18 février 2016

Blogueur d'opposition

Je vous préviens, je ne vais pas tarder à passer blogueur d'opposition après quatre années de soutien fidèle et très souvent faux-cul pour énerver des andouilles gauchistes. Mais la proposition de loi de Mme Connerie m'a énervé. Je lui présente par avance mes excuses pour le jeu de mot idiot que je viens de faire d'autant que j'ai horreur des jeux de mots idiots sur les noms de famille. Jégou à plus de finesse. 

Il n'empêche que supporter des jeux de mots idiots depuis sa plus tendre enfance (Jégoute les haricots, Jégou et les couleurs,...) n'est pas une raison suffisante pour avoir une telle colère qu'on en vient à torpiller le droit du travail. 

J'étais un des derniers gros blogueurs à soutenir ce qu'il faudra bientôt appeler "cette bande de guignols". Mais là je fatigue. Je vais faire comme nombre de mes confrères anciens blogueurs de gouvernement, passer blogueur d'opposition. 

Néanmoins, je refuse de passer à droite. Prenez Pierre Parrillo, le plus illustre des blogueurs de droite pendant que Corto est parti aux cabinets. Ce matin, il m'a fait éclater de rire avec son billet. Il a listé les casseroles judiciaires qu'avaient les ministres. Il a oublié un détail : c'est son idole, Nicolas Sarkozy, et pas pour une broutille, contrairement aux Guignols dont je parlais. 

Alors, je vais lui révèle un secret gardé entre socialistes : à 6 ans, Jean Jaurès a volé un caramel à un brave commerçant de Castres (ou Jarnac, j'ai oublié). Dénoncer Jean-Marc Ayrault pour une vague affaire s'il y a vingt ans fait petite bite. 

C'est moche d'être blogueur d'opposition quand la gauche est au pouvoir. Tu vois, François, tu es un président normal, tu vas voir ta gonzesse en mobylette. Je peux te défendre à fond quand on te critique pour cela. 

Alors demain, tu vas faire un communiqué de presse pour expliquer que pour mettre le nouveau gouvernement dans l'ambiance, tu as lancé un concours entre les ministres : dire la plus grosse connerie et vous gagnerez une soirée à la Comète avec un gros. Madame Connerie a gagné. On va faire exactement l'inverse que ce qu'elle propose. On va dissoudre le Medef vu qu'aucun patron d'une boîte de moins de 5000 salariés ne demande ce qu'elle propose. Ils demandent de la reprise économique pour que les gens aient du pognon à dépenser. Jamais un patron ne va embaucher parce qu'il a le droit de faire travailler ses gugusses 60 heures par semaine, d'autant qu'il peut déjà le faire discrètement (expliquez-moi comment un serveur de bistro peut bosser de 12h à 23h cinq jours par semaine tout en remplaçant ses collègues en vacances pendant ses jours de repos peut le faire moins de 60 heures en moyenne). (Cette parenthèse étant aussi dédiée aux gauchistes qui hurlent sans connaître la vraie vie). 

Le plus ignoble dans ce texte est le volet relatif aux astreintes. Moi-même je refuse d'en faire, même rémunérées. Alors gratuites...  Il faudrait que j'en fasse un billet pour expliquer ce qu'est un week-end sans pouvoir sortir ni boire un coup avec un copain parce qu'on doit être disponible pour appuyer sur un bouton à 200 km. Que j'explique combien de boulots pourraient disparaître à cause de cette mesure si les entreprises n'ont plus à payer pour avoir des lascars prêts à intervenir en urgence. C'est un peu comme si les pompiers de Paris n'étaient pas payés tant qu'il n'y a aucune intervention à faire. On pourrait directement les payer à l'acte. 

Alors, François, dis-nous que c'était un jeu, un pari, et que tu ne vas rien faire de tout ça. Que ce n'est même pas un coup d'essai pour savoir ce qui est tolérable. 

Sinon, tu vas perdre tous tes derniers soutiens, ceux qui se mettent mutuellement du beaume au cœur, ce que je sens au RT de mes billets. On est épuisés et trop c'est trop. La vague "déchéance" a duré trop longtemps et on est fatigués...

