23 septembre 2015

Ras le bol de Martine Aubry !


A peu près le jour où la première bonne nouvelle du quinquennat tombe, la baisse des inégalités, Martine Aubry lance une charge contre le gouvernement e surtout ce brave Macron. 

La dame a des problèmes de communication et raconte beaucoup de bêtises. Ça me rappelle les primaires socialistes en 2011, en juillet pour être précis, quand j'ai décidé de soutenir Francois Hollande. C'est quand elle a dit qu'elle allait augmenter le budget de la culture de 30%. Comme si cela allait faire bander l'électeur. Je traduis ces propos en français : on va donner du pognon pour les guignols qui font des spectacles de rue et vous pouvez crever avec votre RSA. 

Cette fois, la région, dont elle est le chef des socialistes, est en train de basculer à droite, voire Front National. Et elle veut mettre le tort sur ce pauvre Macron et donc Hollande. C'est mal. Connaissant des militants socialistes du coin, je peux affirmer que c'est de sa faute. Elle n'a pas su faire le ménage dans le parti dans sa région.

La question est : pourquoi continue-t-elle à s'enfoncer, à se vautrer dans le ridicule, tout comme au moment du congrès du PS où elle était soutenue par les frondeurs mais a finalement décidé de soutenir le gouvernement ?

Faudrait pas vieillir. 

Martine, je t'explique : le peuple de gauche n'a rien à foutre de tes conneries. 

14 commentaires:

  1. C'est vrai qu'elle déconne un peu la miss, j'ai eu l'impression qu'elle a eu besoin qu'on se rappelle d'elle.

    RépondreSupprimer
  2. Martine qui ? (elle représente quoi maintenant ?)

    RépondreSupprimer
  3. La bouée Macron semble bien pratique pour certaines vieilles badernes socialistes en perdition.

    RépondreSupprimer
  4. Mais quand comprendra t'elle qu'il est inutile de faire la risette a une certaine couche de gauche mais qu'il s'agit de réformer progressivement la France ; je l'ai connu plus femme d'Etat !!!! . Las c'était il y a longtemps .....
    vincent

    RépondreSupprimer
  5. Qu'est ce que vous direz (Nicolas et les commentateurs ci-dessus) de Macron et de Najat Vallaud-Belkacem dans dix ans...

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que je l'ai entendue et elle a dit vraiment n'importe quoi.

    Elle a dit que Macron était "ancien fonctionnaire, certes devenu banquier". Il n'a jamais cessé d'être fonctionnaire. Il est inspecteur des finances, il s'est mis en disponibilité pour aller pantoufler un peu chez Rotschild, pistonné par ses copains Attali et Weinberg (de la commission Attali dont il a été membre en tant que fonctionnaire), puis a sagement réintégré son corps d'origine une fois son premier million "fait".

    J'ai trop d'estime pour des amis qui sont soit fonctionnaires intègres qui n'iraient pas pantoufler de cette manière, soit de vrais banquiers qui ont pris de vrais risques, sans la sécurité de l'inspection des finances derrière, pour laisser passer cette énormité.

    Ses conseillers devraient mieux la renseigner. Ou bien c'est l'âge, en effet.

    Hyp.

    RépondreSupprimer
  7. La vrai raison de la sortie de Martine c'est la solidarité féminine (et politique) : elle vient soutenir sa copine (et fidèle) Marylise Lebranchu. On veut des femmes en politique mais on aimerait bien qu'elles se taisent.

    RépondreSupprimer
  8. Ca fait un moment qu'elle déconne, depuis les 35 h en fait.

    RépondreSupprimer
  9. Et moi qui en entendant Martine, ai cru entendre une des dernières "socialistes"...Pour moi elle reste la "dame des 35 heures" qui a travaillé avec la "gauche plurielle"...C'est quoi être "socialiste" aujourd'hui ? Depuis 30 ans, je trouve quand même qu'il y a une sacrée différence avec ce que j'ai connu, quand je lis les "blogueurs de gouvernement"...Mais sans doute que je suis devenu un vieux ringard à qui on ne demande plus que de rester dans sa niche...

    RépondreSupprimer
  10. Vous ne pouvez pas publier un autre article, pour qu'on cesse de voir sa bobine quand on ouvre votre blog ?

    RépondreSupprimer
  11. On a eu grâce à Martine : des RTT
    Avec Micron : des voyages en car

    Je crois qu'en même que quand on compare le bilan, je n'échange pas mes RTT contre, un Paris-Nevers en autocar.
    Micron, c'est du vent....


    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.