04 juillet 2015

Amis grecs : voyez oui !

De toute manière, il est assez peu probable que le résultat du vote change votre vie. Mais j'aimerais beaucoup observer les réseaux sociaux français s'ils ne votent pas comme ils veulent. 

6 commentaires:

  1. Une coquille dans le texte, car ce sont certains sondeurs qui "voient" le oui...

    RépondreSupprimer
  2. Malheureusement. Ce référendum comme bien d'autres moments montrent que le militantisme régresse a chaque scrutin. Lire les billets et les tweets de gens qui se répètent comme des bons perroquets moutons, sans forcément être conscient du fond de ce qu'ils disent, a quelque chose d'assez pathétique...

    J'ai l'impression que c'est un nouvel exemple de l'immaturité de notre,classe militante, sur le net en tous cas. Un des aspects de la médiocrité de notre démocratie...

    (Mais bon, si le non gagne, ils ne se sentiront plus... Jusqu'au prochain scrutin en France où ils se prendront un nouveau vent. Et jusqu'au prochain revirement de leur nouveau dieu vivant Tsipras, ou de son ministre de l'économie qui aime le luxe et les outrances... Traiter l'Europe de terroriste est abject)

    RépondreSupprimer
  3. Que croyez vous qu'il adviendra ?..
    Si le Non l'emporte on changera la couleur des rideaux des propositions déjà faites à la Grèce et l'on entendra ... On a Gaa;;Gné !!!
    Si le Oui l'emporte on changera la couleur de l'encre des propositions initiales et les mêmes entonnerons ... Les Salauds !!! .
    vincent

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.