Tu vas nous arrêter ça immédiatement.

Sauf si tu as fait le pari d'être toi même le pire. Auquel cas, je te soutiens et accepte d'être le pire blogueur d'opposition de tous les temps. 

Mais tu me devras une bière. 

Jegou Blond. 


61 commentaires:

  1. ils auront réussi à agacer vraiment tout le monde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est des noooôœotres!!! Il a tapé dans le Gvt comme nous Zootres!!!

      Mouarf!

      Supprimer
  2. Suis d'accord, moi aussi j'ai craqué

    RépondreSupprimer
  3. Si même toi mon cher Jegoun, après ton soutien sans faille, tu lâches, c'est bien que nous allons dans le mur ... :-(

    RépondreSupprimer
  4. J'ai jamais le réflexe, mais, là, je vais RT.

    RépondreSupprimer
  5. Si même toi mon cher Jegoun, après ton soutien sans faille, tu lâches, c'est bien que nous allons dans le mur ... :-(

    RépondreSupprimer
  6. Ah enfin te voilà ..... il était temps :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours été là. S'il y a un second tour entre Juppé et Montebourg, je vote pour le premier.

      Supprimer
  7. Montebourg ne sera pas candidat .... sauf si ... enfin bref quoi. ;-))

    RépondreSupprimer
  8. Ah, enfin !!!!!!!!!!!!!
    Il était temps !!!

    RépondreSupprimer
  9. Ne t’arrête pas à une mesure probablement amendée qui plus est...(je parle des astreintes) Moi, j'y vois un CDI pour tous, enfin ! Plus de 80 % des emplois se font en CDD (dont le mien) Au moins, je sais que si je fini mon CDI dans 13 mois, j'aurais 3 mois de mon salaire ! Youpi ! Les entreprises profitent trop des CDD.
    Le SMIC reste la norme, les 35 h aussi. Le cpte pénibilité est une bonne chose aussi. Pour le reste les accords collectifs doivent être majoritaire. Quoi de choquant la dedans ?
    Reste les licenciements abusifs qui doivent être sanctionnés et non concernés par le barème en vue.
    Bref, je ne vois pas tout en noir dès potron minet !

    RépondreSupprimer
  10. Je partage ton avis, ils sont devenus fous :(

    RépondreSupprimer
  11. C'est un tournant ! En fait, je te comprends. Je n'ai pas compris comment cela fût possible. Un peu de flexibilité dans le droit du travail, peut être, surtout l'élimination des effets de seuil, la simplification de tous les articles qui compliquent la vie, OK mais là .... Moi, le tournant aura été les allocations familiales, cela m'a choqué et je ne voterai plus pour lui. Je ne comprends pas le raisonnement politique, non plus. Il n'a pas de réserve de voix à droite. C'est un acte de désespoir contre le chômage ?

    RépondreSupprimer
  12. Il est au téléphone sonne sur France Inter ce soir en exclusif de 18h à 20h, bon endroit pour l'interpeller ?

    RépondreSupprimer
  13. Joli billet, et qui sent la sincérité

    RépondreSupprimer
  14. et merde, je comptais faire le même bobillet ce matin

    RépondreSupprimer
  15. Bon, résumons : il nous reste qui, désormais, comme blogueurs de gouvernement ? Des listes, bordel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va pas commencer à les dénoncer ?

      Il y a RPH, mais on s'en qu'il se force. David Burlot et Captain Haka mais comme généralement on est en phase, ils ne devraient pas tarder à disjoncter.

      Supprimer
    2. Si la déroute continue, je vais être obligé de m'y mettre moi-même…

      Supprimer
    3. Ah mais si ça peut vous rassurer, vous êtes largement assez con pour avoir une chance d'exceller dans le rôle. Par contre, il vous reste de la marge pour faire blogueur de combat.

