12 juin 2016

Notre-Dame-des-Landes et la mort de l'UDE

J'y croyais pourtant à ce petit parti "Union des Démocrates et des Écologistes", dans le giron de la majorité présidentielle et loin de cet insupportable Parti Socialiste. J'ai même failli adhérer. C'est fini, suite à un tweet (ou deux) du chef :

Jean-Luc Bennahmias appelle à voter contre NDDL au nom de ses deux partis imbriqués appelle à voter contre. 

Or, mon petit doigt me dit que les instances dirigeantes n'ont pas été consultées. Front Démocrate ? Tu parles ! Les gars, quittez le navire. 

On peut débattre de l'intérêt de cet aéroport pour le développement économique de la région mais la partie me semble perdue d'avance pour les opposants. Le grand ouest sera le grand perdant. Ses habitants aussi. Bah ! Le lit du FN et tout ça. 

On peut parler écologie mais plus j'étudie le sujet (après des mois, je viens d'en faire un billet : le référendum approche) plus je me rends compte que les écologistes assermentés n'y connaissent rien. 

J'ai passé la soirée au bistro et consultait Twitter de temps en temps. Il paraît que Cécile Duflot était l'invitée de Ruquier et y a enterré EELV. Bennahmias profiterait-il de l'occasion pour récupérer les écolos ?

La politique, la France, l'écologie, le Grand Ouest,... méritent mieux que cela. 

Bande de guignols. 



6 commentaires:

  1. C'est devenu comme un rituel d'adoubement : tu veux être écolo ? Sois contre NDDL. Tu es écolo et tu soutiens le gouvernent ? Monte sur tu es quand même un gris rebelle : Sois contre NDDL...

    RépondreSupprimer
  2. Ça fait des années que je dis que ceux qui parlent le mieux d'écologie ne sont pas ceux qui se prétendent écolos. Bien au contraire. Cela mériterait une étude cet écho qui résonne parmi les foules d'un son qui sonne faux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas qu'il y ait une étude à faire, tellement c'est évident. Je ne vais pas sortir mes exemples habituels mais je me rappelle d'un copain agriculteur pas du tout bio qui pratiquait le tri des déchets avant même que nos braves écolos sachent que ça existe.

      Supprimer
    2. Je crois au contraire que l'étude est en chantier. On trouve dans Courrier International, venant d'Allemagne, un début d'analyse. Sur ce besoin d'irrationnel qu'on les défenseurs de la nature, prêtant à la science des tares qu'elle ne peut avoir. Notre ami Arié en a passé un article sur ce sujet.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.