05 juillet 2015

Non

Comme je le disais hier, je n'ai pas d'avis sur ce référendum et je constate que la victoire du non est incontestable. J'ignore les conséquences tout comme ceux qui s'en rejouissent mais, au moins, je le dis. 

Il y a néanmoins un truc qui me réjouit, c'est la manière avec laquelle les types de la vraie gauche balaient les arguments de ceux qui disent qu'ils soutiennent la meme position que le Front National...

11 commentaires:

  1. Bah, ils sont les mêmes. Mais ca les emmerde quand on le leur rappelle qu'ils sont aussi dangereux (nauséabonds ?) les uns que les autres. C'est amusant.

    Sinon demain je pense démocratiquement faire preuve de souverainisme en allant pas travailler, et refusant de payer des impôts et le crédit de ma maison. Mais je gueulerai auprès d'un plus riche pour qu'il paye pour moi...
    (Je lui cracherai quand même à la gueule, hein au gars qui paiera pour moi,,, je suis souverain et citoyen, j'ai le droit)

    Ca peut être un joli bordel. Mais bon, le peuple a parlé. Et il veut pas Rembourser aux cons qui leur ont prêté pour les aider. Donc bon, soyons tous souverain.

    Youpi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Néanmoins, je vais démocratiquement payer ma note de bistro... Pour ne pas être triquard.

      Supprimer
  2. C'est amusant comme le PS a la même opinion que l'ex-UMP sur bien des sujets.
    (comparaison n'est pas raison ! :-P ).

    RépondreSupprimer
  3. Je ne comprends pas qu'un commentateur politique comme toi, qui a de la bouteille, n'a pas d'avis sur la question. En tout cas, tu en fais des notes pour le dire. Bon, je sais pas moi, essaie quand même de nous dire ce que tu penses de la dette grecque, tu as bien un début d'avis, argumentation à l'appui ?

    RépondreSupprimer
  4. Je ne dis pas ça pour soutenir Nicolas (ce qui le mettrait dans une position délicate vis-à-vis de ses petits amis dogmatiques), mais je n'ai, moi non plus, aucune opinion, ni sur ce referendum pour le moins folklorique et précipité (ah ben tiens, si, finalement, en voilà une, d'opinion), ni sur la dette grecque. Je dois même avouer que je m'en contre-pignole à deux mains.

    En revanche, je m'amuse beaucoup à lire les commentaires dégoulinants d'enthousiasme, chez l'ami Juan Sarko : Carron le Sectaire a des bouffées délirantes telles qu'il en arrive à trouver que le sirtaki, c'est beau. C'est dire la profondeur de la névrose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Vous avez raison de me soutenir : il y a trop de types qui ont un avis alors qu'ils ne connaissent rien.

      Supprimer
    2. C'est que je ne voulais pas risquer de faire dégorger le Poireau…

      Supprimer
  5. Tiens Didier Goux a fait son petit caca du matin. Voilà un lundi qui commence bien.

    RépondreSupprimer
  6. Le chien qui se mord la queue fait en sorte que les extrêmes se rejoignent

    RépondreSupprimer
  7. Pour moi il ne fait aucuns doutes que le référendum n'avait qu'une seule finalité celle de faire croire au Peuple Grec qu'a l'inéluctable reprise des négociations avec l 'Euro groupe , leurs représentants ont réussi à modifier les lignes ....
    Il n'y a qu'aux "Gogos " que l'on fera avaler cela .....
    A la proposition de l'eurogroupe
    Mesures indispensables de réformes et ensuite aménagement de la dette
    On en viendra à la reprise des négociations...
    Aménagement de la dette et ensuite acceptation des mesures indispensables de réformes .
    Les adeptes du Non chez nous seront satisfaits, je ne pense pas qu'il en sera de même en Grèce qui se diront " Tout cela pour ça ... " quel cirque !!!! .
    vincent

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.