23 juin 2016

J'ai des amis noirs !

J'allais faire un billet au sujet du racisme. J'ai préféré faire ma revue de blog avant et je suis tombé sur celui de mon ex ami noir (non, il n'a pas blanchi), Bembelly qui dans sa quête de justice tente de démontrer que tous ceux qui ne sont pas d'accord avec lui sont racistes. 

Voila le lien. J'espère qu'il va passer avec mon iPhone. Sinon faites la visite à l'ancienne. 
https://extimite.net/2016/06/23/de-qui-suis-je-lami-noir/

Et voila une illustration bien méritée :

Je suis désolé de lui apprendre que j'ai un tas d'amis noirs, comme Djibril et Tonnégrande, héros de mon blog, comme un tas d'autres, Ndika dans les réseaux sociaux et Christian au bistro. Au moment où j'écris cela, j'oublie du monde car je ne les considère pas comme noirs sauf Tonnégrande quand il est gris. J'ai des amis. Certains sont noirs. Lui-même, Bembelly a été un de mes amis noirs, parce qu'il a été très stmpathique avec moi, notamment lors d'une fameuse virée à Lyon que je n'oublierai jamais. Et le bonjour à Toniolibero qui était avec nous. Que je n'ai pas faite avec un noir mais avec un ami. Certes, noir. 

Dans son billet, Bembelly évoque connasse qu'on accuse de racisme, probablement à juste titre, et qui se défend en disant qu'elle a des amis noirs. Elle est évidemment ridicule mais, moi-même, je suis fréquemment accusé de racisme alors que j'ai des amis. Qui par le hasard des relations de bistro se trouvent être noirs, surtout en fin de soirée. Alors, je ne sais pas quoi répondre à Bembelly. La défense de la dame est évidemment ridicule mais la critique de cette défense porte à confusion. Et sombre dans le ridicule tant elle se répète à peu près autant. 

Je peux donc revendiquer de ne pas être raciste (du moins, plus que la moyenne, j'y reviendrai) et peut l'illustrer avec le fête que mes meilleurs amis parisiens sont noirs sauf les patrons de bistro et Patrice qui est surtout rouge. Pour ce qui concerne mes amis bretons, c'est un peu plus difficile à dire : il y a peu de noirs  et on ne peut pas se forcer à être amis. Quant à Lyon, j'y ai un tas de très bons potes (la bise à Trublyonne, Doudou et Romain), mais aucun noir, ce qui n'a pas toujours été le cas. 

Le communautarisme c'est mal et j'en viens au billet que je voulais faire. 

Dans Facebook, je suis tombé sur une publication relayée par un blanc, pardon, un normal, pardon je ne sais plus par qui, d'un type originaire du sud de la Méditerranée qui gueulait contre les types qui le traitait d'Arabe. D'un autre côté, il manque d'humour. J'adore appeler "Arabes" mes copains Kabyles. Comme ils savent que je deconne, ça les faits rigoler. Oui, j'ai des amis Kabyles. 

Je veux bien qu'un Kabyle ou un Turc soit fâché de passer pour un Arabe mais ça ne le dérange sûrement pas de me qualifier de caucasien. 

Je n'ai plus d'ami Chinois (les aléas de la vie...) mais je fréquente un bistro tenu par des asiatiques qui s'en foutent que je les traite de Chinois du moment que l'oseille rentre. Voila des gens plein de bonne philosophie. L'autre jour, le patron était assis en terrasse.  Un chômeur se pointe pour demander du boulot. Le serveur (asiatique) lui répond : allez voir le bridé là-bas. Il m'a fait un clin d'œil et on a explosé de rire en même temps. 

Non seulement, j'ai des amis noirs mais je suis apprécié par des loufiats chinois qui savent que je fréquente leur bistro parce que la bière est binne (et que c'est à côté du bureau, soyons honnêtes). 

D'un autre côté, Tonnégrande et moi, dès que nous voyons un type petit et poilu entrer dans un bistro, nous le qualifions de Portugais. C'est mal. On sait. Mais cela nous permet de rigoler du racisme. 

Ah ! Il faut que je réponde à mon type de Facebook. Tous les jaunes se ressemblent, tous les noirs se ressemblent, tous les blancs se ressemblent. C'est con pour les Arabes, il n'ont qu'une couleur intermédiaire. 

Et les crétins qui traitent les autres de racistes sont invités à se demander s'ils ne sont pas eux-mêmes un tantinet racistes. 

Et le monde ira mieux. 

Ce qui n'excuse pas la connasse dénichée par Bembelly. 

Cela étant, j'invite ce dernier à faire des vrais billets, en posant clairement les problèmes et pas en posant une question pleine de sous-entendus. Il oublie que j'ai été un de ses amis blancs et qu'il ne peut plus me blairer parce que j'évoque des sujets. Réfléchir a rarement été mortel. 

Les cons de gauche tueront la gauche en accusant les autres de l'avoir fait. 

11 commentaires:

  1. Wahooo!

    "Bembelly qui dans sa quête de justice tente de démontrer que tous ceux qui ne sont pas d'accord avec lui sont racistes. ". Euh ... Bref. Faut vraiment se sentir concerné pour faire rire tout le web à ce point. (Mes indics, les DMs toussa, 'pliés en 8).

    Mais bon, "qui se sent morveux, se (...)"

    ./...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais oublié tes indics. Le fait d'en parler fait rire le monde. Tu peux répondre sur le fond ? Non. Je sais.

