02 janvier 2016

On va se battre !

Il est rigolo, Sarkofrance. Après avoir lancé une tirade contre François Hollande dans son dernier billet, pour conclure que Juppé sera élu. Quelques jours avant, il faisait un billet pour dire qu'il voterait à la primaire UMPmachin. Aujourd'hui, Melclalex, dans son billet, s'interroge sur les blogs de gauche. Lisez-les, ils sont dans ma bloguerolle. 

Juppé incarne le renouveau. 

Ça fait du bien de rigoler en lisant ça, hein ! D'ailleurs, Giscard l'a lu aussi. Il va se présenter. Mitterrand est mort, par contre, mais il ne veut sa se présenter. Il déprime en pensant au nombre d'imbéciles qui vont s'exprimer bientôt à l'occasion des vingt-ans de sa mort. En janvier, on commémore. Tiens ! L'anniversaire de Charlie. On va en lire de ces conneries... 

Toujours est-il que 2017 arrive. On va lire plein de trucs affligeants et c'est bien fait pour notre gueule. 

Nous allons résumer la situation néanmoins. La probabilité pour qu'un type arrive et renouvelle la classe politique sera écartée car il nous faut garder un minimum de crédibilité. 

Bref. Nous allons avoir des élections. A gauche, il serait incroyable qu'un type maître qu'Hollande puisse être un candidat sérieux. S'il y en a un je veux bien le soutenir. A l'extrême droite, on ne sait pas. A droite, c'est là qu'il y a la seule ouverture. C'est rigolo. Le Maire, Mariton, Juppé. Un peu de sérieux. 

Toujours est-il qu'à gauche nous pourrions souhaiter que le candidat le moins à droite gagne. Or, le seul possible, c'est Hollande. 

On va donc se battre pour lui. Il va prendre des coups de pieds au cul. On veut bien défendre la gauche libérale, d'autant que c'est mon truc, mais la gauche sécuritaire, non. Soyons sérieux. C'est incompatible. 

Toujours est-il qu'on va pouvoir avec plaisir donner des baffes à ceux de gauche qui luttent contre Hollande dont le seul résultat sera de défendre des types de droite. 

14 commentaires:

  1. Je ne sais pas si c'est vous ou moi mais, sans me vanter, je ne comprends pas un traître mot à ce billet. J'ai l'impression, enle relisant, d'être le roi Arthur de Kaamelott écoutant parler Perceval…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça peut vous faire plaisir.

      Supprimer
    2. Il est certain que la phrase "il serait incroyable qu'un type maître qu'Hollande puisse être un candidat sérieux" demande une analyse par des jégounologues reconnus.

      Supprimer
    3. @Elie
      Un peu de sérieux... "jégounologues"
      Est ils si difficile de remplacer maître par autre dans la phrase ?...
      vincent

      Supprimer
    4. Cette phrase est incompréhensible pour le commun des mortels, même en cherchant à imaginer des mots qui pourraient manquer.

      Supprimer
    5. qu'un type autre qu'Hollande... personne ne s'est remis des agapes du premier de l'an ou bien ?

      bon en tout cas tu oublies le come back prévisible de DSK :)

      Supprimer
  2. C'est mgnon. Vous allez vous battre pour des places, des postes. Pour que vos collègues soient aux jolies places plutôt que les autres. Le militantisme merveilleux.

    Mais quand on gagne une élection il faut ensuite se battre pour l'intérêt général, pour essayer de faire avancer la société, qu'elle soit plus heureuse. Les socialistes ont oublié de le faire après la joie de Mai 2012.

    Il est chouette ton billet. Mais se battre pour quoi ? Pour que ça soit nous et pas les autres ? Parce que les autres sont pire et qu'il faut leur mettre des baffes ?
    Si c'est ça le ton de la,campagne d'Hollande, je pense que vous allez vous prendre une branlée méritée.

    RépondreSupprimer
  3. Juppé est bien gentil, bien Maire de Bordeaux, bien ancien de Normale Sup, toussa toussa ... M'enfin, la Justice n'est pas idiote, c'est un type qui a été condamné pour fraude aux financement des partis politiques et qui est parti se faire oublier au Canada ... Qu'il ait payé pour les autres, politiquement,c'est une chose, mais de là à devenir, toute honte bue, Président de la République ...nan quand même,les français me décevraient !

    RépondreSupprimer
  4. "Il déprime en pensant au nombre d'imbéciles qui vont s'exprimer bientôt à l'occasion des vingt-ans de sa mort."

    Et de Gaulle, vous ne croyez pas qu'il déprime en voyant chaque novembre que Dieu fait, la longue procession des faux-derches qui se réclament de sa pensée politique, mais qui s'emploient, à chaque fois qu'ils sont au pouvoir, de détruire son oeuvre ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.