12 février 2016

Un referendum pour NDDL ? Des thèmes de campagne...

Ainsi, François Hollande a annoncé un référendum local pour l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ce qui, à la réflexion, est probablement une très bonne idée mais ce n'est pas le sujet de mon billet. Je papotais avec un pote dans Twitter qui me disait que les arguments des opposants lui semblait bon, que l'aéroport n'était pas utile et que les participants étaient mauvais en communication.

A ce point, je lui répondrai qu'il est difficile de défendre l'aéroport tellement il est évident qu'il est nécessaire et pas une catastrophe annoncée. En outre, la plupart des opposants ne connaissent rien au dossier et ne font que relayer des messages orientés prémâchés. Surtout, l'opposition est de principe, c'est une opposition de gauche à François Hollande, peu importe l'intérêt du dossier, voire l'intérêt de l'aéroport pour le peuple, celui prétendument défendu. Enfin, les opposants sont toujours très actifs dans les réseaux sociaux et on est facilement influencé par leurs messages.

Les plus rigolos sont les argumentaires sortis par des pilotes de ligne. Ce sont les mêmes (ou les descendants...) qui prétendaient, il y a longtemps que Roissy était inutile car Orly ne serait jamais saturé. Tu parles ! Les lascars avaient acheté des pavillons vers Orly. Il allaient devoir aller travailler plus loin.

Alors, par où commencer.  ?

La saturation de l'aéroport actuel

Les opposants sortent beaucoup de textes montrant que des aéroports beaucoup plus gros que celui de Nantes fonctionnent très bien avec une seule piste et qu'il n'y avait pas besoin de construire une deuxième piste pour augmenter le trafic. Personne ne parle de construire une deuxième piste à Nantes... sauf les opposants à l'aéroport pour éviter les nuisances environnementale de NDDL ! Nous y reviendrons.

Le problème est l'aérogare qui commence à saturer. Celles des aéroports comparés à Nantes Atlantiques sont bien plus grandes, il y a plus de machins d'embarquement, de parkings,... J'en passe. Notons bien que je vais avoir des trolls qui vont prétendre que j'ai tort.

Le prix

Tout d'abord, je me fous un peu du prix de NDDL vu que c'est Vincy qui raque. La collectivité paye les infrastructures autour. C'est ainsi que les opposants n'hésitent pas à compter la ligne à grande vitesse entre Rennes et Nantes dans la facture totale, de même, d'ailleurs, que les frais qui reviennent à Vincy. C'est facile de faire dire n'importe quoi aux chiffres.

Par contre, ils sont très peu loquaces quant au coût de la réfection de NA. A part que NA a déjà une piste, il y en a une en moins à construire qu'à NDDL, il n'y a pas de raison que le coût de l'aérogare avec une une piste soit moins cher dans un coin que dans un autre.

Mais, le coût de la deuxième piste à NA serait prohibitif puisqu'il faudrait détourner la ligne de train qui va à Pornic. Ca ils oublient de le dire.

Et la démolition de l'aérogare permettra de récupérer de l'espace pour des commerces, des bureaux, des habitations.

Rappelons qu'il n'est pas possible de démolir l'aéroport toujours utilisé par les entreprises du coin (notamment Airbus qui aura l'air bête sans piste).

Enfin, la reconstruction de l'aérogare de NA et la construction de la deuxième piste nécessiteront la fermeture de l'aéroport pendant ce temps là. Le "coût économique" est affreux. 

La position de l'aéroport

NA est bien situé par les habitants du sud de la Loire mais reste dans Nantes. NDDA sera au croisement de deux axes routiers important (Rennes Nantes et Quimper Nantes, via notamment Lorient et Vannes) et par une ligne à grande vitesse.

Quelqu'un peut nous expliquer comment on fait pour aller à NA en transports en commun ? Pour rigoler, hein.

En voiture, de Bretagne, NA est à 15 ou 20 minutes plus loin que NDDL, ce qui serait supportable mais, il faut traverser la Loire par le Pont de Cheviré et on est susceptibles de tomber sur des ralentissements. Compter 15 à 20 minutes supplémentaires de marge en espérant que le parking ne soit pas déjà complet (je dis cela au hasard, je ne connais pas le parking de NDDL).

