20 août 2015

Des cantines végétariennes ?

La semaine dernière, le débat sur les cantines scolaires et les menus « spéciaux » a resurgi dans l'actualité avec la proposition d'Yves Jégo de faire une loi pour obliger les cantines à faire des menus de substitution végétariens. Ma tristesse fut à son comble en voyant des types de gauche l'approuver...

Tout d'abord, il ne me semble pas qu'il revienne à la loi de définir les menus dans les écoles. Quand on voit le nombre d'imbéciles qui gueulent parce qu'il y a trop de lois, de normes,... en France et qui approuvent cette ignominie, je rigole. Pour un peu, tous les menus devront être fixés par l'Assemblée Nationale. Il y a une loi qui dit : « hop, les municipalités doivent gérer des cantines pour des écoles ». Si des maires refusent de l'appliquer en ne proposant pas à certains gamins de la bouffe qu'ils puissent ingurgité, ils méritent d'être traduits devant les instances ad hoc et défaits de leurs mandats. Il n'y a pas besoin de faire une loi pour ça.

Je rappelle à mes camarades législateurs à outrance qu'ils ne font que surfer sur des propos populistes de glandus qui veulent obliger les gamins musulmans à bouffer du porc. Un peu de calme me semble nécessaire.

Je rappelle que les cantines ont vocation à donner un repas le midi aux mômes mais aussi à s'assurer que ceux-ci aient une alimentation à peu près équilibrée surtout quand les parents n'ont pas les moyens de faire un vrai repas le soir ou sont assez cons pour ne donner que des pilons de poulets frits le soir. Le repas du midi doit donc être aussi parfait que possible et contenir un plat de viande ou de poisson. Les végétariens font ce qu'ils veulent mais ils n'ont pas à imposer leurs menus à d'autres, y compris à leurs propres enfants en pleine croissance.

Ca fait des années, voire des siècles, qu'il y a des repas de substitution dans les écoles. Leurs gestionnaires pratiquent cela très bien, c'est leur métier, même s'il nécessite de connaître les particularités de chaque gamin (untel est allergique au caviar, l'autre est musulman,...). Il ne me paraît pas compliqué d'avoir une réserve d'oeufs, de steaks hachés surgelés ou d'escalopes de dinde pour satisfaire quelques gugusses. Pas compliqué, mais c'est un métier, je me répète.

Toujours est-il qu'il est urgent d'arrêter de traiter ce sujet sous un autre angle que celui de la nécessité de donner des baffes à ceux qui foutent la merde.

20 commentaires:

  1. Je ne suis pas fondamentalement opposé au repas de substitution, pour peu qu'il soit identique à ce qu'il se faisait à l'école lorsque j'usais mes fonds de culottes sur les bancs de la communale il y a 47 ans. A l'époque, les jours où le porc était au menu, et à condition qu'il y ait un ou des juifs ou musulmans dans l'école, ce qui était alors plutôt rare, on servait un poisson, du bœuf ou une omelette. Et tout le monde s'en accommodait fort bien. Maintenant, ils exigent du casher et du halal, qu'ils aillent se faire foutre. Si les menus ne leur plaisent pas, il leur reste la solution du panier repas que le gamin apporte ou bien le récupérer pour le faire déjeuner à la maison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord. Mais l'exigent ils réellement ?

      Supprimer
    2. Cela dépend de la concentration de muzz dans la commune, mais quand ils le peuvent oui, ils n'hésitent pas. Ceci dit, il y a pas mal de maires couilles molles qui vont au devant de leurs désirs.

      Supprimer
  2. Rions : http://www.juristudiant.com/forum/humour-dur-dur-d-etre-drh-t752.html

    RépondreSupprimer
  3. La proposition de Jego est on ne peut plus raisonnable, si on prend le temps de la juger et non pas taper dessus à l'aveugle.
    Elle ferme la porte au halal de plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Abruti. Je ne fais pas un billet 10 jours après les faits sans l'avoir un peu mûri.

      Supprimer
    2. Ouais, faut que ça mûrisse les légumes pour apporter vitamines et protéines indispensables.

      Jégo....Jégou... J'ai goûté à tout !

      Supprimer
    3. Tu vas être viré mes blogs. Tu te crois drôle ados ne l'est pas. Ca commence à me gonfler.

      Supprimer
  4. il a fallu qu'un ou deux connards de maire aidés par des réacs rancuniers foutent la merde pour qu'on en parle.
    Tiens c'est la première fois, il me semble, que je suis un peu grossier dans mes propos, mais ces cons me font chier

    RépondreSupprimer
  5. Yves Jégo est un âne. Je le dis sans méchanceté, simplement parce que je l'ai "fréquenté", par le biais de mon boulot, pendant les 12 années où j'ai vécu en Seine et Marne. Qu'il s'occupe déjà de Surville dans "sa" ville de Montereau, après, il aura peut-être une certaine légitimité.

    Perso, quand j’étais môme, j'aurais volontiers milité pour la suppression du poisson le vendredi dans les cantines.
    Je DÉTESTE le poisson (Carrés Findus ou loup de mer, pour moi, c'est du kif, je n'aime pas du tout ce qui vient de l'eau salée), mais bon, je faisais avec.
    J'ai conscience que dire ça à un Breton est assez suicidaire.
    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas un grand fan du poisson.

      Supprimer
    2. Moi c'est les choux de Bruxelles que je vomi, le reste m'est égal, ceci dit je suis globalement d'accord avec Koltchak.

      Supprimer
    3. La connerie est universelle. N'empêche que je te renverrai bien ces choux étrangers dans leur pays moi!

      Supprimer
    4. Je n'ai jamais eu le sentiment que des hordes de chrétiens hystériques aient envahi les cantines pour réclamer du poisson le vendredi, ou aient insulté les établissements qui n'en proposaient pas en ce jour béni de fin de semaine.
      En tous cas, ils n'ont pas trainé un maire devant les tribunaux pour des repas confessionnels, ce qui est le cas aujourd'hui.

      Après, non, ce n'est pas compliqué de préparer deux repas différents dans une cantine. C'est de l'argent, mais c'est aussi de la gestion de stock et de planning, c'est pas bien compliqué.

      Il n'empêche que les associations musulmanes qui portent plainte me sont plus insupportables que ces "bipbip" (vive les insultes) de maire dont on parle. Mais bon, c'est vrai aussi qu'on est toujours le connard de quelqu'un...

      Supprimer
    5. C'est une première. Champagne !

      Vous filez un mauvais coton mon vieux. Pourtant, et c'est pas d'aujourd'hui, tout le monde sait qu'il vaut mieux avoir tort avec Sartre plutôt que d'avoir raison avec Aron. Si à gauche on se fiche des fondamentaux, tout est foutu.

      Supprimer
    6. Falconhill,

      Le poisson le vendredi est une coutume en France. Les cathos ont pas besoin de revendiquer.

      K,

      Vous parlez à qui ?

      Supprimer
  6. Je me demande si une partie de plus en plus importante de nos compatriotes n'a pas perdu hélas , le sens du raisonnable et quand certains politiques sont à la manoeuvre c'est le bouquet !!!
    vincent

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.