02 novembre 2015

Page de publicité

Le type qui critiquait mon français, hier, a fait son dernier billet en commençant par : "Alors qu’il s’agirait bien davantage, pour renforcer la démocratie dans notre pays, et le respect des droits des salariés, quels qu’ils soient,  particulièrement mis à mal actuellement,  de rénover en profondeur le syndicalisme, et notamment son financement, en lui  donnant davantage de représentativité, et donc davantage de raisons et de facilités aux salariés de se syndiquer, l’extrême droite française dont on sait à présent qu’elle va des identitaires au parti abusivement auto-proclamé Les Républicains depuis Sarkozy et les insultes si peu républicaines de Guaino,  ne trouve rien de mieux à faire qu’à déposer un amendement pour demander l’interdiction des syndicats"

Belle phrase, non ? On va lui expliquer : parler français n'est pas que mettre des mots bien écrits bout à bout.

7 commentaires:

  1. y a personne pour déposer un amendement pour interdire les fachos ?

    RépondreSupprimer
  2. On ne tape pas sur un corbillard ; même quand il a été hâtivement repeint en rouge.

    RépondreSupprimer
  3. je n'ai pas pu lire tout d'un coup sans reprendre mon souffle et un demi, on ne se rappelle plus du début quand on est arrivé à la fin

    RépondreSupprimer
  4. On dirait la prose indigeste du robot frontiste qui hante mon forum. Même absence de fil, même longueur de phrase.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.