09 février 2016

Le "RSA" et le travail du dimanche

Rectifier Odette : fait. Elle me devait 30 euros et m'en a remboursé 20. Pif paf ! N'y voyez aucune méchanceté de ma part. Je ne lui prête pas toujours des sous quand elle est à jeun. 

Toujours est-il que dimanche matin, je vois le directeur de notre supermarché local (ouvert ce jour) qui me dit qu'il n'a jamais vu une telle affluence dominicale. Je lui ai alors rappelé que le RSA venait d'être versé (je ne me vante pas, c'est mon job de le savoir). Donc des tas de braves gens attentaient ce jour pour acheter à manger. 

Je me demande ce qu'en pensent les gauchistes résolument hostiles à l'ouverture des commerces le dimanche.

3 commentaires:

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.