07 octobre 2015

Les immigrés et le vote FN

Le point a fait un article au sujet de mon objet (je me comprends). Je vous présente mes excuses pour ce lien pourri fait avec mon iPhone mais c'est à lire ici :

La semaine dernière nous recevions Céline Pina avec les copains blogueurs. Je n'ai pas fait de billet parce qu'étant tellement d'accord avec elle, je n'avais rien à ajouter d'autant que les billets de mes confrères étaient très bien. 

Alors je résume : la dame lutte contre l'asservissement de la femme par l'islam. C'est un résumé. Je ne suis pas son porte parole, non plus, hein !

Toujours est-il que son combat est à mettre en regard de cet article. Les immigrés, ou du moins une majorité, qu'ils soient de la première ou de la dix-huitaine génération, veulent être vus comme des Francais. Mes potes de bistro immigrés essentiellement Kabyles et Sénégalais (mais aussi des immigrés... des DOM !) n'en peuvent plus de voir des congénères revendiquer leurs origines par des tenues vestimentaires... qui se traduisent par un amalgame avec une religion. 

Après les événements de janvier, je suis Charlie et tout cela, on disait : pas d'amalgame ! 

Dans les opposants à Céline Pina, on trouve des gens de gauche, y compris du PS, probablement par électoralisme, mais aussi des gens sincères qui croient réellement que les femmes ayant des obligations vestimentaires à cause d'une religion sont opprimées par ceux qui ne veulent pas de ces obligations. C'est à se les bouffer, si je puis me permettre. 

Alors les immigrés fuient la gauche, le PS, parce que seule Marine Le Pen s'adresse au Français, en quelque sorte. Parce qu'une partie de la gauche a tourné le dos à la laïcité, ce qui fait aussi décamper des immigrés de la trente-deuxième génération. 

Il faut arrêter. La vraie gauche a fait l'amalgame. 

20 commentaires:

  1. Très bon billet. En faisant du communautarisme et de l'islamophilie électorale (en plus du reste..), la vraie gauche aura fait vraiment mal à la France et à la République durant ce mandat...

    RépondreSupprimer
  2. Nan mais c'est pas normal : les immigrés doivent voter à gauche un point c'est tout. Où on va s'ils deviennent réac au bout de deux générations ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme d'habitude tu ne comprends rien : ce message est destiné aux gauchistes qui croient qu'ils ont la bonne politique pour obtenir des votes pas à des crétins fascistes.

      Supprimer
  3. Bon, alors, les islamistes font du mal aux musulmans non islamistes, et la gauche imbibée d'islamisme fait du mal à la gauche laïque qui voudrait faire du bien aux musulmans et à la France mais qui se fait déborder par le FN attirant les musulmans non islamistes que la gauche imbibée a découragés. (Je reprendrais bien un petit Armagnac, moi....)

    RépondreSupprimer
  4. Il n'y a qu'à obliger toutes les femmes à porter la burqa, comme ça les islamistes devront trouver autre chose pour se distinguer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et si les femmes islamistes se mettaient à aller tête nue, cela rendrait-il le discours islamiste plus aimable pour autant ?

      Supprimer
    2. Voilà ! Ils pourront les tondre, par exemple.

      Supprimer
    3. Je répondais à Elie. Le commentaire de Suzanne était bloqué.

      Je lui réponds : non. Le discours de Céline Pina ne porte pas que sur cela. Mais c'est la partie visible...

      Supprimer
  5. Faudrait aussi arrêter de considérer que foulard = islam.

    Quand mon père est mort, ma mère voulait porter un foulard en signe de deuil. Comme du temps de sa jeunesse où toutes — c'était pas une question religieuse — les femmes portaient un foulard de deuil. Cette histoire personnelle m'a frappé : du coup j'ai réalisé que le foulard de deuil est encore courant dans ma famille comme dans ma campagne d'origine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire et celui de Suzanne étaient restés bloqués dans les tuyaux. Désolé.
      Mais tu es à l'ouest. Personne n'assimile le foulard à l'islam mais le foulard islamiste à l'islam ! Nuance. Ma grand mère mettait des foulards pour ne pas être défrisée par le vent.

      Mais quand une jeune femme d'origine Maghrébine avec les cheveux relativement raide met un foulard quand il fait chaud et qu'il n'y a pas de vent, on peut se poser des questions. J'ai caricaturé.

      Nier qu'une telle jeune femme est sous le joug d'une religion me paraît être d'une connerie incroyable.

      Et ce n'est pas le comportement qu'on attend d'un type qui se retend de gauche. Pas plus que celui visant à faire l'amalgame entre le foulard issu d'une tradition et celui imposé par une tradition.

      Supprimer
  6. Va jusqu'au bout Gérard .... Puisque EM a comme supérieur EV qui lui même en a un en la personne de FH ....
    Ouvre les yeux , le monde a changer et tu vois si la gauche de gouvernement devais ressembler ce qu'a Dieu ne plaise a celle de feu GM ou de JL M je n'en serai pas .
    vincent

    RépondreSupprimer
  7. oups mauvais aiguillage désolé
    vincent

    RépondreSupprimer
  8. Le vote FN des immigrés n'est pas nouveau. Lorsque j'ai changé de carrière en 1992, j'ai été amené à rencontrer des types d'origine maghrébine, tranquilles, bosseurs qui ne supportaient plus la racaille qui gangrenait Montreuil ou Fontenay-sous-Bois, donnant une mauvaise image d'eux et accessoirement qui venaient les racketter. Passé les échanges professionnels, répétés puisque la voyoucratie aime revenir sur ses pas, une sorte de camaraderie s'est installée et on a commencé à parler de choses et d'autres, et de politique. Beaucoup s'étaient encartés au FN et je ne parle pas de ce vieil algérien qui s'était illustré dans notre armée et qui a fait toutes les guerres de 1943 à l'Algérie, y compris les bataillons de Corée. A côté de lui, JMLP passait pour un gentil démocrate.

    La gauche, y compris le PS, a cru que la sécurité et l'ordre étaient des préoccupations de fascistes, que la mansuétude à l'égard de voyous d'origine extra-européenne devait s'appliquer parce que les pauvres ils sont ceci ou cela ou vivent ceci ou cela, comme si le libre arbitre n'existait pas, comme si faire le mal était la seule option possible. Et maintenant, ils commencent à entrevoir que ceux qui bossent, vivent tranquillement, veulent une chose simple : pouvoir travailler sans se faire piquer la caisse, ne pas craindre pour la sécurité de leur famille, et jouir paisiblement des fruits de leur travail. Et s'ils peinent à être considérés comme des Français à part entière, c'est à cause de cette connerie doctrinaire. Sans compter que le prolo de base se fait rare et qu'il fallait bien trouver d'autres damnés de la terre à caresser dans le sens du poil. Alors comme beaucoup de prolos, ils finissent par se tourner vers le FN. Quoi de plus normal ? Après tout, c'est le seul parti qui ose poser les bonnes questions, le seul qui n'a pas honte de parler de la France, du drapeau, de sécurité et d'ordre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord ! Mais il revient aux partis de gauche de se bouger les couilles.

      Supprimer
    2. J'oubliais que vous êtes un croyant impénitent. Je crains que votre foi ne soit vaine quant à la capacité des partis de gauche à ouvrir les yeux et oser aller au delà du dogme. Je ne dis pas que certains n'essaient pas, mais ils restent timides, la peur au ventre de se voir traiter de fascistes.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.