent pour les grands groupes ont des conditions de travail bien pires que celle des chauffeurs Uber. Les types sont à leur compte mais sont obligés de payer la location d'une voiture et d'une licence à un grand groupe. Qui se préoccupe de leurs conditions de travail. Les types de gauche préfèrent défendre les propriétaires de licences. C'est à mourir de rire. 

Cela me rappelle des billets que j'ai faits au sujet des intermittents du spectacle. C'est lascars ont des contrat de travail à la con et bossent majoritairement pour des multinationales (ben oui, les types qui installent les décors du salon de l'auto ne sont pas en CDI) et la gauche défend le statut. 

Nous sommes dans un délire complet. Alors, revenons dans la vraie vie. Voilà une photo que j'ai prise ce soir. 


A 20h45, il a fallu que j'attende mon métro 14 minutes. La RATP a complètement merdé (les gens qui prennent cette ligne comprendront facilement). 

Même Homer a fait un billet pour se plaindre des taxis Parisiens. 

Si j'avais su, à 20h30, que j'allais mettre tant de temps à rentrer, j'aurais téléchargé l'application Uber (ou serais resté 14 minutes de plus au bistro). 

A un moment, il faut revenir dans la vraie vie (bis). La structure du travail va évoluer en France et si même le service public merde, je ne réponds plus de rien. 

12 commentaires:

  1. S'il devait y avoir une saignée dans la profession des taxis traditionnels, j’espère qu'il en restera quelques-uns comme il reste encore de bons bouchers.
    Et puis l'avenir de l'homme est-il d'avoir le bon smartphone avec la bonne application ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Respire. Tu n'es pas obligé de commenter mes billets 6 minutes après leur parution. Et de poser des questions débiles. On peut critiquer l'évolution de la société mais la nier est très con.

      Supprimer
    2. Respire. Tu n'es pas obligé de commenter mes billets 6 minutes après leur parution.
      Tu as raison sur un point : commenter tes billets est très con.
      D'ailleurs beaucoup semblent l'avoir compris.
      Alors tu as raison sur un second point : je suis très con de le faire encore.

      Supprimer
    3. Mais tu es con à un niveau incroyable. Seuls les commentaires de mes potes m'intéressent.

      Supprimer
    4. Il est normal d'attendre longtemps pour aller dans un bled qui s'appelle "Villejuif", non ?

      Supprimer
  2. Pourquoi mon commentaire antisémite n'est-il pas paru ?

    RépondreSupprimer
  3. En fait j'ai mis plus de temps que toi. Plus de RERB , une panne sur un train, des gens exaspèrés sur les voies..., plus de ligne K en grève j'ai pris le RER E mais arriver à Bondy plus de T4, en grève aussi. Bon impossible de monter dans le bus 616 pris d'assaut. Pareil en edge pour le réseau, pas de quoi télécharger Huber. Faut que j'investisse dans un 4G. Bon j'ai croisé un blogueur pays qu'avait téléphoné à un proche et qui m'a déposé.
    Ha ha les transports parisien !
    Bobillet ....

    RépondreSupprimer
  4. je crois qu'on peut concilier une critique des taxis parisiens avec une autre contre Uber.

    RépondreSupprimer
  5. Tout de suite les comparaisons foireuses : un bon boucher, un bon boulanger, etc ! On te parle ici de structure et une autre façon d'envisager le travail imbécile ! Les petits commerçants à la papa qui passent leur temps à frauder les fisc et arnaquer les clients sont en voie de disparition car dorénavant, tout se sait, tout se compare. Qu'ils crèvent ! De toutes façons électoralement il n'ont aucun intérêt puisqu'ils votent en majorité FN ou UMP, donc Cazeneuve n'a pas à avoir de scrupules : les recevoir ok, mais leur envoyer les CRS pour les dégager aussi.

    RépondreSupprimer
  6. Ben oui, les transports en commun parisien c'est parfois la galère...mais parfois non...et que dire de nombreux coins de France où il n'y a même pas de transports et où le système démerde ou plutôt de "partage" (comme aime dire les médias), s'organise.
    Parce qu'il s'agit bien de çà...nous entrons dans un système "démerde"...;appelé goulument libéral....on "prête" sa voiture, sa perçeuse, ses compétences, on covoiture, échange, revend, sous loue, partage son appartement...parce que certains aiment bien mais la grande majorité n'a pas le choix. Un leurre qui ne nous a pas rendu moins égoïste . Combien d'années de politique nous ont amené à un tel désastre....pas tant que çà !

    RépondreSupprimer
  7. il faut donc légiférer qu'est ce qu'il attendent les légiféreurs pour légiférer alors, vu qu'on les paye beacoup pour ça quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le législateur ne peut pas faire n'importe quoi :

      http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/06/26/taxis-uberpop-l-etroite-marge-de-man-uvre-du-gouvernement_4662450_3234.html

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.