15 mars 2016

Mein Kampf


Entendons nous bien : le titre de ce billet de blog n'est qu'un stupide jeu de mot destiné à multiplier par 10 la fréquentation de ce blog et je présente mes condoléances à la famille, les plus sincères en espérant qu'ils ne se disputent pas l'héritage. 

Il n'empêche que ce monsieur est un fondateur de la "prestation informatique" dont au sujet de laquelle on a rarement vu plus de sources d'esclavagisme, l'uber avant tout. Certes, les salaires sont conséquents quand tout va bien. Mais quand tout va mal, on fait miroiter à des diplômés benoît qu'ils vont gagner des fortunes en se mettant à leur compte. 

Il se retrouvent sans CDI mais vendus à des clients (dont je fais partie après des années comme esclave mais en CDI) qui n'ont pas à respecter le droit du travail. 

Cela étant, on se retrouve avec des salariés de grosses boites et des étudiants qui vont consacrer une partie de leurs loisirs à lutter contre des évolutions du droit du travail. 

Paix à son âme et à celle de la gauche. 

2 commentaires:

  1. J'ai longtemps cru (ou cuit) que Cap Gémini était un programme de la NASA

    RépondreSupprimer
  2. En tout cas, on peut dire que l'invention de ce monsieur a fait führer !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.