04 mai 2016

La coupe est pleine

Dans son blog, l'ami Marco souligne, disons, le ras-le-bol qu'il ressent avec l'actualité politique et l'ambiance lamentable... Je dois avouer que je suis un peu comme lui. J'ai voté pour François Hollande pour différentes raisons, dont sa ligne politique (et pas le discours du budget !) et aussi dans l'espoir de retrouver une France apaisée après les deux précédentes législatures...

On en est loin. 

Pendant longtemps, j'ai mis cette mauvaise ambiance sur le dos de l'opposition de gauche, probablement à juste titre. L'augmentation de la TVA et la réforme des retraites m'ont dérangé. On ne touche pas à certains trucs. Pas le reste, le CICE, l'ANI,... Je ne vais pas retirer tout le bien que j'ai dit, tous les billets de fond sur la réforme territoriale et autres sujets qui me tiennent à cœur. 

Mais, il faut bien reconnaître que depuis six mois, Pépère a perdu la main. Il y a eu cette histoire de déchéance de la nationalité. J'ai toujours dit que je m'en foutais (le texte ne change rien, je suppose que la nationalité d'un kamikaze après sa mort ne doit pas le déranger) mais pourquoi cette entêtement malgré une large opposition (de principe : voir ma dernière parenthèse) à gauche. Pourquoi aborder le sujet de la nationalité au risque d'oublier de s'occuper de la laïcité (donnée à la droite de la droite par la gauche de la gauche : bravo les gars !) ?

Il y a eu l'épisode du référendum pour Notre-Dame-des-Landes. Je me suis senti dépossédé. Pourquoi ne choisiraient que les électeurs du 44 ? Pourquoi faire un vote pour un truc qui a été fait conformément aux lois de la République sous contrôle de l'Europe (qui pour une fois arrange bien la gauche de la gauche) ?

Il y a enfin cette lamentable loi travail qui ne ressemble à rien, porte tout et son contraire, ce qui la rend peu défendable. Tiens ! S'il faut faciliter les licenciements pour créer de l'emploi, faisons une loi spéciale. Mais ce n'est même vrai. La loi est portée par le Medef mais les patrons de petites boites, les seuls à pouvoir développer de l'activité n'en ont rien à cirer. Ils ne vont pas embaucher parce qu'ils peuvent licencier. C'est une évidence éludée. Ils se foutent des seuils sociaux à peu près autant que moi de la TVA sur l'eau gazeuse. 

J'ai souvent défendu une forme de pragmatisme, un peu propre à l'idée que je me fais de la sociale démocratie (et pas à celle utilisée par les orateurs de droite Sarkozyste), une sorte de bon sens. Tiens ! Le travail coûte trop cher en France. Deux solutions : faisons nous à l'idée de voir baisser l'industrie dans notre pays (après tout, si les Chinois veulent construire des iPhone, qu'ils le fassent), ou à celle de baisser le coût du travail... Lutter contre des moulins à vent ne m'intéresse pas. 

Mais cette gauche, toute la gauche, me semble avoir perdu son bon sens. 

Ce que je reproche à cette gauche, qui était ma gauche, toute la gauche, c'est de passer complètement à côté de sujets qui me paraissent essentiels. Par exemple, la fin programmée du travail salarié, au profit d'autres formes de travail (auto entrepreneur, intermittence,... ) est totalement oubliée par tous. Les uns défendent le droit du travail, d'autres veulent le casser, sans voir au delà. 

Je n'ai plus qu'un espoir. Qu'une motion de censure soit votée à l'occasion du 49.3 sur la loi travail. Que cette majorité soit balayée et que le centre gauche dispose d'un an pour se refaire une santé. La gauche est incapable de gouverner, une partie oubliant les responsabilités devant le pays et l'autre devant ses électeurs. 

C'est bien triste. 

Le billet de Marco :
 http://www.alter-oueb.fr/2016/05/jen-ai-gros/

14 commentaires:

  1. Biller clair et bien écrit. Très juste réflexion sur l'évolution de la nature du travail.

    RépondreSupprimer
  2. Le mec hier: "Oui, la France va mieux! Beaucoup de dépêches sont positives : hier, le "contrat du siècle", aujourd'hui, la véracité de la baisse historique du chômage. Vous trouverez les détails dans la presse et dans l'illustre stopbashing.org., Youpi! (...) Il est temps de soutenir Pépère pour 2017. Sinon la droite dure reviendra au pouvoir avec ses projets sébiles pour torpiller la France. Il n'y a pas d'alternative ou dites moi laquelle (...) François Hollande sera donc réélu dès le premier tour! Ah ces rats qui quittent le pédalo etc..." "

    Aujourd'hui, l'ami Marco dit ce qu'on pense tous depuis des lustres, et là, paf! Nicolas (comme Félicie) aussi!, "Je dois avouer que je suis un peu comme lui (..) Je n'ai plus qu'un espoir. Qu'une motion de censure soit votée à l'occasion du 49.3 sur la loi travail. Que cette majorité soit balayée..."

    Bref, @Jegoun a fait sa Vrauche, sa cohérence quoi. (Pardon mais j'ai bien rigolu, beaucoup ).

    Sale Vrauchiste!

    RépondreSupprimer
  3. Triste en effet...Triste surtout que ce gouvernement se dit représenter "la gauche", et même si peut être, on n'est pas d'accord sur ce que "gauche" aujourd'hui veut dire, j'en veux à ce gouvernement de donner une image de "gauche" qui est loin des idéaux et des valeurs défendues par ceux qui nous ont précédés...Quant à l'évolution du salariat, cela mérite en effet qu'un débat soit engagé à tous les niveaux de réflexion politique, syndicale, citoyenne...Mais il y a longtemps que cette culture du débat a disparu...Personnellement, je ne pense pas que la disparition du salariat dans sa vision collective doit être défendue...Car si c'était le cas, c'est tout notre système de protection sociale qui s’effondrerait. Notre protection sociale basée sur les cotisations employeurs/salariés, qui volerait en éclat avec l'extension de l'"ubérisation" de la société...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Si je puis dire. Tout le système va s'affronter. Il faut creuser d'autres pistes.

      Supprimer
  4. Je te trouve bien pessimiste. Je ne suis pas aussi désespéré que tu l'es. Pas facile de gouverner la France, tout le monde râle. Et si toi tu t'y mets aussi! Bref tout ne va pas si mal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas pessimiste, je souligne des conneries.

      Supprimer
  5. si toi aussi tu l'abandonnes ....

    RépondreSupprimer
  6. Faut être drôlement bourré (comme moi hier) pour dire que le gouvernement à a tort d'essayer des nouveaux trucs et proposer qu'il saute pur laisser la place à je ne sais qui (centre gauche je croyais que c'était Hollande et Macron ?), qui essaierait d'autres nouveaux trucs qui seront de toutes façons critiqués par la gauche comme par la droite. Un des problèmes, est que la jeunesse "progressiste" rêve de CDI, d'acquis sociaux et d'autres trucs qui ressemblent étrangement à ce que vit papa maintenant. Les choses évoluent, la technologie, internet toussa.... mondialisation etc... Y a que les cocos et la droite qui sont restés bloqués dans leurs vieilles luttes. Et ce n'est pas une contrepèterie...

    RépondreSupprimer
  7. De toutes les maniėres tout que tu écris est enlevé, de sorte que d'accord ou pas d'accord on est toujours content 😀
    Alors ?

    quel succédané as tu choisi ?

    Helene dici

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.