Le nombre d'aéroports

Les opposants vont expliquer que la Bretagne est la région la plus dense en aéroport. Rappelons quand même qu'ils ont pour la plupart été construits pendant la guerre par les Allemands. Le problème est qu'aucun d'entre eux n'est un grand aéroport susceptibles de rentabiliser plusieurs liaisons internationales ! En fait, regardez les cartes des partisans de NDDL : elles montrent les zones bien desservies par les avions. Le grand ouest ressemble à un désert.

L'utilité

Pas un seul responsable politique sérieux ne dit que l'aéroport de NDDL est inutile, pas seulement pour les raisons déjà évoquées ici, comme la nécessité de faire un grand aéroport pour en remplacer des petits afin d'améliorer les dessertes, mais aussi pour doper l'activité économique du coin.

Par exemple, j'ai bossé dans une SSII à Vannes, imaginez ce que j'ai pu galérer pour aller visiter des clients en France. C'était avant le TGV, certes.

Imaginez le patron d'une boite travaillant dans l'agroalimentaire et habitant Loudéac, en plein Centre Bretagne. Avec NDDL, il pourra faire l'aller-retour pour Prague ou Séville dans la journée.

Ceux qui disent que l'aéroport est inutile sont ceux qui ne prennent jamais l'avion (sauf potentiellement pour leurs vacances à eux, mais ça ne compte pas) ou habitent Paris. J'ai entendu beaucoup de bêtises que je ne répèterai pas mais les avions ne sont pas faits que pour les touristes qui vont aux baléares ou pour les hommes d'affaires qui vont à New York.

L'environnement

C'est le sujet majeur mais on ne trouve aucune étude sérieuse pour comparer les dégâts provoqués par l'utilisation intensive de NA et ceux provoqués par la construction puis l'utilisation encore plus intensive de NDDL.

En terme d'utilisaton, NDDL aura beaucoup moins d'impact sur l'environnement (si deux pistes sont prévues, c'est pour limiter le roulage : si le vent est à l'ouest, les avions attérissant face au vent se poseront sur la piste à l'est de l'aérogare et n'auront plus à rouler jusqu'à elle puisque l'atterissage les y fera arriver). NA emmerde un nombre délirant de gens qui habitent le quartier et poluent un lac avec des espèces protéger. Démolir l'aérogare permettra de récupérer de la surface et donc de limiter l'étalement urbain de Nantes.

Ca vaut bien le coup d'emmerder trois salamandres à Notre-Dame-des-Landes, non ?


48 commentaires:

  1. "Bernard Hagelsteen a supervisé le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes lorsqu’il était préfet de la Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire. Un an après qu'il eut quitté ses fonctions, l'appel d'offre de la construction de l’aéroport est remporté en 2010 par groupe Vinci. Bernard Hagelsteen est ensuite recruté en 2011 par Autoroutes du Sud de la France puis par Vinci Autoroutes, qui appartiennent toutes les deux au groupe Vinci, qui a a également reçu la concession de cet aéroport pour cinquante ans2,3. Les opposants à l’aéroport dénoncent ce qu'ils considèrent comme un pantouflage. Cette embauche a été visée par la Commission de déontologie de la fonction publique."

    Magique. Argent public, fortunes privées.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Hagelsteen

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce genre de propos qui vous fait perdre toute crédibilité parce qu'ils prouvent que vous avez appris un argumentaire par coeur tout en étant totalement et doublement hors sujet : d'une part tu ne réponds pas à mon argumentaire et d'autre part tu ne parles par de l'aéroport mais des conditions de l'appel d'offre.

      Ducun, tu crois que s'ils refont NA, il n'y aura pas de pot de vin. Qui te dit que c'est pour le remercier qu'ils l'ont embauché ?

      Du vent.

      Et tu ne parles pas de l'aéroport. Tu ne récites même pas d'argumentaire, tu sais seulement où le trouver.

      Supprimer
  2. L'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, magouilles et compagnie, un partenariat public-privé qui ne sert que les intérêts du groupe Vinci. En clair un nouvel aéroport financé par de l'argent public et c'est le privé qui ramasse la mise.

    L'aéroport de Nantes est très loin d'être saturé, il n'y a aucune raison économique de construire ce nouvel aéroport. Surtout lorsqu'on a sous les yeux un exemple comme Le fameux aéroport de Ciudad Real, en Espagne, qui a été vendu pour la somme de... 10 000 euros, alors qu'il avait coûté 450 millions. C'est pas grave, ce sont toujours les contribuables qui paient la facture.

