01 juillet 2015

Le numérique français à la ramasse (bis)

Mon précédent billet fait un peu de bruit tant il y a de gens qui ne sont pas d'accord, notamment quand je critique les membres du CNN alors une précision s'imposer : pourquoi, dans ce Conseil, n'y a-t-il pas des directeurs financiers et des directeurs marketings de banques françaises qui vont perdre une fortune quand ils seront concurrencés par Google ? On me dit "ah oui, mais il y a le patron de Critéo" qui est un exemple de réussite. Ben oui, mais selon Wikipedia, Critéo a 1500 employés. Combien vont en perdre les banques françaises ? Et la distribution ? Elle est représentée au CNM, que cela soit la FNAC, Carrefour ou d'autres ?

A la suite d'un conseil, j'ai étudié le CV de chacun, jusqu'à ce que je tombe sur le CV d'une petite dame qui est "designer". Que vient-elle foutre au CNM ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.