14 mai 2016

Black M et m. noire (de la gauche française)

Qu'on se le dise en préambule : d'une part, je ne connais pas Black M. et je n'aime pas spécialement son style musical et, d'autre part, il ne me serait pas venu à l'idée de mettre ce genre de musique pour une telle commémoration. Mais, au fond, je ne désapprouve pas ce choix. Pourquoi laisser les commémorations à des anciens combattants qui vont venir hurler au sujet de la bêtise des jeunes, jeunes qui vont les haïr encore plus patati patata. Finalement, la présence de Black M. n'aurait-elle pas permis aux jeunes en question de s'intéresser à cette commémoration ?

Peu importe, au fond.

Évidemment, les types de la droite de la droite ont hurlé au sacrilège et tout ça et on se demande s'il n'y a pas un sérieux fond de racisme derrière, ce mériterait quelques torgnoles.

La routine.

Venons en au fond du billet. Évidemment (bis), la gauche de la gauche croyant que la cérémonie était organisée par la gauche de gouvernement a voulu taper dessus. Je parlais de routine. Quelques méfaits ont été trouvés à ce M. Black M : il est homophobe et antisémite et tout ça. 

La gauche de la gauche a encore une fois embrayé dans les pas de la droite de la droite. Cela se voit de plus en plus. C'est dommage pour eux.

La défense de M. B. M. n'a pas été géniale, ce pauvre garçon se trouvant dans une polémique alors qu'il ne voulait que chanter à la gloire de la nation et de son portefeuille. Il nous a expliqué qu'il ne savait pas ce que voulait dire homophobe et que sa grand-mère était tirailleuse sénégalaise.

Je vais néanmoins l'aider et publier aussi le texte qu'il a mis sur Facebook (la photo de ce billet est tirée de cette publication).

"Bonjour à tous,

Je m'appelle Alpha Diallo, je suis français, né en France, à Paris, et j'ai 31 ans.

Eduqué par la France, terre d'accueil de mes parents, terre qui m'a vu grandir et permis de vivre de ma passion. Une terre pour laquelle mon grand-père Alpha Mamoudou Diallo, d'origine guinéenne, a combattu lors de la guerre 39-45 au sein des Tirailleurs Sénégalais - ces mêmes

Tirailleurs Sénégalais qui étaient également présents lors de la Bataille de Verdun.

J'ai ressenti une immense fierté lorsque l'on a fait appel à moi pour participer à un concert en marge de la commémoration de la Bataille de Verdun pour l'ensemble des jeunes français et allemands réunis ce jour-là.

Une polémique incompréhensible et inquiétante a malheureusement entraîné l'annulation de ma participation à cette manifestation.

Je ne peux rester sans réponse face aux propos d'une extrême violence, tenus à mon égard, ces derniers jours. Je suis d'autant plus attristé par cette situation qui peut aujourd'hui toucher des milliers d'autres français.

Moi, Alpha Diallo, enfant de la République et fier de l'être, souhaite, par ce communiqué, faire barrière à ces propos haineux.

Merci à tous ceux qui me soutiennent depuis le début, je ne ferai pas d'autres commentaires.

Peace.
#ALPHADIALLO
#BLACKM
"

Je n'irai pas jusqu'à acheter l'intégralité de ses disques mais je le soutiens aussi, on a d'autres polémiques plus importantes à supporter.

13 commentaires:

  1. Ce qui est le plus tordant, c'est que l'avocat ou le conseiller en communication qui a écrit le texte attribué au rappeur n'a même pas pris la peine de le rendre un tant soit peu crédible : ça sent vraiment la circulaire de circonstance, fait avec des bouts de phrases déjà utilisées cent fois.

    Deuxième chose fort rigolote : tous les petits politiciens d'envergure réduite (dont votre ami Blachier, du reste) qui entonne le grand air du racisme et de la nauséabonderie, au prétexte que c'est FDesouche (et non le FN comme ils le répètent en boucle tels des aras déplumés) qui a, cette fois, joué les “lanceurs d'alerte”.

    (Accessoirement, on notera qu'être lanceur d'alerte, c'est vachement bien quand le lanceur est de gauche, mais que ça devient du pré-fascisme dans le cas contraire.)

    Enfin, répétons-le sans nous lasser : à part sans doute chez quelques nuques rasées (bien connues de nos services), l'indignation suscitée par cette ignominie n'avait évidemment rien à voir avec la couleur de peau de la pitoyable marionnette dont il est question, contrairement à ce que tentent de faire accroire les racialistes névrotiques du genre de Casus Belly. Sinon, on aurait eu la même levée de bouclier quand Jessye Norman est venue chanter la Marseillaise en 89, ce qui n'a été le cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah... Le seul truc qui m'irrite est la réaction des gauchistes pas trop noirs qui ont profité de l'occasion pour taper sur Hollande. Pour le reste, je m'en fous.

      Supprimer
    2. Mais je le sais bien, que vos seuls adversaires sont les gens de gauche ! Et je comprends que la mue doit être difficile, par moment…

      Supprimer
    3. Des adversaires ? Je ne sais pas. Toujours est-il qu'effectivement, je fais beaucoup de billets sur ces gauchistes qui se plantent...

      Supprimer
  2. Faut gueuler
    Sur quoi ?
    Sur qui ?
    On s'en fout, mais faut gueuler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous me faites de plus en plus rire : cet "argument", c'était celui de mon père (et de tous les vieux réacs dans son genre) face aux manifs lycéennes ou estudiantines de ma jeunesse.

      Il va falloir commencer à vous regarder de manière un peu plus sérieuse, mes bons vieux… prendre un peu de recul… cesser de vous considérer comme les gardiens d'une gauche intangible et éternelle… enfin, c'est vous qui voyez, hein…

      Supprimer
  3. On oublie le principal quand même, Black M. fait de la musique de merde comme son pote maître Gims.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il ne doit rien faire lui-même.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.