    Et qui c'est qui va demander aux contribuables de renflouer ses comptes parce que le trafic aérien de Notre-Dame-de-Vinci ne correspond pas à son business plan ? C'est Vinci, le concessionnaire, qui n'aura surtout pas oublié d'inclure cette clause en béton armé dans le contrat partenariat public-privé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu racontes n'importe quoi. Le contribuable ne paye pas un sous contrairement à d'autres PPP : la collectivité ne paiera pas de loyer.

      Supprimer
    2. Ben oui, c'est une CSP (concession de service public). Pour ceux qui l'ignorent, ça fonctionne en gros à l'envers par rapport à un PPP (c'est le concessionnaire qui file des ronds à l'Etat et pas l'inverse).

      Supprimer
    3. Ben oui. Mais il leur faut trouver des arguments.

      Supprimer
  3. Toi non plus, tu n'argumentes pas, sale pute.

    RépondreSupprimer
  4. La construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, magouilles et compagnie, un partenariat public-privé qui ne sert que les intérêts du groupe Vinci. En clair un nouvel aéroport financé par de l'argent public et c'est le privé qui ramasse la mise.

    L'aéroport de Nantes est très loin d'être saturé, il n'y a aucune raison économique de construire ce nouvel aéroport. Surtout lorsqu'on a sous les yeux un exemple comme Le fameux aéroport de Ciudad Real, en Espagne, qui a été vendu pour la somme de... 10 000 euros, alors qu'il avait coûté 450 millions. C'est pas grave, ce sont toujours les contribuables qui paient la facture.

    Et qui c'est qui va demander aux contribuables de renflouer ses comptes parce que le trafic aérien de Notre-Dame-de-Vinci ne correspond pas à son business plan ? C'est Vinci, le concessionnaire, qui n'aura surtout pas oublié d'inclure cette clause en béton armé dans le contrat partenariat public-privé.

    RépondreSupprimer
  5. La construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, magouilles et compagnie, un partenariat public-privé qui ne sert que les intérêts du groupe Vinci. En clair un nouvel aéroport financé par de l'argent public et c'est le privé qui ramasse la mise.

    L'aéroport de Nantes est très loin d'être saturé, il n'y a aucune raison économique de construire ce nouvel aéroport. Surtout lorsqu'on a sous les yeux un exemple comme Le fameux aéroport de Ciudad Real, en Espagne, qui a été vendu pour la somme de... 10 000 euros, alors qu'il avait coûté 450 millions. C'est pas grave, ce sont toujours les contribuables qui paient la facture.

    Et qui c'est qui va demander aux contribuables de renflouer ses comptes parce que le trafic aérien de Notre-Dame-de-Vinci ne correspond pas à son business plan ? C'est Vinci, le concessionnaire, qui n'aura surtout pas oublié d'inclure cette clause en béton armé dans le contrat partenariat public-privé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On fait deux fois le même commentaire ? Ca sent la réserve d'argumentaires stockées pour les armées de troll. Belle organisation !

      Supprimer
  6. Ça eu payé, les "billets de fond" reviennent, c'est bien, si t'as encore besoin d'aide, ne pas hésiter. #Bobiyé même si le fond laisse à désirer. Pas assez documenté, un peu trop "militant" genre " Ah les affreux gochistes qui ne comprennent rien au dossier que je n'ai pas lu non plus toussa . A re-travailler. Tiens, tu trouveras ides-éléments du dossier dans ce billet très travaillé (le mien) : Notre-Dame-des-landes: rompre le contrat de concession? Oui mais qui paie?

    Mais c'est bien, on avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était l'époque où tu faisais des billets de fond. C'est bien. Tu tapais encore sur Sarkozy en te documentant.

      Un manque néanmoins : Vinci se risquera-t-il à exiger une indemnité de l'Etat compte qu'il vit de contrats publics ?

      Supprimer
    2. Et je ne pouvais pas documenter ce billet : il fait le tour des sujets.

      Supprimer
  7. Attention, billet à trolls. Le problème des opposants c'est qu'ils pensent qu'en répétant 1000 fois une connerie ça va la transformer en vérité, et dans le même temps restent totalement imperméables à tout raisonnement favorable à l'aéroport, même parfaitement étayé. C'est typique de la circulation circulaire de l'information qui règne dans ce milieu. Ils sont 50 à tout casser sur Twitter à se RT mutuellement avec des hashtags qui bouffent la moitié du message, mais s'imaginent être des millions et représenter le "peuple". La plupart n'ont jamais foutu les pieds dans la région. Des militants hors-sol. On croirait entendre des mélanchonistes.

