06 janvier 2016

Le maire : du balais !

J'espère qu'il comprendra que le titre de ce billet est un affreux jeu de mot mais j'ai un doute : Jean-Luc Laurent est un républicain, président du MRC, l'ex parti du Chè, député de notre coin, maire du Kremlin-Bicêtre, une des dernières communes de gauche, une vraie. Même que si François Hollande se présente en 2017, il est presque assuré de dépasser 50% au premier tour, tant nos citoyens sont persuadés qu'il fait mieux vivre dans un coin de gauche, grâce au travail de Jean-Luc Laurent. Même que si après cela il ne me paye pas une bière, je ne comprends plus rien. 

Nous n'allons pas le regretter, il restera dans nos cœurs, toujours présent dans l'esprit du Conseil municipal et nous sommes persuadés que Jean-Marc Nicolle, qui en toute logique devrait lui succéder fera à son tour un excellent travail. Si avec ça, je n'ai pas gagné une deuxième bière...  

Toujours est-il que Jean-Luc Laurent n'est pas mort mais il entend avoir le temps de faire le guignol en dehors de la mairie et des rues de notre circonscription. Il démissionne de son poste de maire. 

En 2012, nous avons fait la campagne de François Hollande ensemble (cela étant, quand on se croise maintenant, on se garde bien de faire le bilan de la présidence, on ne va pas se fâcher). Il s'est présenté aux municipales en 2014 pour entraîner la majorité avec lui et tient maintenant une promesse qu'il n'a jamais faite mais en laquelle j'ai toujours cru : le non cumul des mandats, en nombre mais aussi en durée. 20 ans qu'il est maire. Je n'y suis pour rien. Avant 2002, je ne votais pas à Bicêtre. 

Il reste député, celui pour qui j'ai fait la campagne, membre du Conseil municipal, du conseil du machin territorial auquel je ne comprends rien. Et habitant du Kremlin-Bicêtre. 

Vous en connaissez beaucoup des maires qui viennent discuter avec vous sur le marché en dehors des périodes électorales ? Ça me rappelle la fois où on avait tapé le Ricard ensemble, à la Comete, tout simplement parce qu'il allait faire ses courses chez Leclerc et que j'étais seul au comptoir. 

Mon pauvre (smiley) Jean-Marc, tu as du boulot devant toi ! Et des blogueurs qui t'accompagneront ! 


1 commentaire:

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.