03 novembre 2015

Page de publicité (bis)

Me moquant hier du charabia de l'ami Gauche de Combat, il est juste que je cite Pierre Parrillo, aujourd'hui, vu qu'il a réussi à écrire ceci : "Même une campagne de propagande, dont ne nous voilons pas la face que le but était de servir les intérêts du Président par accident qui se charge d’occuper l’espace médiatique en espérant qu’il pointe un jour une amélioration de la conjoncture, ils ne sont pas fichus de l’organiser correctement…"

Je vais néanmoins répondre très sérieusement à son billet sur la visite de Pépère chez Lucette, la reine des sucettes.

Premier point : cela n'a pas coûté une fortune aux contribuables, seulement un pot de café. Mettons 1000 euros avec le salaire des employés municipaux qui ont apporté les chaises. Allez ! 2000 avec la femme de ménage.

Deuxième point : François Hollande ne va pas faire une visite chez l'habitant sans que cela se sache. D'ailleurs son conseiller en communication a diffusé la photo sur son compte Twitter.

Troisième point : il ne va pas aller visiter quelqu'un sans un minimum de préparation et sans espérer un peu de buzz. Il faudrait être un lapin de six semaines pour y croire.

Merci d'y contribuer, Pierrot, mais pourrais-tu le faire en français ?

12 commentaires:

  1. Ça ne vaut pas : "Je voudrais leur dire qu'on a reçu le coup de pied au derrière, mais que c'est parce que vous voulez renverser la table que vous descendez de la voiture dont vous vous abstenez de choisir le chauffeur."
    Pas la peine de traduire en javanais, c'est… du javanais. 😄

    RépondreSupprimer
  2. La femme de ménage est bien payée dis donc :-)

    RépondreSupprimer
  3. Mais vous êtes chiants, lui sait qu'il est le seul à savoir tout et que si t'es pas d'accord avec lui c'est que t'as rien compris
    Excusez moi, je parle le Pierre Parrillo en moins bien mais je le parle

    RépondreSupprimer
  4. Sur le coût de l'opération, vous oubliez les heures travaillées d'au moins 40 fonctionnaires chargés de préparer la visite : officiers de sécurité, commissaires de police ou commandants de gendarmerie, gradés qui viennent prendre les ordres et chouffer le terrain, les représentants du département et de la région. Tout ce petit monde vient sur les lieux 96 heures à l'avance pour tout mettre au point. Puis il y a le jour J et son cortège de véhicules officiels et leurs chauffeurs, de la flicaille partout, puis les types de la comm' qui organisent l'arrivée de la presse et refilent les éléments de langage. Le tout mis bout à bout ça fait plusieurs dizaines de milliers d'euros.

    J'ai connu ça quand Ayrault est venu chez nous. Alors pour un président...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la visite du président dans le patelin c'est vrai mais pour le passage chez Lucette, non. Et ne désignez pas spécialement la gauche.

      Supprimer
    2. Je ne désigne pas spécialement la gauche. Le dernier président à sortir dans la rue avec juste deux flics en civil derrière lui, ce fut Giscard. Notez quand même que l'augmentation démesurée du dispositif de sécurité des politiques nous le devons à Mitterrand. Curieux pour un homme de gauche de vouloir tenir le peuple à bonne distance. Ceci dit, pas un de ses successeurs n'est revenu à une juste mesure. Je vous le concède volontiers, mais étaient-ce des hommes de droite ?

      Supprimer
    3. Oui mais je crois que Hollande (que je connais et que je défends et tout çà) est victime du système. Il voudrait aller voir sa grosse en scooter sans être emmerdé.

      De droite ? C'est la question que je pose à Falconhill dans un commentaire.

      Supprimer
    4. Ils se sont donné beaucoup de mal pour que Président se rapproche du petit peuple, et puis, patatras, dès le lendemain la pauvre Lucette casse la baraque...
      Ils auraient du lui recommander aussi de ne pas cafter.

      Supprimer
    5. Tu crois réellement qu'ils ne voulaient pas qu'elle parle ? Tu penses réellement qu'un Francais pense que le président s'invite chez un citoyen sans préparation ?

      Ah oui. Il y en a un. Toi.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.