    Tiens j'en profite au passage pour donner le lien d'un blog avec pas mal de bobiyés sur la question, je sais pas si tu le connais déjà. Et au moins le gars est du coin :

    http://philippedossal.fr/

    RépondreSupprimer
  8. Vous osez dire que la plupart des opposants ne connaissent rien au dossier !!!!
    Alors lisez ceci .....

    http://www.politis.fr/articles/2016/02/notre-dame-des-landes-une-grandiose-arnaque-a-700-millions-deuros-34071/?utm_source=Lettre+d%27information+de+l%27ACIPA&utm_campaign=1062ae1b20-Lettre_info_2016_16&utm_medium=email&utm_term=0_1b47b85912-1062ae1b20-230443893

    Je pense que c'est vous qui n'y connaissez rien, alors cessez d'en parler .....

    RépondreSupprimer
  9. Ces gens là ne vivent plus dans le monde réel...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais savent se rendre ridicules. C'est beau.

      Supprimer
  10. L'aéroport NDDL est totalement inutile, sauf pour Vinci à qui les gouvernements de droite comme de gauche font des cadeaux royaux en lui bradant nos autoroutes (celles que de Gaulle avait promises gratuites après 30 années de péages versés...)

    Curieux que des socialistes fassent le même sale boulot que la droite ... ou pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Continue à raconter des conneries. Tout le monde était pour avant que des crétins dans ton genre profitent de l'arrivée de la gauche au pouvoir. Parce que tu te crois plus de gauche mais tu oublies l'intérêt du peuple.

      Cet aéroport est utile. Tu trouveras des arguments dans le billet.

      Supprimer
    2. Cet aéroport est inutile, une gabegie de pognon comme tous les projets étatiques, gonesses, route de la Réunion.

      C'est de l'étatisme de connivence.

      Jegoun, t'es un abruti.

      Supprimer
    3. Notre anonyme ne doit pas souvent prendre l'autoroute.
      Pour ma part avec quelques dizaines de milliers de km sur ces rubans à péage, j'ai apprécié le présence permanente des hommes en orange comme de la réactivité des services d'entretien en cas de dégradations et de sécurité lors des accidents tout comme le radioguidage (107.7)sur la totalité des autoroutes.
      Tout cela doit bien âtre payé et de préférence par les usagers.

      Supprimer
  11. Tiens ! GdC fait un billet sur ce thème. Billet intéressant par ailleurs vu que le référendum de pepere n'a aucune assise légale.

    Néanmoins, il ose dire qu'il connaît le sujet. Comme si un type de Nancy chômeur (ce n'est pas une critique), ancien travailleur social (je crois) pouvait connaître les besoins en transport des habitants de Bretagne.

    Cessons d'écouter ces types.

    RépondreSupprimer
  12. "La saturation de l'aéroport actuel"
    Vrai. Mais, d'une, beaucoup moins rapidement qu'annoncé. De deux, essentiellement lié au lowcost, qui ont pléthores d'aéroports (dans le coin mais dans toute la France) pour continuer à se développer.
    On est loin de l'homme d'affaires niveau clientèle à NA.

    "Le prix"
    "La collectivité paye les infrastructures autour."
    La collectivité qui n'a rien décidé, ni budgeter.
    Pardon si ceux qui n'ont pas confiance ne sont pas des innocents.

    " Quelqu'un peut nous expliquer comment on fait pour aller à NA en transports en commun ? Pour rigoler, hein."
    Visiblement, nous ne savez pas de quoi vous parlez.
    1€60 pour faire Nantes centre-NA, en, allez, 45mns max (une correspondance; en 30mns, c'est jouable). Oui, oui, 1€60. Cherchez donc à savoir comment. Vu que vous avez l'air d'un malin, vous paierez 8€ pour y aller en 20mns sans correspondance. Tout cela dans des véhicules gérés par la Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise.
    Vous pouvez arrêter de rire et reprendre votre respiration.
    Pour les longues distances, les bus à Macron sont dessus.
    Après 23h, c'est plus compliqué. Il faut raquer en taxi. Mais votre boule de cristal sait déjà ce qu'a prévu la collectivité, certainement ? Et comment Uber va faire chuter les prix des taxis depuis NDDL ?

