24 juillet 2015

Le Figaro prendrait-il les profs pour des cons ?



Ces braves gens s'imaginent que les profs voteront à droite en 2017. Je vais leur expliquer. 

35% des profs voteront pour Hollande s'il est candidat parce qu'il serait le seul type de gauche à pouvoir être élu. Pas 21%. 

30% voteraient pour un type plus "à gauche". Les guillemets sont vraiment de rigueur : les types concernés veulent l'accroissement de la dette dont les intérêts vont enrichir les prêteurs privés. 

Il reste 35% qui voteront à droite parce qu'ils sont fondamentalement de droite ce qui est leur droit même si l'on peut reconnaître une légère connerie de leur part. Cela dit sans méchanceté. Mais voter pour des types qui vous tirent dessus est une profonde bêtise, non pas en tant qu'électeur mais en tant que professionnel. C'est pour cela que beaucoup de patrons de bistro votent à gauche. Si on sucre le RSA ils perdent leurs clients (sans compter qu'ils connaissent mieux la misère humaine que la plupart des blogueurs de la vrauche). 

Âpre tout, je bosse pour les banques, honnies par cette vrauche, comme la plupart de mes collègues qui ont "choisi" de bosser pour une grosse boîte parce qu'on y est plus peinard. 

Si le Figaro veut privatiser l'Education Nationale...

Sans compter que les profs qui n'ont pas la vocation de l'éducation de la jeunesse et du service public ont aussi un "boulot alimentaire". S'ils ne sont pas d'accord avec les mesures du gouvernement, ils ne vont pas pour autant voter pour autre camp. 

Ils ne sont pas cons. Sauf mon prof d'anglais en première mais c'est un autre sujet. 

4 commentaires:

  1. La situation est peut-être un peu plus compliquée, ou plutôt calquée sur la société actuelle. Il y a toujours eu des profs "de droite", il n'y a rien d'antinomique là dedans. Je vois pas pourquoi un prof serait plus par nature progressiste et surtout pas conservateur. Que la droite utilise ces profs pour remuer la merde et exciter les haineux, c'est pas nouveau, mais ils savent que généralement ça ne va pas au delà des paroles...
    Par contre, depuis le Nabot, les profs de droite osent l'avouer, il est vrai. Et depuis l'opération séduction de MLP et la complaisance des médias, les profs d'extrême droite ouvrent de plus en plus leur bouche et se révèlent aussi, il faudra avec eux malheureusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah. Un type qui se croit intelligent dit ce que je dis dans le billet pour me contredire avec "c'est plus facile que ça". Les cons sont faciles à repérer.

      Supprimer
  2. " les types concernés veulent l'accroissement de la dette dont les intérêts vont enrichir les prêteurs privés"

    C'est beau la finesse du bourrin de comptoir. T'es vraiment un con mon pauvre Djegou. T'es bon pour le FN.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un anonyme qui me dit ça. C'est à péter de rire. Pauvre trou du cul fasciste. Tu vas me dénoncer à la milice ? Bravo. Tu n'es qu'un pauvre fumier.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.