27 juin 2016

L'aéroport, le vote et la distance

Vu qu’il y a eu un referendum, hier, ce qui ne sont pas d’accord le critiquent volontiers mais le principal thème est le principe de subsidiarité (je résume) : seuls les réellement locaux auraient du pouvoir décider. Ceux qui disent sont d’ailleurs souvent ceux qui voulaient que le referendum soit fait à une échelle plus large, par exemple, au niveau du pays. Il est d’ailleurs très drôle de voir des gauchistes et des libéraux partageant le même avis, la plus vile mauvaise foi ne gâche rien.

GdC par exemple dit : « On notera cependant avec délice, pour comble du cynisme et de l’hypocrisie  (démocratie, avez vous dit ?) que les principaux concernés par les nuisances du projet, les communes situées les plus à proximité du nouvel aéroport,  ont voté massivement NON, alors que les plus éloignées ont fait l’inverse. » L’observation de la carte qu’il diffuse, mais il ne connait pas la région, prouve à peu près l’inverse : les communes au nord de NDDL ont voté pour et celles qui ont voté contre sont assez loin au sud est et au sud-ouest, ce qui n’a rien de surprenant puisque ce sont celles qui sont le plus pénalisées par le transfert.

Nous noterons par ailleurs que les communes proches de l’ancien aéroport ont voté pour son transfert. Certes, elles ne sont pas concernées par les nuisances du nouveau machin mais uniquement par celle de l’ancien.  En outre, NDDL a 1600 habitant. Bouguenais 16000. Je vous passe la taille des communes proches de l’ancien aéroport et du nouveau.

Enfin…, vous expliquerez le principe de subsidiarité à GdC, ce pauvre garçon qui se plaint toujours du manque de culture politique des autres.


P.S. : le billet libéral que je cite, celui d’H16, m’a été aimablement signalé par un gros qui sait que le sujet m’intéresse. Il est comme toujours assez ironique et plaisant à lire mais toujours avec le même genre de mensonges ce qui rend fatigant. L’ironie ne mène souvent à rien. Par exemple, je pourrais dire qu’il est très drôle de voir un type fonctionnaire à la Commission Européenne faire un billet pour critiquer, au nom de la sacro-sainte subsidiarité, le fait que la France se mêle d’histoire purement locale, selon lui. C’est ballot.

6 commentaires:

  1. Bon, ben pour les non initiés il n'y a plus qu'à attendre la suite des événements qui ne semble pas aussi limpide qu'à première vue.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Ce n'est pas demain qu'on prendra l'avion à NDDL.

      Supprimer
  2. Pour avoir vécu à 20 bornes à l'ouest des pistes de Roissy, je subissais plus les nuisances aériennes que les habitants les plus proches.

    Quant à H16, je suis globalement d'accord avec lui, il y a trop de dépense inutile chez les fonctionnaires, à commencer par lui.

    RépondreSupprimer
  3. Je pensais que le gros c ' était vous ?
    Le moustachu ventripote un tout petit peu ,
    à ce qu ' il semble : )
    Sinon , pour moi qui réside dans le coin , je pense
    qu ' H16 a raison : dans notre situation financière
    actuelle , je demande un moratoire national sur
    les dépenses pharaonique , un audit national ,le
    tout diffusé largement sur la télé d ' état .
    Ensuite on demande l ' avis des moutontribuables
    et on agit en consequence . OUi , je sais , je
    rêve ...

    Labolisbiotifool

    RépondreSupprimer
  4. on ne m'a jamais consulté (lillois à l'époque) pour l'aéroport de Marseille ou de Nice

    je demande leur destruction immédiate

    RépondreSupprimer
  5. Il est par ailleurs intéressant de constater que le nord-ouest, qui a voté "oui" à Notre-Dame-des-Landes, vote aussi de façon importante pour le Front national, quand on regarde la carte du vote FN aux départementales de 2015.

    http://www.francetvinfo.fr/politique/notre-dame-des-landes/le-vote-contre-l-aeroport-de-notre-dame-des-landes-n-est-pas-uniquement-lie-a-une-question-environnementale_1520225.html

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.