    "Le nombre d'aéroports"
    Qui n'a jamais été pris en compte par les partisans du projets et les décideurs. "Trop compliqué. Yavait des terrains gelés, là, dans la cambrousse. Ya quoi au menu ? Burp."

    " Imaginez le patron d'une boite travaillant dans l'agroalimentaire et habitant Loudéac, en plein Centre Bretagne. Avec NDDL, il pourra faire l'aller-retour pour Prague ou Séville dans la journée."
    Ca, c'est de l'argumentation ! Au max, il gagne 2h. Merci pour le patron de la Roche-sur-Yon.
    Ridicule.
    D'autant que c'est le retraité de Loudéac partant à Marrakech qui va gagner du temps.

    "L'environnement"
    Le jour où on comprendra qu'être écologiste n'est pas être réactionnaire, les débats seront d'une autre tenue. Le lac de Grand-Lieu (depuis que les Américains ont investit Château-Bougon, pas les Allemands) s'y est fait. La Nature sait s'adapter, bon gré, mal gré. A NDDL, si elle n'est pas aussi exceptionnelle, elle sera purement et simplement détruite. Légère différence, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est ridicule. Je te casse sur un sujet. Tu reviens sur d'autres dans le désordre. On frise la panique.

      1. On parle de développement économique pas de touristes en low-cost.

      2. Les infrastructures : il y a le temps de décider. On ne va pas construire des routes et des gares si elles ne mènent nulle part.

      3. 20 minutes ? Tu sais ce que ça fait avec la marge pour les transports en commun quand on a un avion à prendre.

      4. Tu défends Uber maintenant. Vil libéral. Tous les arguments sont bons.

      5. Le nombre d'aéroports ? Tu bottes en touche et tu es à côté de la plaque. À part Brest (une seule piste !) et Nantes, aucun n'a la taille critique pour avoir autre chose que des Air France pour Paris, Lyon ou Marseille et des low-cost.

      6. Au max deux heures. Ben oui. La possibilité de faire un aller retour dans la journée.

      7. La Roche sur Yon est à 70 km de Nantes (contrairement à Rennes et Vannes... Et Loudéac) et a aussi besoin d'un gros aéroport. Il est gagnant. Sauf s'il va à Paris...

      8. L'environnement ? Les salamandres s'habitueront aussi à NDDL mais les Nantais proches de NA ne se feront jamais au bruit et à la pollution.

      Et ensuite ?

      Supprimer
  13. (suite)
    Maintenant, tout en sachant que si le referendum concernera certainement seulement le 44 (les politiques ne peuvent sciemment pas se passer du vote sud-Loire, même si, tant pis pour eux et ce qu'ils cherchent à faire depuis... bah le gel des terrains à NDDL, réduire l'importance du nord-Loire), merci aux Bretons, aux Mayennais et aux Angevins (et aux Français pour un projet d'Etat) pour l'argent !
    Sauf que Nantes n'a pas besoin d'un nouvel aéroport, car elle sature. Fermé NA (partiellement: Airbus), c'est profiter des terrains libérés des normes anti-bruits pour la spéculation immobilière.
    Il est là le noeud du problème. L'avion est tellement accessoire que ça ne choque pas les élus et la CCI de le déplacer de 20 bornes (et de le vendre aux Brestois comme aux Manceaux).
    Et vu l'incompétence avec laquelle JMA a géré la PLUS GROSSE FRICHE INTRA-MUROS D'EUROPE DE L'OUEST (autant dire qu'il a gagné au Loto quand il a récupéré la ville deux ans après la fermeture des Chantiers, gérées correctement par les prédécesseurs), c'est un cauchemar à venir, la qualité de vie s'est effroyablement dégradée et il faut être campagnard et parisien pour trouver la vie plus agréable à Nantes qu'ailleurs.
    On peut trouver ça dynamique pour une ville. Sauf qu'une ville vit avec un territoire. L'habitant de Loudéac, il va se retrouver avec un désert face à l'axe Rennes-Nantes, ainsi que tout l'ouest breton.
    Pour la péninsule bretonne, pour la Vendée et la Mayenne, et Angers dans un autre cadre, il ne serait que bénéfique que Nantes cesse de grossir.
    D'autant que la particularité bretonne, et dans une certaine mesure de la façade atlantique, c'est le maillage de villes moyennes, qui éclate maintenant avec la politique des "métropoles". Nantes et Rennes n'étaient pas de si grandes villes il y a peu. Et Rennes suit l'explosion de Nantes (la vie y est devenu plus douce, beaucoup de néo-nantais gogos attrapés par la com' de Nantes regardent Rennes avec regrets).
    Ce qui ne veut pas dire stagner. Il y a la mer à Nantes. Pas à 50kms. A NANTES. Pas seulement la Loire, c'est un estuaire (je vous renvoie à la définition de ce mot ainsi qu'à la particularité de celui de Nantes, la Loire étant un fleuve non-navigable). C'est le port Nantes-Saint-Nazaire qui devrait focaliser l'attention. Parce que, entre autres, le jour où STX va partir, on ne sait pas ce qu'il deviendra des Chantiers de l'Atlantique (et je vous laisse imaginer le bordel, déjà que l'attitude des gouvernants envers Airbus Nantes dans l'histoire NDDL a été très, très, très mal vécue).
    La mondialisation, c'est la mer, pas l'air.
    Mais c'est compliqué. "Ya quoi au menu ? Burp !"
    C'est ça le niveau de la CCI sur cette histoire de NDDL.
    Si NDDL est un symbole, ce n'est pas qu'une question écolo. C'est une question de démocratie. De corruption passive. De décalage avec la réalité (en 2016, faire rêver avec un aéroport ? vraiment ? pendant ce temps, à Quimper, Bolloré investit dans la batterie, ou sur les côtes, d'autres dans les algues, l'avance techno marémotrice française ? morte).
    Bref, c'est un résumé de la France de ces 40 dernières années. Elle vient de là, aussi, l'hystérie (pros et antis ! les pros sentent moins mauvais mais ont la même haine dans le regard).
    Si le pays n'est pas capable de se remettre en question sur un parking géant, ya vraiment plus grand chose à espérer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es de plus en plus incohérent et toujours anonyme mais plus long. On sent la panique.

