04 février 2016

Sarkoseul

J'ai vu un article (du Point, un canard de droite) qui disait qu'aucun type de gauche n'acceptait d'affronter Nicolas Sarkozy à DPDA (une émission du service public qui me pousse vers le libéralisme de gauche) en dénonçant "la lâcheté de gauche qui n'ose pas affronter l'ex". Je m'insurge (bêtement). Les ministres et les autres guignols solfériniens n'ont pas à servir de faire valoir à ce quasi repris de justice qui selon tous les gens aussi ou plus intelligents que moi (ce qui fait du monde) sont d'accord pour dire qu'il a mal géré la France et n'a pas tenu ses promesse. 

Dans cinq ans, plus personne ne dormira dans la rue. En 2012, s'il y a plus de 5% de chômage, j'arrête la politique. D'ailleurs, je ne comprends pas qu'il lui reste des supporters. Moi-même, par exemple, si je soutiens encore Hollande, c'est parce qu'aucune huître de gauche ne lui arrive à la ceinture pour ce qui concerne la capacité à être élu. Ou élue mais la question n'est pas là. Ce type est sympathique. Il prend sa mobylette pour aller sauter sa grosse. C'est un président normal qui, en plus, réagit mieux en tant de crise que la tranche de rillettes objet de ce billet. 

Cette courgette farcie au gruyère rapé (désolé, mais in ne peut pas stigmatiser que les andouilles, les rillettes,...) ne trouve personne pour débattre avec lui. C'est con. Il y a deux issues possibles. Soit l'émission a une audience normale, soit une audience dérisoire. Laissons tomber la deuxième hypothèse, on en rigolera demain le cas échéant. L'autre montrerait que les types de droite cherchent une nouvelle idole à recycler ce qui nous pousserait à rigoler aussi. 

Pour ma part, je me fous de ce qu'il a à dire. Je ne vais pas sur Twitter pour faire le commentaire le plus intelligent que les autres. Et ma télé est éteinte depuis le 11 novembre. 

Par contre, si Alain Juppé avait fait cette émission, il aurait trouvé des contradicteurs. Badinter et Rocard, par exemple, mais le budget serpillières du service public aurait des problèmes. 

Et il aurait trouvé des blogueurs de gauche pour le soutenir pour le plaisir de taper sur François Hollande et Nicolas Sarkozy. 

Sarko est seul et Juppé a les blogueurs de gauche. 

Bravo. 

Giscard Président ! S'il faut un ex. Mais gérons intelligemment les serpillières du service public de l'audiovisuel. 

10 commentaires:

  1. Rien n'est drole dans cet histoire; Le refus de débattre et d'échanger n'est pas anodin.
    Si personne n'a a servir de faire valoir à personne, la réciproque est vraie. Aucune personne de droite n'a à servir de faire valoir à la bande à Hollande, dont les résultats et le respect de leur parole ne les rendent pas davantages crédibles et acceptables que l'ex.

    Et au final plus personne ne se parle. Parce que plus personne ne veut donner de la soupe au camp d'en face. Est ce un progrès ?

    Quand je vois à coté les vautours de nos extrêmes qui se régalent voler autour, je me dis que la période 2007 - 20017 aura été une catastrophe pour notre pays...

    Mais vous pouvez continuer à taper et à blacklister Sarkozy, et moi à penser que Hollande représente le pire de ce pouvait infanter la politique française. Au final personne n'avance, la France s'enfonce.
    Mais dans nos blogs on rigole... Moi ça me déprime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête de dire "au final" ce n'est pas français. Et de 20017, c'est trop loin pour moi. Pour le reste de ton commentaire, je t'envoies un sms.

      Supprimer
    2. Merci pour le cours de français, mais dans la réforme, on devrait avoir le droit de dire des mots à la con comme "au final", "impacter" ou "problématique", non ?

      Sinon 20017 c'est loin en effet. C'est ça le problème, et c'est déprimant

      Supprimer
  2. Le 11 novembre. T'as regardé le défilé et ça t'a miné ?

    RépondreSupprimer
  3. (du Point, un canard de droite)
    Non.
    Centriste à la rigueur.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne crois pas que Juppé ait les blogueurs de gauche avec lui, les sondeurs sans doute.
    On constate quand même toi comme moi que pour l'instant Juppé continue sa progression et qu'il est donné gagnant par tous les instituts de sondage lors de leurs études d'opinion. C'est juste un constat pour ma part.
    On sait aussi que la mère Le Pen est annoncée assez haut et par conséquent toutes les enquêtes disent que FH pointerait à la 3ème place du 1er tour.
    Bien sûr ce ne sont que des sondages et puis la primaire à droite est loin, est dans 9 mois et le 1er tour de la présidentielle encore plus loin dans 14,5 mois. Cela peut-il encore changer pour la gauche ? Je l'espère mais rien n'est moins sûr.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis pour qu'on donne sa chance à Sarkozy. Il a plein d'enthousiasme, plein d'idées et de projets intéressants, et comme il n'a jamais été au pouvoir, eh ben, voilà, faut lui donner sa chance.

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai pas regardé le quasi repris de justice, ça devait être quand même comique.

    RépondreSupprimer
  7. Je suis d'accord avec toi que le "moins pire" pour la France est la réélection de Hollande. Il ne traîne aucune casserole, il ne fait rien mais c'est pas grave. Ah si, il vend des avions à des pays qui égorgent des opposants. C'est ce qu'on appelle la "real politique". Bon, moi, c'est tout vu, je vote FH en 2017.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.