14 juin 2015

Les perles de la vraie gauche

C'est Des Pas Perdus, blogueur officiel de la vraie gauche (par ailleurs très sympathique, il n'y a qu'avec lui et le taulier du Cri du Peuple que je ne sois pas fâché) qui tire le bilan de la loi Macron : "Au final, les employeurs auront intérêt à recruter en CDI". 

Je vous passe le très incorrect "au final" (qui vient probablement de "in fine". "Final" est un adjectif. Le nom commun est "finale" et s'applique essentiellement aux épreuves sportives. "Finale" comme nom commun peu s'appliquer aux machins musicaux comme "le finale d'un opéra". Mais le combat pour le respect de la langue est perdu d'avance surtout quand je fais un billet au comptoir avec mon iPhone. 

Je remercie Des Pas Perdus de confirmer que la loi Macron permet de lutter contre la précarité en incitant les patrons à embaucher en CDI. 


http://www.despasperdus.com en vente dans doutes les bonnes bloguerolles sauf chez Didier Goux qui aura été à l'origine de ce billet, sans le savoir. 



21 commentaires:

  1. Vous vous trompez partiellement, à propos de ce maudit "final". Vous avez raison pour ce qui est de l'utilisation stupide qui en est faite par quasiment tout le monde désormais. En revanche, vous avez tort pour la suite : si en sport, on parle d'UNE finale, en matière musicale, on dit UN finalE, avec un e au bout, et non un final. Je suppose – mais il faudrait demander à un musicien (un vrai, pas un rockeux à la gland) – que cela vient du mot italien finale, dans la mesure où, presque toujours, les indications de tempo sont indiquées dans cette langue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord. Je corrige.

      Supprimer
    2. Et pourquoi donc les rockeux ne seraient pas des vrais musiciens?

      Supprimer
    3. Exactement !

      Et la flûte finale, c'est du Balavoine, tant qu'on y est ?

      Supprimer
  2. Le final d'un opéra peut aussi s'écrire sans "e" à la fin. Les deux formes sont correctes et aussi courantes l'une que l'autre.
    le final sous sa forme masculine a l'avantage d'être français et de ne pas être un emprunt à l'italien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant. La dernière fois que j'ai emprunté à un rital, il m'a piqué ma chevalière en me serrant la main.

      Supprimer
  3. Monsieur Goux est capable de demander des dommages pour son droit à l'image (pieuse)

    RépondreSupprimer
  4. Avant on se pignolait avec des revues de cul, chez Goux c'est les pages du dictionnaire qui sont collées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais les pages roses tout de même !

      Supprimer
    2. Mais arrêtez de déconné dans les commentaires de mon blog de haute tenue sauf aujourd'hui.

      Supprimer
    3. C'est le bordel ici, Didier Goux sabote la bonne humeur qui règne dans les commentaires.

      Supprimer
    4. Il sabote visiblement mon orthographe, aussi.

      Supprimer
    5. Et vu le nombre de lascars qui se sont paluchés en lisant les Brigade Mondaine, il a le droit au respect. Sans compter son âge.

      Supprimer
    6. Ça, faut reconnaître que, comme incitateur à la palucherie, j'ai peu de concurrents sur la place !

      Supprimer
    7. Oui. Enfin vous êtes plus bandante en vous lisant qu'en vous regardant. Alors que moi, non.

      Supprimer
    8. Je crois que je vais vous laisser hein!

      Supprimer
  5. "Je remercie Des Pas Perdus de confirmer que la loi Macron permet de lutter contre la précarité en incitant les patrons à embaucher en CDI."

    Un remerciement un brin hâtif, puisque la conclusion complète de DPP est : "Au final, les employeurs auront intérêt à recruter en CDI puisque l'indemnisation du préjudice en cas de licenciement abusif sera bien moindre que le coût de l'indemnité de précarité de 10 % versée à la fin de CDD ! La précarité sociale va être étendue aux travailleurs dont le contrat est à durée indéterminée !"

    RépondreSupprimer
  6. AH ? parce qu'un employeur n'embauche qu'en pensant à la prime de fin de contrat ?

    RépondreSupprimer
  7. Votre site est merveilleux et diversifié. Étant invalide et insomniaque je suis toujours occupé grâce à vous.
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.