      Supprimer
  14. Euh... Si tu me confonds avec l'autre, tu te plantes. Parce que le coût du vil libéral... euh... de mon point de vue, tu es un gauchiste et je n'ai certainement jamais voté plus à droite que Bayrou donc ton monde et ses modèles, garde les pour toi.
    Quand à la suite, j'en ai envoyé une.
    Sinon, réponse de la réponse.
    1 le développement du nombre de passagers, c'est le lowcost. FAIT. Le reste, c'est de la spéculation.

    2 ouais, ouais, on a le temps. On reprend un digo ? Burp. C'est de l'argument ça ?

    3 j'attends un exemple d'une ville aussi compétitive niveau ratio/prix de la connections aéroport/centre.

    5 je ne botte pas en touche, je parle du manque de volonté et d'imagination. Il y a des tas d'aéroports où un développement étaient possibles.

    6 au max. Et à l'heure des nouvelles technologies, on peut bosser pendant ces 2h.

    7 il l'a déjà son gros aéroport.

    8 ah ça, on finit bien par payer ce qu'on a gagné ailleurs. S'ils se sont fait mettre par un agent, tant pis pour eux. C'est pas comme si y avait pas un aéroport à Château-Bougon depuis... 80 ans.
    En plus, vu que ça a l'air de t'obséder avec ta vision du monde 70s, ils votent à droite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon Dieu ! Je confonds les anonymes.

      Et tu racontes n'importe quoi. Tiens ! Ton point 3. Évidemment que l'aéroport de Nantes est bien pour les habitants de Nantes (sauf les riverains). Le sujet n'est pas là.

      2. Tu bottes en touche.

      1. La spéculation, c'est mal. Mais je te parle de développement économique.

      5. Oui. Lesquels ?

      On a perdu le 4 en route.

      6. On bosse très bien d'une chambre d'hôtel.

      7. NA n'est pas un gros aéroport.

      8. Ma vision du monde des années 70 alors que je lutte contre les aéroports en centre ville. Quant à ton argument : c'est pire chez d'autres, heu...

      Supprimer
  15. Même ton argument de la panique ne tient pas. Rapport à ce que mon autre suite est bien plus succincte suite à ta réponse.
    J'ai tout simplement abandonné l'idée de développer le débat.
    Non, parce que ta mise au point là, ça fait depuis 2000 que ce sont TOUJOURS les mêmes arguments.

    Le même Anonyme que sur les 3 derniers com.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne le debeloppe alors. D'ailleurs tu ne eeveloppe rien. Les arguments sont toujours les mêmes des deux côtés.

