17 décembre 2015

La candidate de la race blanche

Claude Bartolone a dit des conneries. Il a pas été élu. C'est bien fait pour lui. Je me désolidarise totalement de ses (ces !) propos et le condamne avec flegme et virulence mais pas pour les mêmes raisons que des amis de droite dont des gros qui signalent avec raison que les blogueurs de gauche, notamment ceux qui sont très habiles à crier au racisme en toutes occasions (et qui font des phrases trop longues dans les introductions de leurs billets).  

Je condamne ses propos parce qu'ils ne sont pas dignes de la politique et proches de propos que j'ai condamnés quand ils étaient sortis par des andouilles de droite. En plus ils sont populistes et négativement électoralistes, ce qui ne veut pas dire grand chose mais l'important est que je comprenne moi-même mes billets de blog. Mes lecteurs feront le tri. 

Barto aurait dû dire que Mme Pécresse était la candidate des catholiques versaillais, ce qui est l'exacte vérité et toucherait un plus large public : tous les types qui soit ne sont pas catholiques soit n'ont pas les moyens d'habiter Versailles. Un catho du 93 serait bien mieux représenté par Barto que par la dame. 

Cela étant, je condamne (à payer des tourner) avec la plus grande virulence tous ceux qui prennent pour racistes les propos de Monsieur Claude. Et comme il n'y a pas à tortiller du cul pour chier droit, je vais le dire autrement : ils adoptent une posture politique sans même s'en rendre compte. 

Il n'y a évidemment aucun racisme dans ces propos d'autant que les races humaines n'existent pas et c'est une notion défendue uniquement par des types très à droite. Je veux bien qu'on parle de types plus ou moins éloignés de notre culture historique. Et encore ! Nous avons dans notre culture historiques des actes dont nous n'avons pas spécialement à nous vanter. Pas de race. Vous verriez Tonnégrande, Djibril, le vieux Joël et moi, ce qui différencie les uns des des autres est que les blancs boivent du jaune et les noirs du rouge. Alors, les goûts et les couleurs, hein !

Barto a sorti des propos (malheureux et improductifs, je me répète) pour se foutre de la gueule de la droite réactionnaire et pour prévenir les électeurs de ce qui allait les attendre. 

Et ils verront à l'usage qu'il n'a pas entièrement tort. Quand la région subventionnera des bourses au mérite et supprimera toute aide à l'association de lutte contre la TVA sur la bière, produit de première nécessité. Ou au planning familial, pour rappeler joyeusement certaines proximités. 

P.S. : Message personnel. Didier, j'ai fait le job, là ? Ou il faut que je convoque Elooooody ?

22 commentaires:

  1. Réponses
    1. On va dire que ça ira comme ça. Cela dit, à parler aussi fort, vous nous avez quand même réveillé la gamine ! Ça va être toute une corrida pour la rendormir, maintenant. Je vais encore être obligé de lui raconter l'histoire (qu'elle connaît par cœur, mais à cet âge on ne se lasse jamais) de l'immonde bête fasciste qui se déguise en grand-mère progressiste pour se bouloter le petit chaperon rose…

      Supprimer
    2. Je ne répondrai rien. Rien du tout.

      Supprimer
  2. "Un catho du 93 serait bien mieux représenté par Barto que par la dame."

    C'est une plaisanterie j'espère. Depuis Rerum Novarum, lettre encyclique de Sa Sainteté le Pape Léon XIII, tout le monde sait que l'on ne peut pas être socialiste ou libéral et catholique. Enfin les catholiques conséquents.

    RépondreSupprimer
  3. A propos de Pécresse, à part les libéraux je n'ai pas vu beaucoup de soutiens dans les blogs de droite. Même le seul soutien de Sarkozy qui existe (Moumoute74) n'en a pas fait une caisse pour elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu lis encore cet imbecile ? Cela étant? C'est aussi vrai à gauche (sauf qu'on a des copains encartés qui faisaient campagne que leurs blogs). Mais des clowns comme nous deux ont été discrets.

      Supprimer
    2. Les titres seulement, je n'abuse pas la soupe est indigeste.

      Supprimer
    3. Elle est surtout tours égale à elle-même.

