24 juillet 2016

Salade niçoise

Toute cette polémique me navre. J'ai, bien sûr, envie de défendre le gouvernement mais je ne sais même pas pourquoi. Le fliquesse municipale chargée des caméras vidéos racontés des truc contre les flics officielles dans le canard comme si elle n'avait aucune obligation de réserve (et non pas droit de réserve comme le disent des abrutis) obligeant le ministre à porter plainte. Comme si on n'avait que cela à foutre. Je reconnais ici mon manque d'impartialité car la question n'est pas là. Alors j'argimente jusque qu'au bout. La petite fake est sous mes ordres de Monsieur Estrosi lui-même responsable de la sécurité à Nice et pourrait très bien avoir l'ordre de mentir et l'obligation de raconter cette version. 

Peu importe. Cela ne rapportera pas la sécurité. Cela ne convaincra aucun électeur de droite de la nullité de la gauche et aucun électeur de gauche de la nullité de la droite. 

Je note simplement que les seuls qui tapent contre leur camp sont les tues de gauche. 

Heureusement, j'ai de meilleures raisons pour vomir. 

8 commentaires:

  1. Médiocres,
    Je me demande ce que ça va finir par donner. Leur primaire va être très intéressante.

    RépondreSupprimer
  2. Le caractère doucet d'Estrosi se manifeste au grand jour . On est loin des régionales et du langage " doucereux " de circonstance du candidat .
    Ôtez le verni la mycose apparaîtra au grand jour .
    vincent

    RépondreSupprimer
  3. Quel intérêt y aurait il pour la droite de fragiliser le gouvernement alors que son candidat n'est pas encore désigné ?

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/07/25/97001-20160725FILWWW00050-attentat-de-nice-valls-denonce-une-polemique-pour-destabiliser-le-gouvernement.php

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  4. http://www.marianne.net/nice-policiere-qui-accuse-cazeneuve-rattrapee-ses-positions-anti-gouvernement-100244654.html

    ça vaut ce que ça vaut...mais quand même

    Castor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rapport que Mme Bertin a transmis aux autorités, et dont Le Monde a pris connaissance, est, de l’avis de tous, tout à fait sérieux dans les faits qu’il décrit. La note de la DDSP des Alpes-Maritimes est en revanche beaucoup plus confuse. Communiquée dimanche par la DGPN à la presse, elle a été établie le 15 juillet, soit au lendemain de l’attaque et vise à retranscrire la « chronologie du franchissement du périmètre par le camion » du tueur qui a fait 84 morts ce soir-là. Le barrage de la circulation y est mal situé, la présence de policiers nationaux qui y est mentionnée s’avère également erronée. « Le 15 juillet, nous n’avions pas tous les éléments », précise une source au ministère de l’intérieur. Mal informé, un fonctionnaire a-t-il pu se montrer trop zélé a

      En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/07/25/apres-l-attentat-a-nice-la-polemique-sur-la-securite-se-politise_4974299_3224.html#G8BHyct12zF3lA1R.99

      Lorsque les protagonistes sont du même bord politique, ces joutes se passent généralement hors des oreilles et des regards.
      Rien d'extraordinaire donc

      Hélène dici

      Supprimer
    2. Il n'y avait aucun barrage digne de ce nom, contrairement aux barrages en bloc de roche disposés à NDDL. Le gouvernement semble plus soucieux des Ayrauports que des attentats par camion sur la foule...

      Supprimer
  5. http://www.challenges.fr/france/20160725.CHA2106/attentat-de-nice-la-version-de-la-policiere-municipale-mise-a-mal.html

    ma foi...

    castor

    RépondreSupprimer
  6. Merci à tous. Faudrait pas que je fasse des billets avec l'iPhone sans relire.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.