      Supprimer
  2. L'ami noir a un moral d'acier, mais parfois l'ami te raille....

    RépondreSupprimer
  3. Comprends pas ce besoin de te justifier.
    "C'est faux" me semble largement suffisant.

    Mais c'est dans l'air du temps : culpabiliser les gens devient l'arme avec laquelle le rusé aura le dessus.

    C'est mal de ne pas accepter l'immigration massive, c'est pas bien de critiquer l'Europe, c'est laid le populisme, les pauvres mecs qui évoquent la politique de la demande n'ont absolument rien compris....

    Je vais un peu modifier une fable de la Fontaine "tout accusateur vit au dépend de celui qui l'écoute, Cette leçon vaut bien un dernier pour la route" 😊

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord ou presque. Me réponse à Didier Goux, ci-dessous vaudra aussi pour toi !

      Supprimer
  4. Il est sûr que, comme laminoir, il se pose un peu là, le Casus Belly.

    Sinon, je suis d'accord avec Mme Dici (qui doit être un peu raciste, sinon, elle se ferait appeler : Mme D'ailleurs…) : il n'y a pas à se justifier, car c'est reconnaître à ces petits procureurs de merde le statut qu'ils se sont eux-mêmes conféré. Je vais plus loin qu'elle : il n'y a même pas à répondre : « C'est faux. » Il y a simplement à passer son chemin avec dédain.

    (Au fait : un Kabyle qui gueule quand on le prend pour un Arabe, ça ne fait pas de lui un raciste ? Ah, non, j'oubliais : le racisme est notre apanage, à nous autres, Occidentaux. Tous les autres en sont miraculeusement indemnes.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'a pas à se justifier mais le faire est souvent rigolo pour pousser les autres dans leurs retranchement. Tiens ! L'autre jour, à une pouffe qui me traitait d'homophobe, j'ai répondu que si le mot "gouine" la gêne, c'est que c'est elle qui a des problèmes avec l'homosexualité.

      Quant au Kabyle, c'est ce que je voulais exprimer.

      Supprimer
  5. Juste un message pour dire que j'avais passé des moments vraiment sympa avec toi et le célèbre Tonnegrande, qui au delà de sa couleur est une personne d'une gentillesse incroyable. Les quelques fois que je suis monté, j'ai toujours passé des moments Chouettes.

    Par contre le fait de ne plus lire certains blogs ou tweet ne m'apporte aucun regret. La qualité humaine des personnes , au delà de leur couleur, sensibilité politique,origine, sexe ou sexualité, c'est ça le plus important.

    Certains le nient. Je préfére les éviter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut éviter les cons et boire des coups avec moi, mes copains tafioles, nègres, youpins ou arbis. On se fout de toutes ces conneries instrumentalisées par des crétins qui se croient plus droit que les autres sans se rendre compte qu'ils sont homophobes, racistes et antisemites.

      Cela étant, à boire avec ces minorités visibles, il fait s'assurer que chacun paye sa tournée. Je connais quelques negres qui sont un peu juifs et des arabes qui se comportent comme des pédés.

      Supprimer
  6. Koltchak9112025 juin, 2016 22:35

    Quand on a des amis, des vrais hein, pas de simples potes, est-ce que leur couleur a la moindre importance ? Ou doit-on aussi imposer des quotas dans ce domaine ?
    Est-ce que le youtre qui me traite de "sale goy" est moins raciste que le gazier de base qui râle contre les emburquées ? Est-ce que le nègre qui me traite de "face de craie" est moins raciste que le type qui ne peut pas saquer les niaques ?
    Et puis est-ce que tous ces types sont de vrais racistes, c'est à dire des mecs persuadés qu'il existe une échelle de supériorité des races, car c'est cela le racisme, et rien d'autre. Oui, mais on va m'objecter que c'est de la xénophobie et que c'est mal. Sauf que l'être humain est un animal territorial, donc politique, programmé depuis la nuit des temps à se méfier de tout ce qui ne lui est pas familier. Ce qui ne veut pas dire qu'il va se mettre à génocider, il va juste faire preuve de précaution. On a visiblement très vite oublié le sort des immigrés italiens et polonais qui vivaient dans de vrais bidonvilles appelés "villages nègres". Les bons syndicalistes de gauche de l'époque s'en méfiaient comme de la peste, non seulement ils prenaient le premier boulot venu, mais ils ne se syndiquaient pas et horreur suprême ils allaient à l'église et vivaient entre eux en baragouinant leur sabir.

    Les directeurs de conscience et les procureurs à la petite semaine me gonflent royalement. Qu'ils se mêlent déjà des conflits ethniques qui ravagent l'Afrique, à force de haines inexpiables comme au Rwanda, avant de venir nous faire la leçon. Nous, nos "nègres (ritals, polaks, portos, espingouins,...), il y a belle lurette que nous les considérons comme étant des nôtres, alors que là-bas la machette n'a pas encore été remisée.

    Tiens, tant qu'on y est, puisqu'il faut tout solder, tant que les africains n'auront pas reconnu que si esclavage il y a eu, et ce depuis le Vème siècle, c'est parce que ce sont eux qui razziaient leurs frères pour les vendre aux arabes, puis aux occidentaux, je n'aurais aucune raison de me sentir concerné, d'autant qu'en tant qu'auvergnat de souche, descendant d'une famille de petits paysans besogneux, je n'ai aucune raison de batte ma coulpe.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.