      Supprimer
    4. En effet,
      Mais en bon sectaire, j'attend IMPATIEMMENT avant de me prononcer publiquement. (en même temps, je sais que tout le monde sen fout)

      Supprimer
    5. « (en même temps, je sais que tout le monde sen fout) »

      Du tout, du tout ! Personnellement, il me tarde que vous vous prononciez, afin de pouvoir décider pour qui je vais moi-même voter (si je vote, ce qui est de moins en moins assuré).

      Supprimer
  16. Il faut que le PS fasse le ménage. M. El Khomri est un pur produit du parti. La politique qu'elle prône n'aurait jamais dû se trouver dans la tête, encore moins sortir de la bouche, de quelqu'un se prétendant de gauche. Choisissez votre camp, camarades ! Vous voulez être élus, ou pas ? A virer, donc, illico !

    Solanden

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A sa décharge, ce n'est quand même qu'une femme.

      Smiley.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas elle qui a décidé...Elle n'est là que pour vendre ce que le pouvoir a décidé...Elle est Ministre, elle fait son job...Mais ce qui me surprend quand même un peu, c'est que tout le monde a l'air de découvrir ça aujourd'hui, alors que la réforme proposée ne fait que reprendre les grandes lignes du rapport Badinter, qui a été rendu public il y a un certain temps quand même...

      Supprimer
  17. Waouh, mais c'est le fond du désespoir, ici !
    La réponse du gouvernement à cette crise agricole, qui n'est pas tout à fait comme les autres, est assez inquiétante aussi... (on allège les charges sociales (avec quel fric ? et ce n'est pas ce qui était demandé par les éleveurs), on colmate...

    RépondreSupprimer
  18. Il faut ouvrir un nouveau blog "Partageons mes inquiétudes"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La troisième lettre doit être un À. Angoisse ?

      Supprimer
  19. "Les 11 heures de repos pourront en outre être fractionnées et ne seront donc plus obligatoirement consécutives." (Myriam E.K.)


    Mais qu'est-ce qui va rester à la droite, si elle revient au pouvoir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il faut revenir sur ce SMIC qui pénalise les gentils employeurs. Si les employés étaient payés un euro de l'heure, il n'y aurait plus de chômage.

      Supprimer
    2. Revenir sur le SMIC, c'est bien mais pas suffisant : pour que ce soit efficace, il convient aussi de supprimer tous les minima sociaux, en commençant par les étrangers, histoire de discriminer un peu, puis en l'étendant (quarante-huit heures après, mettons), aux salauds de pauvres de souche.

      (Et quintupler les taxes sur les carburants, de manière à ce que je puisse aller bosser sans risque de bouchons dans le souterrain de la Défense, merci.)

      Supprimer
    3. Non. On va faire un aéroport au Plessis Bébert et un autre à Levallois.

      Supprimer
    4. Et mobilisons nous pour une l'abrogation de la loi qui a supprimé l'esclavage...

      Supprimer
  20. Je me disais bien qu'un jour, Pépère t'énerverait, mais c'était aussi à prévoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout. D'ailleurs je viens de faire un billet de soutien.

      Supprimer
  21. Au stade où nous en sommes, je crois que les électeurs de gauche auraient tout intérêt, en 2017, à voter pour Juppé : il fera la même politique que Hollande, en gros, mais au moins, comme il est censé être de droite (mouarf !), ils n'auront pas l'impression d'être trahis par leur propre "famille".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous me faites le coup de la vraie droite pour vous préparer à faire Droite de Combat ?

      Supprimer
  22. Avant de grogner et surtout sans savoir, je commence par lire l'avant-projet. J'apprend que les négociations entre salariés et employeurs doivent être "loyales".
    Non mais c'est pour rire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La loyauté...Quel joli concept...J'ai eu comme patron un ministre des finances qui a été condamné pour crimes contres l'humanité...Pendant l’occupation, Maurice Papon avait été un fonctionnaire tout à fait loyal vis à vis du pouvoir en place...

      Supprimer
  23. J'en causais ce matin avec madame et ce midi avec mes collègues, j'étais un peu en colère mais je crois tout simplement que je commence à en avoir plein le cul des conneries du gouvernement.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.