04 juin 2015

Sondagite

Hier, je citais un sondage qui montrait la hausse de la popularité de pépère et la baisse de celle de Valls. Aujourd'hui, un sondage démontrait la forte baisse d'Hollande ! Les gars, mettez vous d'accord. C'est une autre étude qui intéresse ce soir : les militants socialistes préfèrent que Valls soit le candidat du PS (alors qu'un quatrième sondage montre qu'ils pensent que le gouvernement n'est pas assez à gauche), non pas pour sa ligne politique mais pour sa capacité à gagner. 

Pour le nombre de sondages en deux jours, quatre, je ne plaisante pas. La presse française a une drôle de manière de faire l'actualité... 

Je voudrais m'adresser solennellement (un mot qui nécessite un correcteur orthographique. J'aurais dû écrire "officiellement"). 

Camarades !

Bande de guignols ! Je passe sur le fait que vous rejetiez la politique de Valls en disant qu'il est plus à droite que Sarkozy mais que vous voudriez qu'il soit candidat pour empêcher la droite de gagner. Tout le monde est fatigué. Il fait chaud. 

Je souhaite que vous évitiez l'erreur de 2007 (ou plutôt 2006), que vous avez failli reproduire en 2011, ce qui a été évité grâce à la bonne du Sofitel que nous ne remercierons jamais assez (pour ça, hein ! J'aime beaucoup DSK). Ne faites pas un choix à l'avance en fonction des sondages. Laissez le temps passer. Le problème est pas la capacité de l'un ou l'autre à accéder au second tour. Une élection, ça se remporte ou pas. Le sondage dit que vous pensez que Valls pourrait y accéder et que c'est pour ça que vous le préférez. Or, s'il se présente, nous aurons plusieurs candidats de la vraie gauche qui iront au combat contre lui alors qu'Hollande pourrait limiter les dégâts.

Ne jouez pas aux apprentis sorciers. Une primaire (que vous souhaitez, selon l'étude en question) affaiblirait la gauche car elle se déroulerait trop tard. Une primaire entre Hollande et Valls serait mortelle : les deux gugusses seraient obligés de proposer des réformes qu'ils n'ont pas faites en cinq ans. Ils seraient laminés comme Sarko en 2012 qui a réussi à faire un bon score uniquement sur le rejet de la gauche et de ses propositions (notamment le droit de vote des immigrés). 

La seule solution est de miser sur le couple. Sur le thème : on a eu du mal à redresser la France, il faut persévérer et on pourra redistribuer (je ne dis pas quoi). Ne surtout pas opposer les deux. 

Enfin, il faut laisser le temps au temps. Début 2017, on fera les comptes. Hollande se barrera si le fiasco est total. Je pense que c'est un type d'honneur. Mais il ne sera pas total. J'ai confiance, dormez. 

Pour le reste priez pour que Juppé perde la primaire plutôt que d'espérer le contraire. 

Et n'oubliez pas 2011. On a choisi Hollande parce qu'on pensait que c'était le seul à pouvoir gagner. Vous choisissez Valls pour cette raison mais sans le moindre argument. Une bague intuition reposant sur les sondages. Cela ne suffit pas. 

Je me rappelle d'un moment précis en juillet 2011. C'est quand Martine Aubry a promis l'augmentation de 30% du budget de la culture. C'est alors que j'ai compris qu'elle ne pourrait pas gagner parce que le gars, au chômage, se contrepignole du budget de la culture. Vous pouvez penser le contraire mais admettez au moins que promettre de filer du pognon pour le spectacle de rue n'incite pas les électeurs à voter pour vous surtout si les électeurs en question cherchent comment payer les études de leurs mômes. 

D'autant que le spectacle de rue, c'est à chier.

Revenez dans le réel. 

8 commentaires:

  1. "Et n'oubliez pas 2011. On a choisi Hollande parce qu'on pensait que c'était le seul à pouvoir gagner. Vous choisissez Valls pour cette raison mais sans le moindre argument."

    Ben, si! parce c'est qu'on pense que c'est le seul à pouvoir gagner!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'arrive pas à relever un paradoxe, tu peux aller chier ailleurs. Espèce de connard, de trou du cul, de moins que rien, ... Je viens de supprimer la modération des commentaire de mon blog. Si c'est pour revoir des cons comme toi, je rétablis. Tu fous le camp.

      D'un autre côté je comprends qu'il te soit compliqué de comprendre que tu es un abruti sans intérêt. Je compatis.

      Supprimer
  2. Relis tes fautes. A ce stade c'est flippant !

    RépondreSupprimer
  3. Excellent billet !
    Pendant que l'attention des gens est focalisée sur les sondages, ils ne font pas de politique !
    " On a choisi Hollande parce qu'on pensait que c'était le seul à pouvoir gagner. " Oui. Et c'est toi qui m'a fait réaliser ça, à l'époque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! (on se connais depuis tant de temps... ?)

      Supprimer
  4. Bah vi ... Bien que je sois hélas surchargée et te sois bien infidèle ! :DDD

    RépondreSupprimer
  5. Pourquoi ne fait-on pas des sondages pour savoir ce que les gens pensent que diront les prochains sondages ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.