24 mars 2016

Pauvreté de la blogosphère politique prétendue extrême

 S'il doit prendre le métro. Mon billet d'hier soir a eu un succès incroyable. Deux commentaires pendant la nuit... Et un célèbre blogueur lyonnais dans tous les sens du terme a fait un billet pour me répondre. Ils me parlent droit du travail et respect du travailleur alors que je parlais des conditions de travail, voire de vie, des handicapés (désolé d'employé ce mot, mais parler de PMR pour un type qui a un problème de prostate me paraît surréaliste). 

Je vais résumer : les types d'extrême droite ont les mêmes analyses que ceux qui se présentent comme étant la vraie gauche. C'est triste et Godwin nous guette. Sans compter que quand on essaie de traiter un sujet avec humour, voire cynisme, il tombe à l'eau. J'aurais dû le faire avec pragmatisme mais c'était un des mots préférés de notre ancien président (dont la situation judiciaire ne s'arrange pas. Allo, j'écoute ?). 

Alors je vais le dire autrement. Le propriétaire de la tour où je bosse a été obligé de se mettre aux normes PMR à cause d'une loi ratée foutue par 
Chirac ce qui fout en l'air les conditions de travail des femmes de ménage (c'est leur local qui a été utilisé, elles sont donc obligées de descendre de 21 étages pour récupérer un rouleau de PQ en cas de besoin), celles qui bossent trois heures par jour de 6h à 9h. Tu parles d'une vie. 

Je ne suis pas contre la mise aux normes PMR de ma tour, mais il est à peu près impossible à un type en fauteuil roulant (ou qui a des problèmes de prostate ou de vue, on s'en fout) de rejoindre cette tour où je bosse à cause du déficit d'investissements publics. Je vais traduire : un lascar en fauteuil roulant ne peut pas être cadre dans une entreprise dont le siège est à La Défense. 

D'un autre côté, ces lascars de la vraie gauche alliés à ceux d'extrême droite refusent de comprendre qu'un employeur puisse avoir des contraintes. Notamment celle de pouvoir s'assurer qu'un gugusse qui a des problèmes de prostate ou une gonzesse avec une cystite ne puissent pas déranger le fonctionnement du service. 

Nos braves extrémistes en peau de fesse (je suis un vrai extrémiste : un extrémiste centriste) gueule. Le tout le jour de l'annonce d'un record de chômage. 

Qu'ils nous donnent des solutions. 

Petit 1 : pour que les patrons ne soient pas tentés de faire des enquêtes sur la santé de leurs employés ou de délocaliser. 

Petit 3 : pour que les services publics mettent aux normes les infrastructures avant les boites privées. 

Petit 2 : pour que les personnes "en situation de handicap" puissent avoir un boulot sans subir l'handicap en question. Je ne plaisante pas, j'imagine qu'un aveugle (pardon, un mal voyant) aurait dû mal à être serveur de bistro avec un plateau à porter. Qu'un type en fauteuil roulant (pardon, un PMR) soit gendarme mobile et qu'une andouille ne contrôlant pas sa vessie (pardon un, ah non rien) doive assurer un service qui nécessite une présence permanente. 

Est-ce qu'on pourrait réfléchir un peu avant d'avoir des positions de principe ? C'est rigolo, j'ai plus de succès quand je fais des billets en dehors de la ligne de gauche (et du FN) que quand je parle d'aménagement du territoire. 

Vous m'expliquerez comment un type en fauteuil roulant peut aller bosser à Paris s'il doit prendre le métro. 

5 commentaires:

  1. C'est déjà assez con comme ça d'avoir 2 millions de personnes qui vont à l'opposée de l'Ile de France pour aller travailler alors si en plus on doit s'occuper des gendarmes mobiles buveurs de bière en fauteuil roulant...

    RépondreSupprimer
  2. J'avais postulé dans la police mais une ancienne histoire de shit inscrite à mon casier judiciaire m'a interdit de passer d'abord les test sans parler des examens qui étaient du niveau CM1 + 1,5 (à cette époque)

    RépondreSupprimer
  3. tiens d'ailleurs, l'avion Barcelone Düsseldorf s'est crashé après que le pilote soit allé aux toilettes après le décollage...il ne pouvait pas "prendre ses précautions avant" :) (après tout, bcp de monde fait ça avec les gosses avant de prendre la voiture...)... donc interdisons le pilotage des avions aux commandants ayant des petites vessies ou mettons un contrôleur de pipi avant le décollage... Plus sérieusement, travaillant dans un centre de contact, la loi est quand même bizarre...elle impose un nombre de toilettes dames (2 cuvettes pour 20 salariés) et un nombre de toilettes homme (1 urinoir et 1 cuvette pour 20 salariés, je crois)...80% de femmes...donc on en arrive à se dire que les hommes peuvent tous pisser en même temps... :) et pas possible de déroger, hein :)

    RépondreSupprimer
  4. "Incroyable succes? Encore? Faut vraiment que j'arrête de te mettre en lien chez moi, Élie Arié et les gens finiront par redire "effet @bembelly!", et toi t'imaginer que je cherche à te remettre en selle. Ok j'arrête ...

    Smiley toussa (et, de rien!) ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tellement con que tu n'arrives pas à lire un paragraphe en entier. Tu veux que j'écrive en swahili ? Au fait, je n'ai pas besoin de lire ton blog pour savoir que cela existe mais comme tu te crois plus intelligent que tout le monde.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.