      Supprimer
  4. il a payé pour des propos irréfléchis
    tant pis pour lui

    RépondreSupprimer
  5. Barto a fait comme les copains du PS : croire qu'il faut faire la danse du ventre à la vrauche et penser qu'ils représentent un potentiel de réserve pour eux. C'est faux. La vrauche ne vote plus PS au deuxième tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "croire qu'il faut faire la danse du ventre à la vrauche"

      Son n°2 sur la liste, Clémentine Autain, est le porte-parole d'une "association" politique qui s'allie avec ce qu'on a de meilleur dans le genre islamiste, raciste, ouvertement pro-charia, etc.
      Elle appelait, dernièrement, à se rendre à un meeting de Tariq Ramadan.

      Donc, que cette gauche-là ne fasse plus recette et s'énerve quand on met des bâtons dans les roues de ses imams préférés (qui ne sont pas, bien sûr, à compter comme modérés)... ça étonne qui, après les diverses déclarations style "vos guerres, nos morts", ou "le problème, ce n'est pas l'islamisation, c'est l'islamophobie" ?
      Il y a quand même des alliances qui puent, et même si le genre serre-tête et jupe plissée n'a rien de folichon, il est moins dangereux, à l'heure actuelle, que le genre " touche pas à [mon niqab]mon foulard et à mon [immam intégriste] libre choix religieux.
      Je vote socialiste en Bretagne, mais j'aurais voté blanc en île de France.

      Supprimer
    2. Il me semble que, contrairement à ce que laissent croire les rodomontades de matamores qu'on peut lire sur divers blogs (celui de Juan, en particulier, dans les commentaires), les gens d'extrême gauche sont au contraire allés voter gentiment et avec beaucoup de discipline pour les candidats qu'on leur avait désignés durant l'entre-deux tours. C'est ce que disent les chiffres, en tout cas.

      Supprimer
    3. Oui mais j'habite Paris.

      Cette gauche est pleine d'imbéciles.

      Supprimer
  6. Justien Bieberon18 décembre, 2015 09:50

    On ne verra rien du tout entre la gestion de Huchon et de Pecresse.... tout simplement, parce que les compétences de la région, c'est à 95% des dépenses de fonctionnement. Quand le lycée de Clichy a besoin d'une nouvelle chaudière, il n'y a pas grande différence entre Huchon, Bartolone, Pecresse. Tout au plus, la gauche va signer un contrat avec A dont le dirigeant est un ancien pote de la promotion Voltaire, quand la droite va choisir B dont le PDG a financé le parti.
    Mais au final, la chaudière sera changée, et les lycées pourront étudier au chaud.
    Et c'est pareil pour l'achat de wagons de RER, on s'en fout que le chèque soit fait par Barto ou cette tocarde de Pecresse.
    Cette bécasse a parlé de bouclier de sécurité ou d'interdire l'accès des trains aux récidivistes, or c'est du domaine législatif. Et comme elle a promis de laisser son mandat de députée, elle ne peut même plus proposer une loi pour ça.

    Bref, pas de quoi cauchemarder tout de même.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof. La gauche avait pour projet de décentraliser l'intervention économique, la formation professionnelle,... Sans compter le logement au grand Paris. Maintenant tout est à droite.

      Supprimer
    2. Valérie Pécresse ne pourra pas faire pire que ce qu'elle a mis en place quand elle était ministre de l'enseignement supérieur
      Par ailleurs, il y a quelques années, elle avait déclaré que le français était une langue sur le déclin, et qu'il fallait privilégier l'anglais à l'université pour les publications officielles, etc...

      (sait-on toujours pour qui on vote ?)

      Supprimer
    3. "il fallait privilégier l'anglais à l'université pour les publications officielles"

      C'est malheureusement vrai depuis longtemps si on veut être lu en dehors de l' Hexagone et avoir une certaine influence...Vous croyez que les Chinois ou les Japonais ne publient pas en anglais leurs travaux importants ?

      Supprimer
    4. Sauf que ce n'est pas exactement ce qu'elle a dit : les publications sont déjà en anglais, je suppose. Elle a dit que les cours devaient être en anglais.

      Supprimer
    5. Histoire de sauter une étape et d'être en avance sur tout le monde, je propose que, dans l'enseignement supérieur entre autres, les cours soient désormais dispensés en arabe. Il n'y a pas de raisons que nous soyons toujours à la remorque de ce qui est vraiment tendance.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.