18 juin 2016

Les imbéciles de la CGT

Je comprends très bien la colère de mon copain de blog, Kalondour. 
http://kalondour.blogspot.fr/2016/06/je-suis-un-mauvais-francais.html

Et qui soit fâché par un billet de Captain Haka, autre copain de blog :
http://captainhaka.blogspot.fr/2016/05/lanceur-dalerte.html

Il n'empêche que l'autre jour, des con'atds de la CGQt ont ploqué le pont de l'île de Ré et empêché les lascars du cru d'aller passer le bac. On pourrait simplement avoir envie de donner des baffes pour le principe mais cela serait oublier qu'on a foutu en l'air l'avis de quelques môme. 

Il faut parfois rappeler la loi. Le droit de grève est inscrit dans la constitution mais le blocage est interdit. Les connards qui empêchent des types de passer le bac méritent un an de prison ferme pour leur apprendre à avoir fait perdre un an de leur vie à d'autres types. 

Alors je vais répondre à Kalendour. Il nous explique sûil a 68 ans et que dès le début de sa carrière il a été protégé par un type de la CGT. J'en tire la déduction qu'il a commencé à bosser au début des années 70, avant la crise qui nous a fourni gracieusement un chômage de masse depuis 40 ans. 

40 ans après, la CGT peut crever. Et elle va le faire. Elle ne lutte plus que pour sa survie. Ces abrutis ont fait en sorte que le syndicalisme ne soit plus populaire en France et que seuls des privilégiés sont  représentés. Quand on fait 8% et uniquement dans des grosses boites, on pourrait fermer sa gueule ou, du moins, ne pas oublier ce que l'on représente. 

C'est à dire : rien. 

12 commentaires:

  1. Il est bon ton billet.

    Tiens ? Je vais faire du pas d'amalgame. Tous les gens de làCGT sont loin d'être des voyous et des délinquants, et beaucoup sont des syndicalistes respectables.

    Mais là, on ne parle pas de syndicaliste, mais de voyous. Des délinquants. Qui ne valent pas mieux que ceux qui ont molesté un DRH, et qui veulent un climat de violence. Il faut être sévère avec les délinquants qui se réfugient derrière le syndicalisme. Et les sanctionner très sévèrement.
    Sinon c'est trop facile. On met un brassard CGT, on brûle des voitures, on roule bourré et on raquette des collègiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La flicaille arriérée dans ses méthodes, mal commandée par le ministère de l'intérieur, qui éborgne et fracasse du manifestant, c'est pas de problème ?

      Supprimer
    2. Toujours cet esprit binaire.

      Supprimer
    3. Ils sont bien les commentaires anonymes chez toi en ce moment. Un vrai régal

      Supprimer
    4. Oui hein ! Ils sont nourris au grain.

      Supprimer
  2. voire on sabote les installations hospitalières comme en Auvergne:
    http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2016/06/18/des-coupures-provoquees-par-des-grevistes-a-lhopital-emile-roux_11966215.html

    RépondreSupprimer
  3. C'était pas plutôt le pont de St Nazaire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. La dépêche parlait de l'autre.

      Supprimer
    2. Moi j'avais celle-là :

      http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/saint-nazaire/saint-nazaire-la-cgt-bloque-le-pont-des-candidats-au-bac-manquent-leur-epreuve-1026479.html

      Mais si ça se trouve ils ont aussi bloqué le pont de l'Île-de-Ré le même jour.

      Supprimer
  4. Piotr Rakowski19 juin, 2016 13:28

    >Elle ne lutte plus que pour sa survie

    Un peu comme tout le monde non ? Hollande lutte pour rester le grand margoulin, sarko lutte pour redevenir le grand margoulin, on lutte pour garder nos emplois où on s'emmerde tous comme des rats morts. On lutte pour avoir un aéroport dont on ne se servira jamais. On lutte pour avoir des subventions pour construire des stades de foot dont on n' ira jamais.
    On ne fait que lutter en attendant la mort. Et c'est elle qui gagnera.



    RépondreSupprimer
  5. Qu'il y ait des imbéciles et même des cons qui soient syndiqués à la CGT, je n'en disconviens pas...Ce serait surprenant que la CGT soit une entité complètement à part du monde réel...Si je me suis réveillé sur mon blog, c'est que vraiment, j'en ai marre...J'en ai marre des amalgames, des jugements à l'emporte pièce, parce que je connais cette organisation avec laquelle je me suis battu et qui m'a certainement aidé à me structurer dans ma vie... Je ne suis pas un "privilégié", ce n'est pas la CGT qui m'a apporté des avantages dans ma vie, bien au contraire...Et ce n'est pas de ma faute, parce que j'ai commencé à bosser en 1970, que le chômage de masse est arrivé...Il y a certainement des raisons économiques et structurelles que tu dois connaître aussi bien que moi...Quant à l'argument de la représentativité, tu n'es pas sans savoir non plus que lors des élections professionnelles ce ne sont pas que les syndiqués qui votent (heureusement !), tout comme lors des élections politiques ce ne sont pas non plus les adhérents des partis politiques qui votent (heureusement aussi !)...Ce qui ne nous empêche pas de constater et de déplorer le faible taux de syndicalisation en France...C'est vrai que dans certains pays nordiques, si on n'est pas syndiqué, on ne bénéficie pas de l'assurance chômage...Un argument de poids pour la syndicalisation...C'est une autre conception du syndicalisme qui n'est pas la mienne, mais peut être que c'est vers cette voie qu'on veut nous amener...Alors, c'est peut-être pour ça que tu affirmes que la CGT "va crever"...Je te rassures, la CGT vient de fêter ses 120 ans...C'était la seule confédération qui s'est créée en 1895 et qui est à l'origine du modèle syndical français. C'est une vieille dame qui a été plusieurs fois malmenée, martyrisée, violée, mais elle est encore toujours là...
    Je comprends qu'on puisse avoir des divergences d'appréciations, voire même avoir des confrontations idéologiques, mais je ne supporte pas la pauvreté du débat(qui n'en est pas un), mené à coup d'anathèmes et de "noms d'oiseaux"...Chaque humain est respectable quel qu'il soit...Mais peut être un jour, nous pourrons en parler autour d'un verre dans les Côtes-d'Armor...Qui sait ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.