16 septembre 2015

La presse politique est tombée bien bas

Notre honorable journal nationalolocal, le Parisien, Aujourd'hui en France, a fait un article à propos de la visite de Dominique Strauss-Kahn au Kremlin-Bicêtre. Dedans, ils donnent mon nom, je cite : Nicolas Jégou. Mon plus ancien ancêtre connu est un certain Guillaume Jégou. Il est mort, ce qui me plonge dans une certaine peine. Toujours est-il qu’il a eu le temps de déclarer la naissance de son fils, le 30 octobre 1603, à Plouha, dans les Côtes d’Armor.

L’état civil était un peu machiste : la déclaration des mâles était prioritaire par rapport aux gonzesses. C’est mal mais on s’en fout : le fait est que mon plus anciens ancêtre connu est le père du père du père…. de mon père.

Ce qui devait arriver arriva : une collègue à moi est tombée sur l’article du Parisien avec mon nom et a bien rigolé. Heureusement, c’est une complice batave de 2012 et elle sait vaguement que je ne parle pas de mes activités numériques au bureau.

Tu vois, toi, là, qui me lit, si tu es journaliste, sache que je ne le suis pas. Je me fous de vos conneries, je n’ai rien à vendre, il n’y a pas de publicité sur mon blog. Je tiens un blog pour dire ce que j’ai envie, je lis avec plaisir les commentaires des copains, je lis leurs blogs, je les commente. Je suis blogueur. Alors, cher journaliste, je vais être grossier, parce que j’ai le droit de l’être dans mon blog, comme de parler de ma généalogie même si cela n’a rien à voir avec la choucroute : tu commences à me casser sérieusement les couilles.

Tu vois, la presse fait pression depuis hier sur les blogueurs pour passer sur les plateaux TV, dire ce qu’ils savent de ce qu’a dit DSK. Nous, on refuse. On se fout de tout se bordel même si on est bien contents quand François Hollande nous reçoit à l’Elysée et que Jean-Paul Huchon vient boire un coup avec nous.

Hier, tu as passé la journée à téléphoner aux blogueurs pour avoir  des renseignements. Tu as même voulu avoir du monde pour passer à la télé. C’est l’ami Romain Blachier qui s’y colle, ce soir, au Grand Journal. Vous le reconnaitrez, il aura des cernes sous les yeux.

Mon pauvre ami, journaliste. Tu es à la ramasse. DSK vient au bistro avec des blogueurs et tu mets une semaine à te poser des questions. Je vais t’expliquer : tout le monde s’en fout dans le grand public. J’ai fait deux billets de blog. Ils auront eu au maximum 1500 visites (à peu près le double que d’habitude, c’est-à-dire rien). Le Grand Journal se casse la gueule et va faire 600 000 auditeurs.

Par contre, DSK aura réussi le buzz. Volontairement ou involontairement. Je m’en fous. J’avais l’engagement de ne rien dire des propos de DSK à la presse et je n’ai rien. Cela étant, tout le monde parle à la presse pour différentes raisons. Moi, c’est un copain qui m’a appelé. J’ai respecté mon engagement, j’ai parlé de l’organisation de soirées de blogueurs et ce genre de choses.

Le pire est que les propos de DSK n’ont pas d’intérêt sauf pour gens qui les entendent en direct parce qu’ils savent les remettre dans le contexte, voir le petit sourire, ce smiley qui manque parfois quand on fait de l’humour à l’écrit (surtout avec les blogueurs de gauche, me disait l’autre). J’ai vu par exemple dans un article de presse qu’un blogueur avait dit au journaliste que c’était de notoriété publique que DSK ne pouvait pas blairer Ségolène Royal et qu’il pouvait en dire du mal sans que cela surprenne. Il a raison. On s’en fout.

Et toi, tu es à la recherche de détails croustillants pour faire du chiffre d’affaire qui ne sera pas fait. Tu as un joli métier mais en tant que journaliste me dire DSK n’aime pas la politique d’Hollande ne sert pas à grand-chose. Ce qui importe est de savoir pourquoi. Moi et les copains blogueurs, on le sait : il nous l’a expliqué.

Ce monde de fous m’intéresse finalement assez peu. Je vais continuer à bloguer et déconner avec les copains. Par exemple, mon copain Guy Birenbaum qui est copain avec beaucoup de blogueurs en tant que blogueur lui-même et qui travaille à France Info, le média qui a sorti l’information vient de me tweeter la une du prochain VSD (ou un fake) sur laquelle DSK est à l’honneur.

Vous pensez vraiment être utiles, tous autant que vous êtes, à courir après un peu d’audience avec des sujets qui n’intéressent pas le grand public ?

Quand je fais un billet pour dire que j’ai vu DSK (j’ai même des photos prises en cachette par cet imbécile de Tonnégrande mais ne peut pas les diffuser, non seulement parce qu’il a écrit des propos salaces en légende mais aussi parce que je me suis engagé à ne pas en diffuser), j’ai 1500 lecteurs. Quand DSK publie un machin par pdf avec un lien dans Twitter, il en a quatre millions.

Le buzz, c’est un job.

Enfin, je voudrais terminer parce qu’il y a un truc que mon ami Romain Blachier ne pourra pas dire, à la télé ce soir, parce que ce n’est pas lieu. On nous a demandé pourquoi on n’avait pas parlé à DSK de histoires judiciaires, des féministes en peau de zob nous sont tombées dessus, comme souvent, avec cette sorte de haine coutumière, un peu comme ces blogueurs qui se prennent pour la vraie gauche qui nous critiquent parce que l’on reçoit quelqu’un qui aurait fait des choses mauvaises.

Je vais répondre.


On n’a pas interrogé DSK à ce sujet parce que cela ne nous regarde pas. C’est sa bite, pas la nôtre (ni notre cul, d’ailleurs).  Tu peux répéter ça dans ton journal ?

14 commentaires:

  1. Je contre-signe ton dernier article.

    RépondreSupprimer
  2. Bon résumé. La presse est vraiment tombée bien bas pour n'avoir rien d'autre à se mettre sous la dent.

    RépondreSupprimer
  3. "C’est sa bite, pas la nôtre" : bonne conclusion. Franchement nous bloguons pour notre plaisir et pas pour faire du fric et l'audimat on s'en fout...

    RépondreSupprimer
  4. Je ne comprends pas le titre, mais ce n'est pas la première fois

    RépondreSupprimer
  5. Bien dit ! Surtout à la fin, sa bite le regarde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça alors ! il est donc toujours en érection ce gars là ?
      Voila une info les journaleux !

      Supprimer
  6. Il faut retourner la vision du truc. Les Blogueurs ont été bons ! Le KDB est un événement attendu et réussi.

    RépondreSupprimer
  7. Le Grand Journal ne cherchait que le scoop de comptoir finalement, je ne connaissais pas, cette émission ne m’intéresse pas.

    RépondreSupprimer
  8. "Bien dit ! Surtout à la fin, sa bite le regarde !"
    Nyantho

    ha ha ha !

    L’œil était dans la bite et regardait Strauss-Kahn.

    RépondreSupprimer
  9. C'est meilleur qu'une encyclique papale
    Je n'aurai pas fait mieux, moins bien c'est certain

    RépondreSupprimer
  10. Vivement que le parisien soit racheté par Drahi pour le remettre dans le droit chemin ! ;o)
    @+
    Nap

    RépondreSupprimer
  11. Je trouve votre site hyper génial, je vous souhaite pleins de succès car vous le méritez, bonne continuation et encore bravo pour ce superbe site !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.