03 juin 2016

La semaine des cons antiraciste


Je dois avouer que j'ai piqué la photo à un de mes copains de droite, Falconhill. Il paraît que le clivage droite gauche disparaît au profit d'autres trucs. 

C'est à mourir de rire. Par contre, le clivage entre les différentes catégories de connards reste assez flou. 

Les antiracistes, par contre se montrent de plus en plus fascistes. Non pas qu'il soit mal de lutter contre le racisme, hein ! Je suis le premier à le faire (ou du moins à chercher une solution pour le faire sans me heurter à des antiracistes homologués, comme ici). 

La France va mieux a dit le chef mais la situation serait encore moins pire si on n'avait pas ces imbéciles. 

6 commentaires:

  1. Le foot c'est de la politique au ras des pâquerettes, pour les bœufs.
    Tout homme normalement constitué et sain d'esprit doit s'en tenir éloigné.
    Surtout depuis quelques années.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà la recommandation de l'idiot du village.

      Supprimer
  2. Le foot ne m’intéresse absolument pas, mais là, franchement, on ne peut pas laisser passer des choses comme cela. Traiter Deschamps de raciste? Allons bon ! Quand on voit les joueurs de l'équipe de France...!

    RépondreSupprimer
  3. Tant que tu fais pas des billets avec mes photos de vacances :-)

    Sinon il faudra de parler d'anti-racistes pour ces communautaristes au racisme insidieux. Comme le terme "anti-fascite" pour ces fachos d'extrême gauche : il faudra arrêter avec ces termes gentillets pour ces gens là...

    RépondreSupprimer
  4. Benzema est un malhonnête aigri et opportuniste. Je crois qu'il faut laisser le vocabulaire politique à sa place : il ne s'agit dans cette histoire ni de racisme ni de fascisme mais de malhonnêteté et d'aigreur. Répondons calmement à Benzema que ce ne sont ni ses origines ni ses performances sportives qui lui valent d'être écarté de l'équipe de France mais son implication dans une grave affaire de chantage. On note d'ailleurs qu'il récidive avec ce principe en tentant de prendre en otage Deschamps et le football de conséquences dont il est le seul comptable.
    Bref, peu importent les joueurs de l'équipe de France, leur couleur, leurs origines, et cetera. Il ne faut pas rentrer dans ce débat-là, malsain, même en croyant bien faire. Benzema a été éjecté parce que c'est un nuisible qui n'hésite pas à faire chanter des collègues de travail et les implique dans des affaires sales. Voilà tout.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.