20 mai 2016

String moralisateur

Depuis quelques temps, je suis effrayé par une certaine gauche qui nous fait la morale en permanence. Cela a été le cas, par exemple, avec ce chanteur dont le concert a été annulé à Verdun. Que la droite tombe sur ce pauvre Black M est une chose, mais que des types de gauche lui emboîtent le pas est heu à chier. 

Nous avons l'affaire du salaire du patron de Renault. C'est en effet totalement immoral qu'un type gagne 14 millions d'euros par an mais en quoi est-ce notre problème ? Si les actionnaires veulent payer, qu'ils le fassent. Nous, en tant qu'Etat, on taxe les revenus mais le reste n'est pas notre affaire. D'ailleurs les Manu gouvernementaux s'embourbent dans ce dossier. 

Pour ma part, je préfère une boîte qui marche avec un patron bien payé qu'une boîte qui coule avec un patron au SMIC. Je résume (tout n'est pas rose chez Renault). 

Enfin, le dernier exemple qui me vient à l'esprit est ce pauvre Sapin qui a été obligé de présenter ses excuses pour avoir fait claquer la ficelle de l'élastique du string d'une journaliste. Il n'a fait qu'une blague potache et nous n'avons pas à juger même si c'est effectivement lamentable. 

Il n'empêche qu'à parler morale, on oublie ma seule question qui se pose : comment une journaliste peut-elle être devant un ministre de la République avec la ficelle du string apparente ?

Je ne suis pas en train de dire qu'elle l'a bien mérité (et par extension que les femmes qui subissent des violences sexuelles sont des salopes qui aguichent), ne nous méprenons pas. Je dis simplement que le string est un sous-vêtement et que jamais un de mes contacts professionnel n'a vu la couleur de mon caleçon. 

La faute morale ne vient pas Sapin même s'il a eu un réflexe idiot mais d'une journaliste qui n'a pas respecté les "codes vestimentaires". 

Le plus délirant dans cette histoire est que si Mélenchon avait mis la main aux fesses d'une ouvrière, on aurait trouvé des imbéciles pour démontrer qu'il est proche du peuple. 

Laissons cette fausse morale en dehors de la politique. Ou alors, laissons la au législateur. Après tout, si on fait une loi pour punir les ministres qui tirent les ficelles des strings, faisons une loi pour empêcher les gonzesses et autres pouffes de se présenter en mission professionnelle avec le string apparent. 

La République ne s'en portera pas plus mal. Et elle sera peut-être respectée. 

Le plus logique est néanmoins de rigoler de cette histoire et de légiférer sur des sujets plus importants, comme les taxes sur la bière. 

Qui, elles, sont réellement immorales. 

17 commentaires:

  1. Puisque, désormais plus personne ne lit tes conneries, alors pour aider, "j'ai commenté!. Voilà, maintenant ils vont rappliquer, on pari?

    A vous.

    Smiley.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es vraiment un con prétentieux. C'est sidérant. Pour info, j'ai moins de lecteurs qu'avant parce que je fais moins de billets mais le nombre de lecteurs par billet reste le même, en gros.

      Mais tu es vraiment très con. Â ce point, j'ai du mal à comprendre.

      Supprimer
    2. Je n'ai vraiment pas besoin d'être " bousté " par qui que ce soit pour faire ma visite quotidienne !!!
      A demain Nicolas, que dis-je à " cet aprem " on ne sait jamais ...
      vincent

      Supprimer
    3. Moi, je viens uniquement pour emmerder le petit procureur Casus Belly. Mais il est bien évident que je ne lis pas les billets, tout le monde sait ça depuis longtemps.

      (Par ailleurs, je trouve toujours amusant que l'on puisse s'autoriser à venir laisser chez les autres des commentaires qui se veulent méchants (mais ne sont que stupides) quand, chez soi, on censure en amont tout commentaire légèrement déviant de la "bonne pensée" que déverse le taulier à pleins baquets. C'est de la cohérence de Lyonnais, ça, ou bien ?)

      Supprimer
  2. Je propose d'interdire les élastiques de string apparent pour résoudre la crise économique et écologique. De là, l'inversion des courbes pulpeuses du chômage s'inverseront et le Christ reviendra sur terre en marchant sur l'eau, si possible. Qu'en pensez vous ?

    Si vous en êtes d'accord, alors contribuez à la construction de ma cathédrale en briques de compost de gazon.

    RépondreSupprimer
  3. T'es pas sérieux, quand même, quand tu dis que c'est la journaliste qui est en faute avec cette histoire d'élastique ??!

    RépondreSupprimer
  4. Juste un petit coucou Nicolas, en passant !
    Les strings se trouvant généralement sur des instruments à cordes, Sapin a peut-être juste voulu voir comment ça résonnait...

    RépondreSupprimer
  5. Si je claquais l'êlastique du slip de mon plombier quand il est accroupi, je suis sûre que je prendrais un marron sur le nez.
    Et Nico serait le premier à trouver mon geste déplacé.

    Ainsi va le monde ...🤔
    Helene dici

    RépondreSupprimer
  6. Les gens restons calmes. Je n'ai jamais vu la ficelle du string d'un contact professionnel.

    RépondreSupprimer
  7. Thibaud Collin22 mai, 2016 11:54

    Pour Renault, y a un gros problème... c'est que les "managers" n'ont plus que comme vision industrielle, que de verser des dividendes, et de faire monter les cours des actions. Notamment par du rachat d'actions. Bref, au lieu d'investir dans des projets, les patrons rachètent des actions et détruisent ainsi du capital qui pourrait être utile à vraiment plus utile.
    Et donc les actionnaires ont aussi intérêt à filer du fric au mec qui les gave également. Bref, c'est du donnant donnant pour quelques uns.
    Mais pour développer des voitures électriques, payer des ingénieurs, des techniciens.... là, y a plus personne.


    RépondreSupprimer
  8. Sapin a eu une attitude inconvenante et deplacee...il semblerait que la journaliste ait immédiatement demandé des excuses et elle a bien fait ( j y aurais ajouté une bonne baffe....) et d'après ce que j'ai compris il s'est excusé une prmiere fois immédiatement....si elle a accepté ses excuses je ne comprends pas bien porquoi cette affaire ressort.
    sylvie
    ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle devrait présenter ses excuses pour s'être prèsentee dans une tenue indécente devant un responsable de ma République.

      Supprimer
    2. Une journaliste qui porte un string est une pute en puissance, surtout si elle fréquente des hommes de pouvoir qu'elle a intérêt à mettre "dans sa manche". Il faut arrêter de nous prendre pour des cons : le string est un truc inconfortable que l'on porte pour des raisons bien précises. N'importe quelle femme normale confirmera qu'une aimable culotte en coton bien couvrante est dix fois plus confortable.

      Supprimer
    3. Oui mais vous pouvez arrêter d'être pire que moi ?

      Supprimer
  9. Koltchak9112031 mai, 2016 00:13

    La morale n'a rien à faire en politique, comme en droit d'ailleurs. Il est d'ailleurs amusant de constater que ce sont justement ceux qui réfutent catégoriquement la possibilité d'un ordre moral, qui dans le même temps ne cessent de jouer les Vychinski à la petite semaine dès qu'un politique déroge à l'éthique propre à son job. Mais ils ne sont pas à une contradiction près...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.