24 décembre 2015

Mon Dieu, pardonne-les : ils sont devenus fous

Ancien dieu, ignoblement récupéré par un blogueur
Depuis deux jours, une espèce de folie s'est abattue dans les milieux de gauche à propos de cette histoire de déchéance de la nationalité. N'allez pas croire que je la soutiens, d'une part, et que je ne me considère pas comme faisant partie des fous, d'autre part. 

D'ailleurs, j'ai fait une psychanalyse en urgence pour en avoir le cœur net et le résultat vient de tomber : je me fous de la déchéance de nationalité pour ceux qui s'attaquent à la nation. Certes, je lis beaucoup de moralistes mais je finis par me demander s'ils ne s'en foutent pas aussi, la seule réaction saine que l'on peut avoir, et s'ils n'agissent pas parce qu'ils ne savent pas exprimer autre chose qu'un désaccord. 

De fait, ces postures de la gauche morale m'ennuient, surtout quand elle se met à défendre la nation tout en accusant les autres de faire le jeu du Front National, tout comme si elle était de plus en plus coupée du peuple. Il faudrait revenir à peu plus de sérieux. Par exemple, Clémentine Autain disait récemment qu'elle n'avait rien à faire avec Monsieur Valls. Cela ne l'a pas empêché d'être présente sur les listes menées par le Parti Socialiste pour récupérer une place de Conseillère régionale. 

Nous avons un tas de type qui gueulent parce que la mesure va créer des sous-Français. Ce sont les mêmes, en gros, qui défendent le droit de vote des immigrés aux élections locales, en faisant ainsi des sous-citoyens.

Enfin, cela m'amuse d'imaginer que la gauche votera contre ce texte, le faisant tomber. François Hollande qui sera le seul candidat légitime de la gauche en 2017, même les écolos se rangeront derrière, sera en plus le seul à gauche qui fera rempart à cette gauche folle dans le cœur des électeurs. J'aime bien les analyses électoralistes à la petite semaine, moi ! 

Parce que nous ne sommes pas là pour défendre les terroristes mais aussi pour faire de la communication politique. Se battre pour des questions de principe à l'heure où les clivages tombent les uns après les autres, dans tous les sens, s'annonce dévastateur.

Nous ne sommes pas à gauche pour défendre les terroristes mais pour appliquer une politique de redistribution, d'égalité sociale, d'aménagement du territoire,...

Vous feriez mieux de taper sur le gouvernement là où il pèche.

21 commentaires:

  1. Moi, je suis pour cette déchéance de nationalité. Si les theologiens de la gauche me disent que je n'ai plus le droit de communier j'irai boire un verre de pinard à la place. .

    RépondreSupprimer
  2. Ah, parce que, en plus, le gouvernement va à la pêche au lieu de travailler ?

    Mais c'est un péché, cela !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merde ! Et je n'ai même pas l'excuse de l'iPhone.

      Supprimer
  3. Vous vous enfoncez, là: vous pensez qu'on peut être de gauche sans aucune considération morale ?

    (non, je ne suis pas partisan du vote des étrangers aux élections locales, et je suis très loin de la vrauche ou des frondeurs.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, j'ai des considérations morales : ne pas laisser la droite revenir.

      Supprimer
  4. Vous charriez un peu, là; comme quoi, vouloir défendre systématiquement un gouvernement conduit à des méthodes staliniennes : non, ceux qui sont hostiles à cette disposition de déchéance de la nationalité ne "défendent pas les terroristes", c'est quand même un peu gros.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devenez obnubilé quand vous n'avez aucun argument. Je parle de communication politique.

      Supprimer
    2. Et ceci, qu'en pensez-vous?(il faut vous mouiller avant que la décision ne soit prise ):

      http://rue89.nouvelobs.com/2015/12/24/hollande-tente-referendum-fuite-avant-262588

      Supprimer
    3. Dites peperes, plutôt que de vous exciter, vous avez lu l'introduction de mon billet.

      Supprimer
    4. Manque d'arguments??? Et si vous relisiez mon article, que j'ai longuement complété, et y répondiez point par point ? Et si vous en donniez le lien dans votre billet, pour que ceux qui nous lisent puissent s'en faire une opinion ?

      Supprimer
  5. Ouf ! Enfin une lecture empreinte d'une folie sereine et intelligente...j'en peux plus des pleureuses ...

    RépondreSupprimer
  6. Vous avez raison; j'arrête là, et je laisse la place à plus compétent que moi :

    http://tinyurl.com/oxqasxd

    RépondreSupprimer
  7. On va bien rire, lorsque le Congrès devra valider cette proposition, et qu'on s'apercevra que les seuls à voter contre seront des centristes, des socialistes et des gens de la vrauche, alors que tous les ex-UMP et les FN voteront pour...

    RépondreSupprimer
  8. "Une faute morale et politique"...Il y a longtemps que je ne suis plus d'accord avec Cohn-Bendit, mais je partage son analyse sur la situation...nous sommes actuellement dans la "politique politicienne" dans ce qu'elle a de plus horrible...ça me fait quand même mal au ventre de voir que le FN applaudit une mesure qui va être mise en place par un gouvernement "de gauche"...Car si cela devait être adopté, c'est la République qui dit aux citoyens que le danger vient des "étrangers" qui vivent sur notre territoire, et que cela ne pourrait pas arriver venant des "Français de souche"...Qu'on le veuille ou non, c'est bien le discours distillé par le FN...Pas étonnant que le quotidien italien "il manifesto" fasse sa une du 24 décembre sur "François Le Pen"...http://s1.lprs1.fr/images/2015/12/24/5399315_fr_545x460_autocrop.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on a élu et réélu triomphalement un Berlusconi, on pourrait s'exercer à davantage de modestie…

      Supprimer
    2. Non, mais je sais encore repérer les enflures de dimensions exceptionnelles !

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.