      Supprimer
  16. 2 non, botter en touche, en rugby, c'est gagner du terrain. En foot, du temps. C'est toi qui dit qu'il y a le temps. Mais pas grave,on verra ça plus tard la LGV. Pas besoin d'y travailler sérieusement, comme pour convaincre, par exemple ?

    1 basé sur la spéculation immobilière. Je développe ensuite sur le territorial mais comme c'est compliqué, je divague forcément.

    5 Rennes a le foncier pour s'agrandir et des travaux y seraient justement moins préjudiciable qu'à NA.
    Je n'ai pas dit qu'il fallait zéro béton, hein. Il n'y a que les pros qui fantasment cela sur les antis.
    Et pourquoi pas Brest, pour en faire une vraie métropole et pad une par défaut ?

    4 tu es parti sur une attaque infondée et sans rapport avec le sujet. Tu m'as perdu tout seul mais j'avais fait l'effort de répondre (et dans ton désordre aussi).

    6 mais ça fait des frais. Mais bon, c'est développement économique ou pas ?

    7 Il est international. Mais Nantes n'est pas une grande ville, vu que selon toi, il faut jouer avec Paris, Lyon, Marseille.
    La cohérence argumentaire, t'as essayé ?
    Je sais pour un gauchiste, c'est pas gagné.

    8 alors maintenant, il est centre-ville NA ? Mais n'importe quoi. C'est la ville qui s'est rapproché à cause de promesse de délocalisation de l'aéroport et de la folie pavillonnaire !
    Tu soutiens ceux qui ont sciemment provoqué cette situation (NDDL aurait pu grossir et prendre sa part si les terrains n'avaient pas été gelés). C'est prodigieux.
    Bon allez, on en reparlera quand le projet sera annulé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement tu n'as rien compris. Voir le pont 7. Je ne parle pas de Nabtes mais du grand ouest.

      Supprimer
    2. Bon le bistro ferme dans un quart d'heure et j'ai une pinte à finir.

      Supprimer
    3. Cela étant tu confirmes mon argument sur les cinglés ultra présents sur les réseaux sociaux.

      Supprimer
    4. @Anonyme:

      5. Tu veux agrandir Rennes ? Impossible. La piste est trop courte, et tout agrandissement est bloqué d'un côté par la Vilaine et ses zones humides (bien plus riches et intéressantes qu'à NDDL si tu veux mon avis), et de l'autre par l'axe Rennes-Redon qui est l'un des plus fréquentés de l'agglomération.

      Contrairement à toi je sais de quoi je parle vu que j'habite juste à côté (je peux voir la piste par ma fenêtre).

      8 : Erreur, le couloir aérien passe au-dessus du centre historique qui était là bien avant NA. Le problème de NA ce n'est pas sa proximité avec Nantes (d'autres aéroports sont tout aussi proches de leur agglomération), mais son alignement avec le centre. Et comme on ne peut pas faire de piste est-ouest...


      Des militants hors-sol on vous dit.

      Supprimer
  17. Bon, au moins on est tombé d'accord sur un truc.

    RépondreSupprimer
  18. Cinglé ? Tu veux que je fasse ton profil psycho avec toutes tes provocations sur la mienne ? Ou le niveau de ton blog ? A te retrouver crisper sur ta posture de départ (aéroport ou Hollande) sans passion, ni réflexion ? Rien de plus triste qu'un vieux militant. Un colleur d'affiche, c'est déjà pas joli, mais un blogger...
    Vaut mieux être un cinglé qu'un naïf avec une gueule de bois et le cul douloureux.

