18 novembre 2015

Brèves de guerre

J'ai mangé au bistro ce midi. La télé était allumée avec une chaîne d'information vu "les événements" mais avec le son presque coupé. Le connard à côté de moi a allumé la télé sur son smartphone, sur la même chaîne, mais le son à fond. Cet imbecile ne se rendait pas compte qu'il emmerdait tout le monde et que ce qu'il faisait était grotesque : les évènements étant terminés, on a beaucoup plus d'information sur le net qu'à la télé. 

Lundi midi, même bistro. D'autres abrutis à côté de moi se livraient à une analyse géopoliticomachin qu'aucun blogueur n'aurait osé faire, même moi. Hier, même bistro. C'est le loufiat qui sortait ses propres réflexions. C'est affligeants. 

Cette après midi, pause café avec une collègue. De droite. Elle était furieuse après les députés de droite qui ont hué Valls, hier. Ces crétins qui font de la politique politichienne (clin d'œil à Falconhill) ne se rendent pas compte qu'ils sont en train de tout perdre. Ils passent pour des guignols. Seul Juppé sort du lot. Il fait de la politique politichienne : il tape sur Sarkozy discrètement en soulignant les erreurs commises sous Sarko. 

Revenons à nos bistros. Ils étaient plus sereins ce week-end en banlieue que ces midis à La Défense. Visiblement, nos braves citoyens sont plus émis dans un contexte professionnel qu'à la maison. Moi-même, je dois avouer que j'ai du mal à ressentir un sentiment tel que je peux lire chez mes copains blogueurs, dans les groupes de discussion. J'ai de la compassion pour les victimes. Enfin, pour les familles, les proches et tout ça. D'ailleurs, je suis un peu fatigué de lire des conneries. J'ai évidemment peur que cela dégénère mais je n'ai pas peur pour moi, pour mes proches,... D'ailleurs, je trouve cela assez égoïste d'avoir peur pour soi et ses proches. 

"Même pas peur" disait Elooooody avec raison. J'ajouterai : "même pas ému". En colère, seulement. Envie de foutre sur la gueule. Mais la colère n'est pas bonne conseillère. Dans mon billet de ce week-end, je disais à Hollande de partir en guerre. Ce n'est pas ce que je voulais dire. Je voulais lui indiquer que s'il partait en guerre, il serait probablement suivi par "le peuple". 

Cessons la géopolitique et l'émotion dans les bistros et les réseaux sociaux. Restons zen. Des connards veulent nous tuer, détruire notre civilisation. Coupons-leur les couilles. 

Je parlais de La Défense. Il paraît que les connards de ce matin y projetaient des attentats. Je bosse à La Défense mais je me garde bien de fréquenter des centres commerciaux de dégénérés. J'avais néanmoins totalement oublié de faire le croisement entre le fait que des types projettent des attentats dans le quartier où je bosse. L'autre jour, il a fallu que j'achète un cable pour mon iPhone. Je suis allé à l'Apple Store alors que je me vante sur mon blog de ne pas fréquenter les centres commerciaux. 

Mais j'ai aussi oublué que des proches pouvaient s'inquiéter. Je ne connais personne concerné de près par le bordel de vendredi. Mais je sais que quelqu'un dans ma boîte est touché. Je ne sais pas qui. C'est secret. C'est dommage. Je lui aurais bien glissé deux mots avec une tape sur l'épaule. J'ai appelé ma mère ce soir (par habitude, pas pour la rassurer) : elle a deux relations qui sont touchées. Genre le frère de la fiancée du fils de la concierge a perdu le copain de la petite sœur de l'amant de sa mère. 

En plus touchant quand on connaît les gens. 

Nous sommes tous concernés. Mais restons froids. Comme des cadavres. 

6 commentaires:

  1. Huer Valls, c'est faire de la politique politicienne ?
    Je regrette mais le rôle de l'opposition c'est de ne pas prendre toute la propagande et la com. du gvt pour argent comptant, et d'exiger de faire la lumière sur la manière dont la défense et la sécurité intérieure sont assurées.
    Vu les événements, il me semble légitime d'avoir quelques doutes, et je ne suis pas mécontent que ces doutes s'incarnent dans une opposition parfois un peu remuante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es très con. Il les hurlent évidemment pour le principe et pour occulter le débat. Les citoyens n'attendent pas cela. Et vous allez voir qu'avec ces conneries, LR va perdre les élections imperdables (sur 13 régions, le FN va en gagner trois et le PS sera majoritaire dans cinq ou six alors que la droite avait un boulevard).

      Supprimer
    2. Le rôle de l'opposition est effectivement de surveiller l'action gouvernementale et pourquoi pas faire des propositions. C'est d'ailleurs ce qui se passe en commission, mais comme ce n'est pas filmé, ça ne se transforme pas en mauvais théatre avec comme unique but de se faire remarquer pour être repris par les chaines infos.
      Ensuite, UMP/LR a eu aussi affaire au terrorisme (Merah) et donc ils devraient faire preuve d'un peu de retenue. Le sujet n'est pas simple, et tout le monde sait que personne ne peut empêcher des fous de commettre des crimes. Et très certainement pas en supprimant des postes de flics, ou en piquant l'argent destiné aux enquêteurs (cf Gueant).
      Et le plus grotesque, demeure l'ex qui fustige le laxisme à propos d'un des kamikazes, alors que les 8 condamnations datent de l'époque où ce sombre crétin, était aux affaires.
      Donc, on arrête effectivement de faire le zozo à la télé, et on bosse en commission pour trouver des solutions, des arbitrages financiers pour sécuriser les lieux publics etc....

      Supprimer
  2. Bon, sans vouloir faire mon chiant, s'ils ne voulaient pas de politique politicienne, il aurait été bienvenu, et je crois que beaucoup auraient souscrit à la proposition, de reculer les régionales au mois de janvier. Ainsi, débarrassés d'une échéance proche, les débats auraient gagné en dignité. Ceci dit, l'union sacrée est un concept particulièrement tordu pour une démocratie fondée sur le jeu des partis. C'est un peu comme vouloir résoudre la quadrature du cercle, c'est d'ailleurs en cela que les libéraux se plantent en beauté, la somme des égoïsmes ne pourra jamais produire le bien commun. On le voit tous les jours en allumant le poste.

    RépondreSupprimer
  3. Il est joli le terme de politique politichienne. Je me demande s'il est pas de de Gaulle.

    RépondreSupprimer
  4. A une période où on ne sait plus très bien faire la distinction entre une politique de gauche ou de droite, moi même, je ne sais plus bien ce qu'est la gauche. Alors, il faut quand même saluer Wauquiez, Morano, Escrosi et toute la clique de bien me rappeler pourquoi je ne suis pas de droite.
    Alors, comme je ne suis pas comme eux, c'est que je dois être de gauche.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.