03 mars 2016

Armer les agents de sécurité privés ?

Une dépêche vient d'arriver à mes yeux : il sera bientôt possible d'armer les agents de sécurité privés. Notons bien que je n'ai lu que le titre de la dépêche. Mais elle tombe moins d'une semaine après une autre information : un policier a utilisé son arme de service pour tuer sa femme. 

Je veux bien qu'on puisse tuer sa femme ou qui que ce soit mais pas avec une arme de service. Smiley. 

Il reste encore un type de gauche au gouvernement ?

On commence par armer des lascars puis on continue par limiter leurs formations, les contrôles,... Finalement, on pourrait privatiser la police. 

Il n'y a que la gauche française à imaginer la privatisation des fonctions régaliennes de l'Etat et s'asseoir sur le statut de fonctionnaire assermenté et tout ça.

D'un autre côté, le fait qu'un policier puisse tuer sa femme en dehors des heures de service avec son arme du même métal parce qu'il est autorisé à la porter en dehors des heures en question laisse à penser que je fais des phrases trop longues et que quelque chose part en couilles dans ce pays. 

Pour rétablir la situation, je propose qu'on fasse une loi pour que seul un policier soit autorisé à tuer sa femme avec son arme de service à condition qu'il le fasse pendant les heures de service. 

A votre service. 

13 commentaires:

  1. Billet certifié rédigé en moins de quatre minutes (montre en main, j'ai regardé l'heure avant de me lancer pour savoir si j'avais le temps de le faire avant de prendre le métro pour arriver à la Comete avant 21h15), le tout avec un iPhone.

    Je garde la forme...

    RépondreSupprimer
  2. Les femmes policier auraient évidemment le même privilège ? Enfin, je ne sais pas s'il y a beaucoup de femmes policiers dans les milices privées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment ! Les femmes policiers doivent avoir le droit de tuer leurs femmes.

      Supprimer
    2. Tu sais bien que l'homosexualité n'existe pas chez les flics.

      Supprimer
    3. Koltchak9112005 mars, 2016 10:44

      Mais si, mais si.

      Supprimer
  3. Nous laisser nous entre-tuer est peut-être une manière déguisée (mais pas moins subtile) de résoudre le problème du chômage (dont il paraît qu'il aurait baissé fin 2015)...?

    RépondreSupprimer
  4. Ca va relancer l'industrie de l'armement individuel en France, elle en a besoin

    RépondreSupprimer
  5. Koltchak9112005 mars, 2016 10:50

    Une arme n'est jamais qu'un outil comme un autre. C'est la personne qui l'a en main qui peut en faire une bonne ou mauvaise utilisation. Même aux USA, le nombre de morts par agression au couteau, hache, tournevis, marteau, etc. est plus important que le nombre de tués par balle. Doit-on interdire la détention d'outil à son domicile et leur vente aux particuliers ?

    Quant aux agents de sécurité privée, il est clair que l'on va trop vite. L'état de ce secteur en France est assez catastrophique, même si il y a un mieux depuis une dizaine d'années. Avant d'y penser, il faut remanier de fond en comble ce secteur en créant un véritable statut juridique, en mettant en place un profil de recrutement exigeant, une formation juridique et pratique. Après tout, cela pourrait avoir un impact positif sur la sécurité. Au Royaume-Uni, ce sont des agences de sécurité privée qui assurent la garde et la surveillance des bâtiments publics et qui assurent les transferts des détenus. Ce qui permet de mettre plus de flics dans les rues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé. Votre commentaire était bloqué dans les tuyaux.

      Supprimer
    2. Koltchak9112005 mars, 2016 20:28

      Ça arrive.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.