    RépondreSupprimer
  19. @ElFredo
    J'adore les procès d'intention ! Les militants sont tellement dans leurs têtes qu'ils n'entendent que ce qu'ils veulent.
    J'ai dit qu'il fallait une nouvelle piste à Rennes ? Faudrait déjà savoir de quoi on parle.
    Sininin, rigolo, tu m'expliques comment aller à NA comme ton copain ? Tu crois que je l'ai lu sur le net ou entendu à un meeting ? Tu crois que je suis contre l'avion parce que je suis contre NDDL ? J'ai plus beaucoup de places sur mon passeport et NA doit être le 2e aéroport que j'ai le plus emprunté. Le 1er où j'ai pris l'avion, mais comme j'ai surtout fait des vols longues distances, je connais mieux CDG. Pardon si savoir s'organiser pour prendre un vol n'est pas vu comme une épreuve par tout le monde. De chez moi, je l'ai plein axe d'ailleurs. Je les vois régulièrement passer bas sur la ville mais il faudrait avoir peur ? Mais j'habite Nord-Loire, je ne suis pas idiot comme les geignards avec leurs crédits sur leurs maisons phénix.
    Alors oui, ça vole bas et ça emmerde l'immobilier. Mais l'immobilier a tellement été bien à Nantes que je ne vois pas le problème pour que ça se calme. Tout comme la démographie. Tu la vois la place du Commerce, l'expert de terrain ? Tu l'as vu y a 10 ans ? T'es coincé sur le périf ou dans le tram ?
    Lot de toutes les grandes villes ? Sûrement mais à un tel niveau, si ça continue, ça va être invivable. Tu veux qu'on parle de l'ubuesque non-décision sur le pont Anne de Bretagne, ou le déménagement du MIN et du CHU, l'expert de terrain ?
    Non, parce qu'une ville, ce n'est pas qu'un aéroport. Et comme les élus naviguent à vue, pardon, mais PARDON, d'être pour le moins dubitatif (et ça n'a rien à voir avec gauche-droite, c'est le niveau politique nantais dans son ensemble qui est mauvais ou rendu mauvais par le potentiel EXCEPTIONNEL qu'avAIT Nantes).

    Ce projet, ce n'est pas l'apocalypse mais a été tragiquement géré par les responsables. L'Etat, la CCI, les collectivités locales ont été en-dessous de tout. Mais sous prétexte qu'on aime pas les punkachs et les hippies, on devrait s'interdire de mettre le nez dans leur merde aux notables et les renvoyer à leurs études ? C'est ridicule. Pire qu'un zadiste sous acide.
    Quant à la plus-value d'un aéroport, il y a nettement mieux à faire pour développer harmonieusement le territoire.
    Mais NDDL a tout crispé, tout phagocyté, tout pourri. Par l'entêtement de tous, sauf que certains ont des comptes à rendre (ouais, en plus, j'y mets de la morale).
    Quant au hors-sol, moi, je suis au courant de ce projet bien avant 2000 (et naïvement, je trouvais ça cool un nouvel aéroport et que JMA était un bon maire) et j'aurais certainement le droit de voter, et pas toi le Rennais (mais semblerait que ça ne te gêne pas).
    NDDL était l'occasion de remettre à plat pas mal de choses. Comme les PPP ou la démocratie locale. D'essayer, au moins. Mais les caciques locaux ont tout fermés (sans être capable d'empêcher les squatters, ça aussi c'est leur faute).
    Après tout, ils ont raison, il y en a pleins pour leur accorder un blanc-seing.

    Sinon, y aura les JO à Paris. A Hambourg, à Boston, on consulte la population. A Paris ? Remember Athens 2000.

    Anonyme démocrate (voilà pourquoi le g/d, ça me fait marrer).

    RépondreSupprimer
  20. Ah et les spots, les experts ? On en parle de la distribution des slots ?
    Allez donc vous renseigner sur Google, vu que ça n'entre pas dans le débat politicard, m'étonnerait que vous ayez daigné vous y intéresser.

    RépondreSupprimer
  21. Bon, les guignols, on se calme. Les anonymes sont assez crétins pour croire qu'ils vont nous convaincre alors qu'ils ne donnent qu'un avis sur les procédures, pas sur le fond.

    Surtout le crétin qui nous dit "Et comme les élus naviguent à vue" alors que le projet a 50 ans. Et ceux qui ont des comptes à rendre sont ceux qui foutent la merde.

    Les prochains commentaires ne seront publiés que si j'ai le courage de les lire. Il y a peu de chance.

    RépondreSupprimer
  22. Dites donc, les deux gros : depuis quand vous daignez parler avec des trous du cul anonymes (pardon pour le pléonasme) ?

    Sinon, je ne discuterai pas sur le fond, car s'il est une chose dont je me contre-pignole à deux mains, c'est bien de votre fuckingaéroport. En revanche, si quelqu'un envisageait de disperser tous les zadistes pouilleux au canon à eau (pour commencer), il aurait mon soutien le plus enthousiaste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ? Pour montrer leur ridicule.

      Quels gros.

      On pourrait jeter une bombe atomique sur la ZAD. Le temps que les radiations disparaissent, plus personne ne viendra défendre ce coin.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.