18 juillet 2016

Mon collègue musulman

Aujourd'hui, j'ai discuté de Nice avec un jeune (30 - 35 ans), ingénieur, musulman (pas forcené) d'origine nord-africaine (je ne lui ai pas demandé plus de précisions ). C'est la première fois que je parle d'autre chose que de boulot avec lui (alors que j'ai des collègues marocains avec qui on cause beaucoup). 

Il était très peiné de voir les premières réactions après les événements. Le fait que tout le monde, sans savoir, accusait dès le départ "le terroriste islamiste". 

Je n'ai pas trop su quoi lui répondre. J'ai été pro parce qu'en l'absence de la chef, je fais vaguement l'intérim. Du genre : "bah ! C'est l'histoire de quelques imbéciles des deux côtés. Nous on est content du boulot que vous faites et, au fond, on s'en fout de ces trucs. On ne peut rien dire de plus."  Déjà, Mon "vous" était suspect. 

Que pouvais-je lui dire ? Bien sûr que c'est un taré, un fou, que sa conversion semble rapide, que ce qu'on sait de lui (il était 14h), les histoires sexuelles laissent le doute. Mais au fond, qui a un doute ? N'est-ce pas Daesh qui encourage ce genre de crétin ? On peut jouer à "pas d'amalgame" mais peut-on dire que l'Etat Islamique n'a rien à voir avec les musulmans ? Est-on obligés de rappeler qu'à chaque fois qu'on critique l'islamisme, on ne critique pas son voisin, son patron de bistro, son collègue... musulman. On sait qu'ils ne sont pour rien dans cette histoire et que les imbéciles comme Rioufol qui demandent que les musulmans se désolidarisent ne méritent que des baffes. 

Mais doit-on ne pas leur dire que l'islam pose des problèmes en France, comme toutes les religions, on l'a vu avec les cathos lors du mariage pour tous ?

Ce n'est pas l'Etat Catholique qui a revendiqué un massacre, le jour de la fête nationale. 

7 commentaires:

  1. Quand on parle de "musulman", on pointe en effet une religion...Et c'est vrai que ce n'est pas "l’État Catholique qui a revendiqué un massacre, le jour de la fête nationale"...Personnellement, je ne me situe pas par rapport aux gens que je connais par rapport à leur religion...Car je m'en fous complètement de ce qu'ils pensent(à condition, bien sûr qu'ils ne viennent pas m'emmerder avec ça), comme je m'en fous de ce qui se passe dans leur chambre à coucher

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil.

      Mais ce n'est pas moi qui est posé la question ou mis cette histoire sous le tapis. C'est lui.

      Supprimer
  2. Et quand il se seront désolidarisés, on leur demandera de dénoncer "ceux qu'ils pensent être radicalisés", et après on leur demandera pourquoi pas de les tuer

    RépondreSupprimer
  3. Mon collègue Musulman nous a apporté des pâtisseries pour la fin du ramadan. Et c'était bien bon. Et ça vaut tous les messages demandés par cet abrutis de Roufiol.
    Mon collègue n'a pas à s'excuser pour l'abruti de Nice, il n'a rien à voir avec lui, ne le connait pas.
    Mais en apportant des pâtisseries, comme nous on apporte des chocolats à Paques ou à Noel, on prouve qu'on peut très bien cohabiter tranquillement en remplissant nos panses.

    RépondreSupprimer
  4. Les pâtisseries arabes sont de véritables poisons, enfin des armes de destruction massives...

    RépondreSupprimer
  5. Oui, mais il y a quelques minutes un individu d'origine marocaine vient de poignarder une mère et ses trois filles parce qu'ils ne supportait pas leur tenue vestimentaire.... Marre de l'islam....

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.