14 juin 2016

Les fossoyeurs de la gauche

Nous avons des twittos comme Juppé qui accusent tous les manifestants des conneries des casseurs qui méritent des baffes, il est vrai. S'attaquer à l'hôpital des enfants malades... Pas de commentaire. 

Condamnons quand même Juppé qui a oublié qu'il fut lui-même un spécialiste en manifestations en 1995. 

Nous avons aussi les twittos anti Juppé qui l'accuse de faire m'amalgame entre les manifestants et les casseurs. Je les comprends et partage leur rage gratuite. Il n'empêche qu'il me paraît raisonnable de garder un fond d'objectivité. Juste un fond pour énoncer une vérité que l'on pourra interpréter ensuite si on a envie. S'ils n'y avait pas de manifestation, il n'y aurait pas de casseurs. Soyons raisonnables avant de m'insulter. Je n'ai pas dit que les casseurs étaient les manifestants. 

Je m'autorise néanmoins à penser que s'il n'y avait pas eu de manifestation, il n'y aurait pas eu de casseurs. Cette manifestation n'étant pas populaire malgré ce que disent les rézossociots, il n'est pas interdit qu'elle est contre-productive et anecdotique. 

Nous avons aussi les éternels twittos qui critiquent les médias en disant qu'ils parlent plus des casseurs que des manifestants. Ils devraient changer de paradigme à défaut de changer de culotte. Des types qui attaquent un hôpital, cet hôpital, celui des enfants malades, est un fait bien plus grave et plus important que des sympathiques gugusses qui manifestent quotidiennement pour la défense des droits des salariés des grosses entreprises en prétendant défendre les autres salariés qui ne leur ont rien demandé et qui votent systématiquement à droite notamment parce que les luttes sociales ne leur rapportent rien. Sans oublier ou en oubliant ceux qui ne sont pas salariés, chômeurs, retraités (et étudiants qui n'espèrent pas un CDI à 22 ans). 

Il faudrait peut-être que ces mouvements sociaux de privilégiés cessent. Ils auront peut-être la peau de la loi travail, celle de Valls (le Graal, hein !)... Mais et après ?

Tiens ! J'ai vu beaucoup de commentaires suite à la prestation de Marine Le qu'en sur France 3, dimanche midi. Je ne regarde jamais la télé saif pendant l'apéro du dimanche midi quand je suis chez ma mère. Cela nous donne un prétexte pour traîner au salon en finissant le whisky. La plupart des twittos commentateurs n'ont pas vu l'émission. Je vais les décevoir. Mme Le Pzn est très convaincante. Je l'ai tweeté à un moment vu qu'elle tient à peu près les mêmes propos que les types de la gauche de la gauche. Je les entends déjà dénoncer les abominations que je profère avec une excellente excuse : 

Il n'empêche qu'ils feraient mieux de l'écouter. Au moins, moi, j'ai deux raisons de ne pas voter pour elle. D'une part, je n'oublie pas d'où vient son parti et, d'autre part, elle est affreusement antilibérale. Je lui reconnais néanmoins un certain nombre de mérites dont celui d'avoir capté l'électorat populaire. 

Les autres manifestent et continuent à le faire en feignant d'ignorer que des casseurs vont nécessairement intervenir et rendre leur mouvement totalement impopulaire. 

Ils tuent la gauche. Martinez est un sacré fossoyeur. 

10 commentaires:

  1. Moi ils me coupent presque l'envie de m’intéresser à la politique.

    RépondreSupprimer
  2. Et si il n'y avait pas eu la loi machin il n'y aurait pas eu de manifestations et par conséquent pas de casseurs.

    Faudra en parler à qui de droit des fois qu'il ne l'aurait pas remarqué 😊

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me fous de la poule et de l'œuf. Tu viens de dire une grosse connerie en l'occurrence qu'un gouvernement ne doit rien faire.

      Supprimer
    2. Et ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit : je n'ai jamais défendu cette loi. Désolé pour le tutoiement. Je m'egare.

      Supprimer
  3. Mais non, je venais juste dire que l'histoire de la poule et de l'œuf n'avait aucun intérêt et essayer de le justifier. Voilà voilà...

    Bon ben je ne voulais pas te déranger alors je me retire sur la pointe des pieds.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non reste assurer la fermeture. Je vais me coucher c

      Supprimer
  4. "Je m'autorise néanmoins à penser que s'il n'y avait pas eu de manifestation, il n'y aurait pas eu de casseurs."

    c'est ce que vient de dire Valls sur Inter ce matin

    RépondreSupprimer
  5. ... un fossoyeur et un sacré trou du cul aussi !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.