20 septembre 2015

Victoire de la droite Noisy

La droite a largement (33 voix) gagné l'élection municipale à Noisy-le-Grand avec l'aide des connards du Front de Gauche qui se sont maintenus pour faire une triangulaire. On appelle cela de la traitrise et ils seront tondus à la libération. Je veux bien entendre tous leurs arguments pour se défendre mais les faits sont là : la droite a gagné.

Je répète : la droite a gagné à cause de ces connards du Front de Gauche qui n'ont pas joué le jeu des institutions.

25 commentaires:

  1. Ben oui mais tu sais, le PS n'est pas de gauche. Et le Pape est protestant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merde. Je croyais qu'il était juif et franc maçon.

      Supprimer
  2. Le Front de Gauche a réussi à faire 34 voix ?

    RépondreSupprimer
  3. Toi, t'es du genre a appelé au Front Républicain pour voter à Droite contre le FN :D

    RépondreSupprimer
  4. De sorte que les électeurs qui ont voté front de gauche au deuxième tour sont des connards !

    Ben ... je doute de l'efficacité de cette méthode pour les rallier à votre cause :-)

    hélène dici

    RépondreSupprimer
  5. Même magnifique opération à Bayonne aux dernières municipales, la droite élue avec quelques voix d'avance avec l'aide du Front de Gauche....

    RépondreSupprimer
  6. Pour le coup, il me faut défendre le Front de gauche contre votre conclusion : en se maintenant au second tour, ils ont parfaitement "joué le jeu des institutions", puisque précisément ces mêmes institutions prévoyaient qu'ils pussent le faire. Que ce soit, ou non, une sottise politique, c'est autre chose. Et comme je m'en fous, je n'en discuterai point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les institutions favorisent l'existence de petits partis. Mais la logique veut un regroupement au second tour. Mais dans l'absolu vous avez raison.

      Supprimer
  7. Cette politique de la " terre brûlée " et non seulement consternante mais suicidaire !!!
    vincent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais est-ce que les progressistes ne militent pas tous, justement, pour le droit au suicide ?

      Supprimer
  8. Bonjour,
    Les électeurs étaient a priori libres... qu'un candidat se maintienne ou pas, ils auraient donc pu choisir de voter pour le socialiste au 2ème tour... mais ils ne l'ont pas fait. Considérer que les candidats sont propriétaires de leur voix et peuvent les "donner" au second tour est peut-être dépassé aujourd'hui, non ? (en plus il y a eu 55% d'abstention...)
    La bonne nouvelle c'est qu'une femme remplace un homme, ça va améliorer les statistiques (que 12% de femmes maires...) ;o)
    @+
    Nap

    RépondreSupprimer
  9. Les "Fronts dégarnis de Gauche" sont fâchés avec les mathématiques

    RépondreSupprimer

  10. Alors, à chaque fois que le PS va perdre la confiance de ses électeurs, ce sera à cause des autres ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en plus c'est plus facile, suffit que le PS ne fasse pas campagne et dise : les zotres ont gagné à cause de untel ou untel.
      C'est bô !
      Après, je trouve ça merveilleux d'accuser autrui moi.

      Supprimer
    2. C'est encore plus fun que ça : si le FdG peine à atteindre les 10% ce n'est pas leur faute mais celle du PS et du système merdiatique aux ordres de l'oligarchie, qui avec leur chantage au vote utile empêchent le Peuple™ de voir la beauté et le génie du programme du FdG.

      J'ai bon ?

      Supprimer
  11. Désolé de ne pas répondre à tous mais je croule sous les spams. J'en ferai un billet d'excuses de même que pour les commentaires qui se perdent.

    Suzanne, le PS n'a pas besoin des autres pour perdre. Mais, par exemple à Bicetre, si le Conseiller départemental est communiste (enfin, la paire de conseillers), c'est parce que les partis de gauche se sont désistés devant celui d'entre eux arrivé en tête

    RépondreSupprimer
  12. J'ai comme l'impression que le désistement a du plomb dans l'aile. Il me semble que les voix FDG sont devenues des voix d'opposition à la gauche PS. Donc des voix qui ne se reporteront pas sur le "vote utile" mais, si elles ne peuvent se maintenir, se perdront en vote blanc ou abstention. Et que ça va aller en se concrétisant de plus en plus. L'avenir me dira si j'ai raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, ça fait d'ailleurs un certain temps que les élus FdG sont dans l'opposition, mais jusqu'à présent les électeurs finissaient par se reporter sur le PS, or depuis quelque temps ça n'a plus l'air d'être le cas. Et comme le FdG n'attire pas non plus les abstentionnistes et les déçus du PS ils stagnent dans les scores (ils diminuent même en valeur absolue vu que l'abstention augmente). Leur stratégie est un échec.

      Supprimer
    2. Le "vote utile" ne peut fonctionner que si on pense qu'il est… utile. Quand on commence à le juger néfaste – et c'est le cas de l'extrême gauche vis-à-vis du PS –, le désistement n'a logiquement plus de raison d'être.

      C'est pour la même raison (très approximativement) que, en cas de second tour Hollande – Sarkozy ou Hollande – Juppé, je resterai chez moi.

      Supprimer
    3. Si le vote utile = vote anti X ou Y, c'est vachement utile.
      Je suis utopique : je ne vote que pour des idées qui m'intéressent.

      Supprimer
  13. "la droite a gagné à cause de ces connards du Front de Gauche qui n'ont pas joué le jeu des institutions."

    Ouh les vilains!!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.