06 janvier 2016

Sales majestés !

C'est ballot ! J'étais presque décidé à ne plus dire du mal de Gauche de Combat pour la nouvelle annee. Ma volonté de vouloir une certaine paix, que l'on continue à bloguer, chacun de notre coté, nous répondant, de blog à blog, que quand c'est nécessaire. Mais j'ai éclaté de rire en lisant son dernier billet. 


Je me demande ce que pensent les Sales Majestés de cette page de publicité, de la part du type le plus aigri de la blogosphère de gauche, le plus ringard. Soyons clairs. J'étais un fan des Sales Majestés au début des années 80 et Gauche de Combat a bien 5 ou 10 ans de plus que moi. J'étais un fan pour des raisons bien précises. Outre le fait qu'un des lascars, Arno, je crois, était un copain de mon frère unique mais aîné, le groupe nous foutait une de ces ambiances dans les bistros locaux ! Le chanteur dansait sur le comptoir et nous pogotions comme des abrutis que nous étions. 

Et Gédécé parle de punks et tout ça, comme si on avait quelque chose à foutre des catégories musicales. Nous étions au bistro au bistro, nous avions vingt ans, et on rigolait en chantant, en dansant,... Comme quand nous écoutions Antisocial, de Trust, qui est une des meilleures chansons françaises de tous les temps, comme Mistral Gagnant de Renaud et "je suis fier" des sales majestés. 

L'irruption de Gédécé dans la musique française me laisse pantois.

Mais quand les sales majestés chantaient qu'elles étaient fières de ne rien faire, elles continuaient à chanter, à revendiquer le fait de ne pouvoir rien rien faire alors que Gédécé en fait une revendication sociale en pensant représenter tous ceux qui n'ont pas de boulot. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.